Vous souhaitez consulter :

Quelles sont les particularités d'une abdominoplastie après une chirurgie bariatrique pour obésité (by pass, anneau, sleeve) ?

L’abdominoplastie est l’intervention de chirurgie plastique, réparatrice et esthétique pouvant concerner les patients souffrant de séquelles liées à un amaigrissement massif et trop rapide, notamment après une chirurgie bariatrique. Cette intervention post-bariatrique (c’est à dire après chirurgie de l’obésité) est encore appelée dermolipectomie abdominale, plastie abdominale ou lifting du ventre.

Qui est concerné par la chirurgie bariatrique?

La chirurgie bariatrique, encore appelée chirurgie de l’obésité, concerne les patients obèses ou dits en obésité morbide, c’est à dire avec un IMC (Indice de masse corporelle qui est égal au poids en kg divisé par le carré de la taille en mètre ) ou BMI en anglais (body mass index) supérieur à 35 ou à 40. Organisé par l’OMS (Organisation mondiale de la Santé) en 1997, cet indice est défini comme le standard pour évaluer les risques pour la santé liés au surpoids de l’adulte. Il est important de préciser que l’IMC n’est pas une donnée absolue et que d’autres données doivent être impérativement évaluées avant d’avoir recours à une chirurgie de l’obésité. Un diagnostic est toujours individuel, les antécédents médicaux, l’âge et la répartition musculaire et graisseuse sont autant de données qui doivent être prises en compte.

Cette chirurgie est réalisée par des chirurgiens digestifs, des chirurgiens viscèralistes et consiste à faire maigrir les patients obèses en restreignant l’absorption calorique journalière par la réduction de la capacité gastrique: mise en place d’un anneau gastrique, ballon intra- gastrique, sleeve gastrectomy (gastrectomie longitudinale en manchon).

Une autre technique mixte consiste à associer à la restriction gastrique, un système de dérivation dans le tube digestif de façon à réduire l’absorption des éléments par l’intestin (malabsorption intestinale): by pass gastrique ou mini by pass gastrique.

Résultat d'une abdominoplastie après chirurgie bariatrique pour obésité

Résultat d’une abdominoplastie après chirurgie bariatrique pour obésité

L’abdominoplastie suite à une chirurgie pour obésité

Suite à une perte de poids importante (plusieurs dizaines de kilogrammes en quelques mois), qu’il s’agisse d’un amaigrissement naturel ou d’un amaigrissement résultant d’ une chirurgie bariatrique, le patient ex obèse peut présenter des excès de peau importants mais aussi parfois des amas graisseux résiduels et localisés réticents à l’amaigrissement.

La plastie abdominale a pour objectif de réparer les séquelles laissées par un amaigrissement massif, en faisant retrouver à l’ex obèse une silhouette « normale ».

Des gestes chirurgicaux ciblés vont supprimer les excès graisseux résiduels par liposuccion ou lipoaspiration, et vont retirer les excès de peau distendue de façon à redraper la peau saine du ventre, tel un « lifting du ventre ». L’ancien obèse peut souffrir d’une distension des muscles abdominaux (diastasis des muscles grands droits). L’abdominoplastie va permettre de resserrer les muscles grands droits et de faire retrouver à l’ancien obèse un confort musculaire sur toute la paroi abdominale.

Une intervention potentiellement lourde nécessitant de multiples précautions

L’abdominoplastie est une chirurgie qui après chirurgie de l’obésité peut être potentiellement lourde notamment si l’excès de poids n’a pas été suffisamment corrigé. Cette opération doit impliquer le recours à une équipe spécialisée et habilitée à ce type d’intervention. Les gestes chirurgicaux chez les anciens obèses sont assez proches des gestes effectués pour les autres cas, mais avec parfois de notables différences. Effectivement, il peut arriver que la peau de l’ex obèse ait perdu toutes ses capacités élastiques, avec en conséquence un risque de nouvelle distension cutanée après l’intervention et donc un taux plus élevé de retouche avec une reprise au bloc opératoire.

Par ailleurs,  la quantité de peau excisée pouvant être parfois très importante, et les espaces de décollement pouvant être quelques fois très étendus, la procédure de remise en tension peut être délicate à réaliser. De plus, les suites opératoires sont davantage majorées avec notamment des risques d’hématomes, de sérome. Il faut savoir que chez les personnes anciennes obèses, il y a davantage de risques de survenue de problèmes trombo-emboliques (phlébites, et embolie pulmonaire).

Ainsi, la stratégie thérapeutique doit être sciemment définie en fonction de chaque cas bien précis. Parfois, il sera nécessaire d’envisager plusieurs temps opératoires sur plusieurs mois. Dans tous les cas, un lifting du ventre ne peut être envisagé qu’après un amaigrissement achevé et un poids stabilisé. Le résultat d’une abdominoplastie n’est pérenne que si l’ancien obèse maintient un poids stable.

A noter qu’apres une chirurgie bariatrique, l’intervention est considérée comme réparatrice (qu’il y ait ou non la présence d’un tablier abdominal). De ce fait, elle est prise en charge par la sécurité sociale.

Voir la page principale sur l’intervention d’abdominoplastie

< Voir toutes les questions "Abdominoplastie"