Vous souhaitez consulter :

Implants mammaires : quelle augmentation de taille du bonnet ?

Le choix de l’implant mammaire dépendra de l’élasticité de la peau, de la taille initiale de la poitrine, et des envies de la patiente. Pour déterminer le volume le mieux adapté, le chirurgien esthétique mesure la largeur de la future loge pour que le choix se porte sur un implant ne dépassant pas celle-ci.

Il existe des dizaines de modèles variant de forme, de contenance, de consistance et de texture. L’important est que le choix du chirurgien plasticien qui réalisera l’opération se porte sur des implants qu’il utilise depuis des années et respectant toutes les normes de qualité en vigueur.

Avec les progrès de ces dernières années, les prothèses peuvent être parfaitement adaptées à votre poitrine, certaines étant même « anatomiques asymétriques » permettant ainsi de corriger une éventuelle asymétrie dans le même temps que l’augmentation mammaire. Leur principal défaut est le risque de rotation, qui doit amener les indications de leur pose dans certains cas précis.

Les volumes des implants mammaires varient entre 125 et 575cc (centimètres cube). Toutefois, il est important de noter qu’en Europe, le volume moyen est d’environ 280cc et qu’aux Etats-Unis, par exemple, il est de 350cc (question de culture, aux Etats-Unis on préfère que cela se voit).

De manière générale, il faut savoir que plus volume initial des seins sera faible et la patiente fine, plus la taille de l’implant devra être raisonnable pour un résultat naturel, que ce soit une prothèse anatomique ou non. Chez une patiente présentant cette morphologie, le chirurgien veillera à l’orienter vers un volume ne dépassant pas les 300cc.

En fonction des données morphologiques et de ses souhaits, la patiente pourra choisir le type d’implant (forme et taille) lors d’un essayage en première consultation avec un soutien-gorge médical ou de sport.

Une prothèse mammaire de 200cc permet de gagner en moyenne 1 taille de bonnet et de passer d’un bonnet A à B ou d’un bonnet B à C par exemple.

Une prothèse de 300cc permet de gagner une taille et demi permettant de passer d’un A moyen à un bonnet C (un bon C si la patiente est fine et de petite taille, un petit C dans le cas contraire).

retour sur les autres informations de l’intervention d’augmentation mammaire

< Voir toutes les questions "Augmentation mammaire"