Vous souhaitez consulter :

Les différences entre chirurgie esthétique et chirurgie réparatrice

14 mai 2013

Il n’existe qu’un seul titre pour qualifier le chirurgien spécialiste en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique. Mais, que signifie exactement l’accolement de ces trois mots: plastique, reconstructrice, esthétique ?

Le terme plastique évoque l’harmonie des formes et donne donc à la chirurgie plastique une dimension artistique que le chirurgien s’attache à développer aussi bien dans la chirurgie réparatrice que dans la chirurgie esthétique.

Le terme reconstructrice s’applique à la chirurgie qui répare, soit des malformations présentes à la naissance telles les fentes labio-palatines connues sous le nom « becs de lièvres », soit des séquelles d’accidents divers. Cela va de la reconstruction mammaire après un cancer, à la greffe de peau dans les brûlures, à la réimplantation d’un membre sectionné, en passant par la chirurgie maxillo-faciale.

Le terme esthétique s’applique à la chirurgie qui vise à améliorer l’aspect du corps et du visage en supprimant une imperfection, en réalisant chirurgie de la bosse et de la pointe du nez, augmentation de la poitrine, l’operation des oreilles decollées, ou en corrigeant les effets du vieillissement telles les interventions de chirurgie des paupières, de lifting cervico-facial etc…

Le chirurgien spécialisé en chirurgie plastique recontructive et esthétique est donc à même de s’occuper de deux domaines où des techniques proches sont utilisées dans un esprit différent.

La chirurgie esthétique étant, par nature, non obligatoire, mais librement voulue par le patient, n’est donc pas remboursée par la sécurité sociale.

Par contre, la chirurgie reconstructrice voit ses interventions prises en charge généralement à 100%.