Vous souhaitez consulter :

Comment se pratique une lipoaspiration ?

Le principe de la liposuccion (mis au point à partir de 1977 par Yves-Gérard Illouz) est d’introduire, à partir de petites incisons, des canules mousses à bout arrondi non tranchant, perforées à leur extrémité de plusieurs orifices. Ces canules sont connectées à un circuit fermé dans lequel sera créée une dépression négative qui permettra l’aspiration des cellules graisseuses en surnombre.

Dans la mesure où ces cellules graisseuses n’ont pas la faculté de se multiplier à nouveau, il n’y aura pas de récidive de cette surpopulation d’adipocytes.

En pratique, la liposuccion peut s’appliquer à un grand nombre de région du corps : liposuccion de la culotte de cheval bien sûr, mais aussi liposuccion du ventre (abdominale) et des hanches, liposuccion des cuisses, liposuccion des genoux, du cou…

La lipoaspiration peut être réalisée, selon l’importance des zones à traiter, soit sous anesthésie locale, soit sous anesthésie générale. Les incisions sont petites : 3 à 4 millimètres seulement, le plus souvent cachées dans un pli naturel.

La quantité de graisse extraite devra être adaptée à la qualité de la peau sus-jacente, qui constitue l’un des facteurs important pour la qualité du résultat.

Le résultat est le plus souvent satisfaisant, chaque fois que l’indication et la technique ont été correctes.

 

< Voir la page principale de l’intervention de liposuccion

Pour aller plus loin sur la liposuccion :

Avant et après une liposuccion >
Liposuccion des cuisses >
Liposuccion des genoux >
Liposuccion des hanches >
Liposuccion du cou >
Liposuccion du ventre >
Lipostructure (lipofilling) >

< Voir toutes les questions "Liposuccion"