Vous souhaitez consulter :

Avant et après un lifting du visage

Chirugie esthétique du visage par le Dr Picovski à Paris

Avant le lifting du visage

Cicatrices du lifting (du visage ou) cervico-facial (variante selon la position de la patte chevelue)

Lifting du visage et du cou (cervico-facial) (variante selon la position de la patte chevelue)

Lors de la première consultation, le chirurgien plasticien évalue les demandes de son patient et les éléments anatomiques des zones du visage et du cou à embellir. En fonction du degré de relâchement de la peau et du souhait, le chirurgien peut proposer à son traitement un autre geste associé de chirurgie esthétique faciale : un lifting temporal s’il existe des rides de la patte d’oie ou du front non accessibles aux injection de toxine botulique (les sourcils sont situés bas et une correction de la chute est nécessaire) , une blépharoplastie pour corriger des paupières tombantes ou des poches graisseuses.

Une fois le projet de lifting établi , le chirurgien esthétique transmet son devis. Il sera demandé un examen préopératoire classique. Un médecin-anesthésiste sera vu 48h minimum avant l’opération.

L’intervention dure en moyenne 1h30 à 2H30 heures selon l’importance des corrections à apporter et l’hospitalisation est de 24h.

Après l’intervention

Le patient évitera les efforts physiques importants durant les 10 premiers jours. Un œdème et des bleus apparaissent et sont variables selon les patients, ils se résorberont sous deux semaines. Un léger gonflement peut être présent au niveau du cou et des joues, il disparaît progressivement sur un mois. Une sensation de tension peut être ressentie les premières 24h au niveau du cou et des oreilles. Des antalgiques simples calment les éventuelles douleurs.

Le résultat final commence à être visible au bout d’un mois, lorsque le dégonflement a lieu. Le patient attendra encore quelques mois que les cicatrices arrivent à maturité.

Les complications sont rares si le chirurgien est expérimenté. On peut néanmoins observer l’apparition d’un hématome nécessitant parfois son évacuation, une nécrose de la peau, notamment chez les patients n’ayant pas arrêté la cigarette avant l’opération, pouvant retarder la cicatrisation, une infection (exceptionnelle au niveau du visage qui est très vascularisé), une mauvaise évolution des cicatrices ou encore d’une paralysie temporaire du visage.

< Retour à l’intervention du lifting du visage

Article rédigé par le Dr David Picovski - Dernière mise à jour le 30 août 2012