Vous souhaitez consulter :

Quelles cicatrices pour quels types de ptose mammaire ?

Concernant la correction de ptose mammaire, il existe 3 techniques pour remonter une poitrine, occasionnant par conséquent 3 types d’incisions et donc de cicatrices.

Les incisions sont choisies selon le degré de ptose à corriger (importance de la chute de la poitrine à corriger). Plus celle-ci est importante, plus longues et nombreuses sont les cicatrices résiduelles, ceci afin d’absorber au mieux l’excédent de peau et d’apporter un joli galbe avec une aréole remontée en bonne position. Seul un chirurgien qualifié et expérimenté peut vous informer du type d’incision que sera pratiqué.

Ainsi, on observe les cas suivants :

  • Si la ptose est très modérée, le chirurgien optera pour une incision périaréolaire (tout autour de l’aréole). C’est ce qu’on appelle la technique du « round block »
  • Si la ptose est modérée, cas le plus fréquent, il choisira l’incision périaréolaire combinée à une incision verticale allant de l’aréole jusqu’au sillon sous-mammaire ; ceci afin de corriger le déroulé du segment du sein situé sous l’aréole.
  • Enfin, si la ptose est importante avec un sein tombant de manière significative avec une importante enveloppe cutanée, une incision en forme d’ancre marine sera privilégiée, reprenant les composantes périaréolaire et verticale et en ajoutant une incision dans le sillon sous-mammaire. Au final, dans ce cas, les cicatrices auront la forme d’un T inversé.

< Retour sur les informations générales sur l’opération de la ptose mammaire

< Voir toutes les questions "Ptose mammaire"