Vous souhaitez consulter :

Le point sur l’injection des lèvres par acide hyaluronique

29 décembre 2016

Quoi de plus sensuel et féminin que de belles lèvres bien dessinées ? La beauté et la jeunesse d’un visage sont souvent associées à des lèvres pulpeuses, que certains facteurs peuvent altérer : l'âge aidant, le tabagisme et l'excès d'exposition au soleil, la présence de petites ridules verticales perpendiculaires inesthétiques au-dessus de la lèvre supérieure. Cependant l’effet de mode moue pulpeuse grossièrement refaites types « duck-face » faisant fureur Outre-Atlantique a tendance à freiner certaines sceptiques. Des lèvres charnues oui mais au détour d’un résultat naturel quasi-insoupçonnable… Focus sur les méthodes et autres questions essentiels liées à cet acte esthétique...

L’objectif et les techniques

Nous n’avons pas toutes la chance d’avoir les lèvres pulpeuses d’Adriana Lima ou d’Angelina Jolie. Pour certaines des lèvres trop fines sont sources de complexes voire d’un manque de féminité.

Pour d’autres ce sont les effets du temps, du tabac ou des expositions au soleil exessives qui jouent en la défaveur de cette arme de séduction massive. Avec l’âge, les lèvres se déshydratent facilement et s’atrophient progressivement, d’où l’apparition, au fil des années, de ridules verticales, de micro-sillons et d’une perte de volume.

C’est ainsi que certaines techniques de médecine esthétique ou de chirurgie peuvent contrer ces disgrâces inesthétiques. La méthode des injections volumatrices dans les lèvres est sans nul doute la plus populaire vise à obtenir une bouche davantage pulpeuse, équilibrer lèvres entre la partie inférieure et supérieure ou encore corriger une asymétrie.

On distingue deux actions principales :

  • L’action volumatrice : par injection de produits de comblement ou de graisse (lipostructure) qui participera à créer une augmentation de volume et laissera entrevoir un effet repulpant.
  • Le traitement des rides : pouvant inclure plusieurs dispositifs thérapeutiques (lifting des lèvres, peeling, mésothérapie), permettra une action lissante Les produits.

Les produits

Plusieurs types de produits de comblement, résorbables ou non, ont été utilisés pour donner du volume à une lèvre trop fine (en général l’indication est posée sur la lèvre supérieure, dite « vermillon » ou « lèvre rouge »).

L’utilisation de produits non résorbables est totalement déconseillée (silicone, dérivés de la silicone, Gortex…). En cas de mauvais résultat, les effets peuvent être désastreux et difficiles à corriger. En effet, de nombreux effets secondaires (infections, réactions inflammatoires de type granulomes) ont été décrits avec ces produits qui sont, de plus, difficiles à extraire en cas de mauvaise tolérance.

On optera donc principalement pour des produits résorbables comme :

L’acide hyaluronique en première intention : il est le traitement star de la médecine esthétique, dérivé d’un constituant naturellement présent dans l’organisme qui permet de maintenir le volume et l’élasticité de la peau. Il est conseillé de rester raisonnable et ne pas avoir recours à une augmentation excessive afin de garder une apparence naturelle.

L’acide hyaluronique permettra de :

  • Redessiner le contour par injection de l’ourlet des lèvres inférieures et supérieures.
  • Repulper les lèvres en donnant plus volume (injection précise en profondeur) pour une bouche plus pulpeuse naturelle.
  • Combler et lisser les rides autour de la bouche.
  • De remonter les commissures labiales (coins des lèvres) en traitant de façon concomitante les plis d’amertume.
  • De donner un effet « gloss » naturel à la bouche (apport de trophicité par une injection superficielle des lèvres).

Le collagène en second (en raison de son pouvoir allergisant). Très en vogue à la fin des années 80, les injections de collagène (molécule d’origine animale) ont vu leur succès altéré par l’avènement de l’acide hyaluronique. Le produit avait notamment disparu des méthodes thérapeutiques à la suite d’une possible transmission de la maladie de la vache folle. Grâce à l’ingénierie génétique, un nouveau type de collagène résorbable a fait son apparition mais son exploitation nécessite toutefois d’effectuer quelques tests pour juger de la tolérance à la molécule.

Enfin, le lipofilling ou lipostructure (la réinjection de graisse autologue), technique définitive de plus en plus utilisée mais relevant du domaine de chirurgie esthétique et non de la médecine esthétique. Dans ce dernier cas, une petite intervention chirurgicale est nécessaire afin de prélever la graisse à réinjecter.

La tendance

Il est possible de retoucher, repulper voire corriger des lèvres jugées trop fines ou asymétriques mais le résultat doit être quasi insoupçonnable pour ne pas altérer ou déformer la morphologie initiale. C’est ce qu’on appelle dans le jargon: le “natural French look”.

Ce qu’il faut éviter

Exit les lèvres estampillées fraterie Kardashian. C’est un fantasme caricatural car chaque bouche a son identité, sa beauté, et ne doit pas être en dissonance avec le reste du visage et la personnalité. On tient à éviter les bouches trop gonflées, dont l’arc de Cupidon a disparu. Avoir recours aux injections des lèvres ne doit en aucun cas altérer votre faciès ou votre caractère.

En excès, le traitement peut avoir l’effet inverse à celui recherché, tombant littéralement dans le côté surfait à l’image d’un bec de canard d’où le surnom de « duckface ». En ce sens, il convient de ne pas abuser des injections ou de sur-corrections.

À partir de quel âge peut-on faire des injections de médecine esthétique?

Il n’y a pas d’âge proscrit pour commencer à faire des injections, en revanche il est conseillé d’attendre 18 ans afin d’entamer ces actes de médecine esthétique.

Recommandations avant l’injection pour augmentation du volume des lèvres

Il est nécessaire de choisir un médecin ou un chirurgien esthétique confirmé et reconnu par l’Ordre des Médecins, ayant ainsi toute autorité pour pratiquer des injections d’acide hyaluronique. Il pourra lors de la première consultation évaluer les motivations ou déceler de possibles contre-indications : allergies, hypersensibilité à l’acide hyaluronique, infection cutanée, maladies auto-immunes ou affectant le système immunitaire, herpès labiaux, grossesse, allaitement.

Afin de limiter voire éviter les risques de saignement et de gonflement après l’injection, le chirurgien ou médecin esthétique s’assure d’exercer sa pratique dans des conditions optimales. Nul besoin d’être à jeun, cependant quelques recommandations sont à respecter avant la séance.

Les préconisations pré-injections sont les suivantes :

  • Arrêt du tabac et de la consommation d’alcool.
  • Éliminer une contre-indication (grossesse en cours, maladie auto-immune).
  • Arrêt de l’aspirine, des médicaments anti-inflammatoires 8 jours avant les injections.
  • Il faudra également s’assurer que les produits ne présentent aucune source allergisante pour le patient.
  • Les injections sont également contre indiquées en cas d’herpès.

Afin de minimiser la douleur, une anesthésie de contact par crème anesthésiante EMLA (vendue en pharmacie) peut être appliquée une à deux heures avant, sur les zones à injecter.

Déroulement de l’injection

Les injections d’acide hyaluronique sont réalisées au cabinet du médecin ou du chirurgien esthétique. La première étape consiste à déterminer les souhaits du patient, le type de produit à injecter (marque), les doses s’accommandant au résultat désiré et enfin une évaluation approfondie de la région buccale.

Puis place à la pratique… En début de séance, le médecin effectue un démaquillage et une désinfection des lèvres.

Selon le résultat convoité deux actions se distinguent :

  • Si l’on cherche à ourler la lèvre en redessinant le contour, l’injection se fera le long de la ligne (jonction cutanéo-muqueuse) séparant la lèvre rouge (vermillon) de la lèvre blanche .
  • Si l’effet recherché est de repulper les lèvres et obtenir plus de volume, les injections se feront dans la lèvre rouge en intramusculaire et sous-muqueux endobuccal afin de créer du galbe.

Lors de la séance, de très petites quantités d’acide hyaluronique (il convient de ne pas dépasser un millilitre) sont injectées à l’aide d’une aiguille ou d’une micro canule sur plusieurs points d’injection afin de garantir un résultat naturel.

Les injections sont indolores et durent une dizaine de minutes au maximum.

Anatomie de levres à connaitre avant une injection

Anatomie des levres à connaitre avant une injection (la lèvre rouge apparente s’appelle le vermillon)

Après l’injection

L’apparition de gonflements (œdèmes) sont classiques les premières heures qui suivent les injections et les suites immédiates peuvent laisser apparaître de petites rougeurs cutanées.

Il est plus rare mais toutefois possible de constater au niveau des points d’injections : un aspect d’hypercorrection (en relief), quelques irrégularités temporaires dues à la répartition inhomogène de l’œdème, de petites ecchymoses ponctuelles (bleus), une sensibilité de la peau ou des démangeaisons.

Selon les individus et le type de produit utilisé, la durée et l’importance de ces désagréments varient modérément pour disparaitre progressivement au bout de quelques jours.

Aucune éviction sociale n’est à prévoir après ce traitement de médecine esthétique. Les activités quotidiennes peuvent être reprises normalement en respectant certaines précautions :

  • Éviter tout effort violent durant les 6 premières heures. Il conviendra de rester au calme et se reposer.
  • Pendant quelques jours, il est préférable de pas consommer d’alcool et proscrire la prise d’aspirine, les anti-inflammatoires. En effet, ces médicaments fluidifient le sang et peuvent majorer le risque d’ecchymoses les jours suivants les injections.
  • Ne pas s’exposer à de fortes chaleurs (soleil, UV, sauna, hammam) pendant 48h.
  • Respecter un délai de 3 semaines entre les séances d’injections d’acide hyaluronique afin de s’assurer de la bonne acceptation du produit par le corps (absence de granulome) et afin d’avoir une bonne idée du résultat pour juger sur l’indication d’un éventuel complément.

Le résultat

Le médecin se devra de bien cerner les motivations du patient afin de ne pas altérer sa personnalité, son caractère et son visage. L’effet est immédiat après traitement mais ne reflète pas le résultat final. L’aspect appréciatif s’évalue au bout de quelques jours après une bonne intégration du produit, une disparition de l’œdème réactionnel et une souplesse retrouvée au sein des tissus.

Résultat injection acide hyaluronique levre

Photo d’une augmentation modérée des levres (injection du vermillon et du contour) permettant un résultat naturel

Les injections d’acide hyaluronique durent 6 à 8 mois, parfois plus selon l’importance à traiter et la quantité injectée.

Contrairement aux injections de Toxine Botulique (botox*), les injections de comblement ne figent pas les expressions du visage car la mobilité des muscles de la face n’est pas altérée.

L’obtention de résultat naturel nécessite une expérience solide du praticien, une bonne maîtrise technique et un sens artistique au niveau des proportions pour un équilibre harmonieux du faciès.

Quelles sont les complications possibles après des injections ?

Le médecin s’assurera de négliger aucun paramètre et évitera de traiter des sujets présentant des facteurs risque.

Ceci étant, comme tout acte médical même si la dimension est esthétique, des complications et effets secondaires peuvent être observées :

  • Des réactions locales peuvent apparaître post-injections (œdème, ecchymoses, rougeur, pâleur localisée, irrégularités, sensibilité, démangeaisons, érythème). Ces réactions sont normales, temporaires et disparaitront spontanément au bout de quelques heures ou quelques jours seulement. Il est donc inutile de s’en alarmer.
  • Réaction inflammatoire locale.
  • Poussée d’herpès labial.
  • Granulomes : petits nodules correspondant à une réaction inflammatoire localisée perceptibles au toucher, parfois visibles et inesthétiques. Ils sont assez rares avec les produits résorbables et peuvent régresser au bout de quelques semaines.
  • Abcès ou de nécrose cutanée, localisés sur un point d’injection (complications exceptionnelles)

Les prix

De 250 € à 450 euros pour les injections d’acide hyaluronique selon le travail à effectuer et la quantité de produit injecté, dans les 2 500 € pour un lipofilling des lèvres.

> Plus d’information sur les injections d’acide hyaluronique

> Retour sur la page d’accueil