Vous souhaitez consulter :

Avant et après une otoplastie

Otoplastie

Pendant la première consultation, le chirurgien analyse la morphologie des oreilles (anthélix, conque…) et son impact sur l’ensemble de l’esthétique et de l’harmonie du visage. Il évalue la motivation du patient et constitue son dossier médical. Enfin, en cas de volonté affirmée d’otoplastie, il présente sa stratégie thérapeutique puis réalise des photographies.

Quel que soit l’âge du patient et les circonstances, le chirurgien esthétique vérifiera qu’il s’agit avant tout d’une démarche tout à fait personnelle de la personne concernée. Dans le cas d’un enfant subissant des moqueries, cette demande peut être claire et déterminée.

Lors d’une chirurgie des oreilles décollées, différentes anesthésies sont possibles : locale pure, neurolept-analgésique ou générale. Le choix s’effectue selon l’âge et la tolérance du patient. L’intervention se fait en ambulatoire ou avec une très courte hospitalisation. La cicatrice est dissimulée derrière l’oreille au niveau du pli rétro-auriculaire.

A la suite de l’otoplastie, le patient est sous antalgiques afin de calmer les douleurs, qui restent malgré tout modérées. On évitera l’aspirine. On ôte les pansements dès le lendemain pour les remplacer par un bandeau (à porter pendant une semaine). Les points de suture sont internes et totalement résorbables : il n’y a pas lieu de les retirer. Un œdème et des ecchymoses peuvent être présents sur la face externe du pavillon. Ils disparaîtront au bout de quelques jours.

Idéalement, le patient doit porter un bandeau plaquant les oreilles contre sa tête chaque nuit pendant 2 à 3 semaines pour se donner toutes les chances de bonne cicatrisation du cartilage. Pendant cette période, il évitera tout effort physique violent afin de ne pas traumatiser les oreilles. Il se peut qu’une insensibilité des oreilles temporaire survienne. Il faut donc les protéger du froid à l’aide d’un bonnet et du chaud en évitant par exemple les sèche-cheveux.

Une otoplastie n’altère pas l’audition.

Au bout d’un à deux mois, le temps que les tissus s’assouplissent et que l’œdème se résorbe, on peut voir apparaître le résultat définitif. Les cicatrices nécessiteront un peu plus de temps pour s’estomper.

< Retour à l’intervention de l’otoplastie

Article rédigé par le Dr David Picovski - Dernière mise à jour le 30 août 2012

Commentaires (4)

  • santangelo patrick dit :

    bonjour, j’ai les oreilles decollées et depuis l’adolescence je vis un enfer , j’ai bientot cinquante ans et je ne m’habitue pas à mes oreilles decollées, cette disgrace m’ a empeché de vivre pleinement ma vie, plus le temps passe et plus je me renferme sur moi meme, la phobie sociale me guette
    on m’a conseillé de voir un psy pour que j’accepte mon image dans le miroir, c’est impossible pour moi de m’accepter avec de telles oreilles, une intervention chirurgicale serait bien plus efficace pour resoudre le probleme, j’attend ça depuis des lustres

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour, je comprends , y a t-il des arguments anatomiques sur un véritable décollement de vos oreilles ? pensez vous que l’opération résoudra définitivement votre complexe ? je reste à votre disposition pour vous examiner et pour en parler. Cordialement

  • Pa.. françois dit :

    Bonjour je me suis fait operer dune otoplastie il y a 10 jours et mes oreilles restent assez décollées surtout une comment cela ce fait il?

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. J’ai du mal à vous répondre… Souvent après une otoplastie, les oreilles sont souvent plus collées qu’il ne faut pour anticiper sur le décollement secondaire qui fait partie de la cicatrisation. Si, elles restent décollées, il y a 2 cas de figures :
      – soit le décollement est modéré: il est possible qu’il s’agisse encore de l’œdème post-opératoire et peut être que les choses pourront s’améliorer spontanément au courant des semaines qui vont suivre.
      – soit il persiste un décollement important: il s’agit certainement, malheureusement, d’un défaut de traitement…
      Retenez que dans tous ces cas de figures, il est pour l’instant important d’attendre (au moins 3 mois…) avant d’envisager toute éventuel complément de traitement, ceci afin de mieux évaluer les choses et que les tissus puissent approcher la maturité cicatricielle et se stabiliser. Je reste à votre disposition. Cordialement.