Vous souhaitez consulter :

Choisir la taille de ses implants mammaires

Choisir la taille des implants mammaires

9 octobre 2012

Le choix du modèle et du volume de l’implant mammaire s’effectue avec le chirurgien esthétique. En consultation, il propose une solution permettant de satisfaire certains souhaits de la patiente, tout en tenant compte des contraintes fixées par la silhouette. L’objectif est de toujours obtenir le résultat le plus naturel possible.

Les formes d’implants mammaires possibles

Dans le domaine des prothèses mammaires, deux formes sont possibles : soit rondes, soit anatomiques (en forme de goutte d’eau).

Dans les deux cas, plusieurs modèles sont disponibles :

  • Modèles plats (profil « bas ») : ce type est rarement mis en place sauf dans certaines malformations du thorax ;
  • Modèles à projection intermédiaire (profil « modéré ») : c’est le type de prothèses qui est le plus utilisé pour les augmentations mammaires en raison de son coté naturel ;
  • Modèles à projection forte (profil « haut ») : pour certaines demandes et indications (comme la correction des ptoses modérées) ;
  • Modèles à projection maximum (profil « extra haut »).

Généralement, les volumes d’implants habituels pour une augmentation mammaire naturelle se situent aux alentours des 280, 300 et 330cc.

Un choix judicieusement orienté pour un résultat naturel

En plus des souhaits de la patiente, le chirurgien prend naturellement en considération la qualité de la glande mammaire et de la peau du sein. Il vérifie également qu’il n’existe pas une éventuelle ptose (chute de la poitrine) ou une asymétrie et contrôle la forme et le volume de départ du sein. Cet examen de la poitrine permet de favoriser l’obtention d’un résultat aussi naturel que possible : joli galbe (joli déroulé), aréoles en bonne position…

Après avoir choisi le modèle d’implants mammaires, la patiente peut procéder à une série d’essayages avec le chirurgien (la plupart du temps, dès la première consultation), en plaçant une prothèse d’essai derrière un soutien-gorge médical. Le rendu du volume et du galbe sont d’autant plus appréciés habillée de vêtements près du corps. A ce titre, il est conseillé de consulter plusieurs fois pour essayer les prothèses, avec différents types de vêtements, pour réellement se rendre compte du résultat possible.

Le chirurgien peut également effectuer une simulation des résultats grâce à des logiciels informatiques et/ou montrer des photographies d’autres patientes dont la poitrine a été augmentée dans des conditions similaires (taille, poids, volume de la poitrine semblables). Ainsi, l’ensemble de ces éléments favorise une bonne adaptation des implants choisis.

Naturellement, le choix ne s’effectue aucunement sur la disponibilité en stock de tel ou tel implant, ni sur l’humeur du chirurgien avant l’entrée au bloc. Cela se réfléchit en amont selon les facteurs cités plus haut.

L’origine des implants doit être parfaitement identifiée et le chirurgien doit systématiquement s’orienter vers des fournisseurs reconnus par leurs produits de qualité et privilégier ceux avec qui il travaille depuis des années ; ceci afin d’éviter de se trouver en situation délicate, comme ce fut le cas avec les prothèses PIP…