Vous souhaitez consulter :

Quels sont les effets secondaires de l’acide hyaluronique ?

L’acide hyaluronique est un polysaccharide naturellement présent dans le corps. Il n’est donc absolument pas dangereux pour l’organisme. De plus, il est complètement biodégradable.

Néanmoins, nous ne sommes pas tous égaux face aux réactions cutanées, qui ne sont donc pas propres aux injections d’acide hyaluronique. Il peut donc y avoir quelques suites postopératoires bénignes et temporaires :

  • Des petites rougeurs peuvent apparaître de suite sur les points d’injection, elles disparaissent dans les heures suivant les injections ;
  • Un léger trouble de la sensibilité sur les zones du visage traitées peut être temporairement observé ;
  • Des démangeaisons peuvent se faire sentir pendant quelques jours (le temps que le produit se fasse admettre par le corps) ;
  • Très rare, un hématome ou des gonflements (oedèmes) peuvent apparaître, ils se résorberont en quelques jours ;
  • Enfin, un ou plusieurs granulomes peuvent se former provisoirement. Cette complication, même si elle est exceptionnel avec l’acide hyaluronique de dernière génération, est à connaitre. Elle résulte d’une mauvaise acceptation de la molécule par le corps qui réagit par une réaction inflammatoire. La réaction se manifeste par une ou plusieurs petites tuméfactions (nodules) qui peuvent se sentir au toucher et être plus ou moins gênantes (certaine sensibilité, rougeur..). Le ou les  grunulomes peuvent persister plusieurs jours voire 2 à 3 semaines. Ils sont fort heureusement toujours résolutifs compte tenu du caractère résorbable du produit.

Toutes ces suites et complications éventuelles demeurent bénignes et sont tout à fait temporaires, et ne sont pas forcement liées à l’acide hyaluronique en lui-même, mais aussi à l’acte d’injection.

Resultat-effet-acide-hyaluronique

Resultat de l’effet volumateur de l’acide hyaluronique Téosyal*

A noter, les contre-indications aux injections d’acide hyaluronique sont à connaitre :

  • un terrain allergique important (risque théorique de survenue de granulomes),
  • une notion de maladie auto-immune (risque théorique de favoriser une poussée de la maladie),
  • une grossesse ou un allaitement en cours (principe de précaution),
  • une prise récente (dans les 5 jours précédent la séance) d’aspirine ou d’anti-inflammatoires, un traitement anticoagulant (risque accentué d’ecchymoses).

Voir la page Injections d’acide hyaluronique

< Voir toutes les questions "Acide hyaluronique"