Vous souhaitez consulter :

Le Dual Plan et positions possibles de l'implant

Le dual plan est une technique chirurgicale d’augmentation mammaire consistant à positionner l’implant mammaire en deux plans distincts:
– La partie haute de la prothèse est positionnée derrière le muscle pectoral.
– La partie basse de la prothèse est positionnée derrière la glande mammaire.

Les proportions de ce double positionnement diffèrent selon les paramètres de la poitrine initiale. Cette technique doit être de ce fait adaptée au cas par cas.

Prothèses sous le muscle, prothèses rétroglandulaires et dual plan

prothese mammaire en arrière du muscle (position retro-musculaire)

prothese mammaire sous le muscle (position retro-musculaire)

La question de savoir si l’implant doit être positionné devant ou derrière le muscle grand pectoral est fréquente chez les patientes désirant une augmentation mammaire.
– Les prothèses sont le plus souvent positionnées derrière le muscle pectoral quand les tissus mammaires ont une faible épaisseur (car le plus fréquent : hypotrophie sans ptôse)  pour que l’implant soit le plus protégé possible par le maximum d’épaisseur (glande et muscle) et, ainsi, le moins palpable possible. Ainsi cette disposition est plus sécurisante et confère une palpabilité encore plus naturelle.
– Les prothèses sont positionnées dans des cas plus rares devant le muscle pectoral quand les tissus mammaires sont de bonne qualité (peau, glande mammaire et graisse mammaire suffisantes) et/ou lorsqu’il faut apporter du volume à un sein tombant. Ainsi la prothèse disposée de la sorte habite mieux le sein affaissé et apporte dans ce cas un résultat plus naturel. Il est important de savoir que cette disposition ne se conçoit si la chute ne dépasse pas 2 travers de doigt (les 2 doigts glissés entre le sillon sous mammaire et bord inférieur du sein sont à peine recouverts) si une plastie (correction de ptôse) doit y être associée.

Le positionnement dual plan (ou deux plans) permet d’associer ces deux techniques en positionnant l’implant dans deux plans distincts. Le bénéfice de cette technique est l’obtention d’un résultat le plus naturel possible avec un joli déroulé du segment sous aréolaire (partie entre l’aréole et le sillon sous-mammaire)

Avantages

– Evite les déformations des seins lorsque le muscle pectoral se contracte et permet à la prothèse d’évoluer conjointement à la glande mammaire. Les insertions basses du muscle pectoral ne retiennent pas l’implant, qui peut de ce fait se mouvoir naturellement avec la glande mammaire. La technique du dual plan offre donc un aspect plus naturel aux seins.

Augmentation par implants ronds posés par la technique du Dual Plan (retro-musculaire uniquement en supérieur)

Augmentation par implants ronds posés par la technique du Dual Plan (sous le muscle uniquement en supérieur)

– Le positionnement de la partie haute de l’implant en arrière du muscle grand pectoral permet de camoufler la prothèse au niveau du décolleté pour un effet plus naturel, la partie haute de la prothèse étant recouverte par le muscle. Elle est ainsi moins palpable.

– Le positionnement de la partie inférieure de l’implant en arrière de la glande permet de remplir harmonieusement les pôles inférieurs des seins. Effectivement, la partie basse de l’implant est ainsi recouverte par la glande et non du muscle qui pourrait faire « hamac » et gêner le bon déroulé du sein.

– Un autre avantage est la possibilité de corriger une ptôse modérée existante avant l’intervention en décollant la glande du muscle (décollement prépectoral) , la partie basse de la prothèse étant positionnée entre le muscle et la glande. L’implant mammaire épouse de ce fait idéalement le sein originel. Selon le degrés de la ptôse, la technique en dual plan sera adaptée.

– Les douleurs post-opératoires sont moindres, les insertions basses du muscle étant relâchées. L’implant n’implique donc pas de tension musculaire douloureuse.

Résultats

Technique d’augmentation mammaire subtile et légèrement plus longue qu’une technique classique rétromusculaire ou rétroglandulaire, le dual plan offre aux patientes un résultat significatif et naturel. Les contours de la prothèse sont masqués au mieux et le décolleté ne trahit en aucun cas l’intervention d’augmentation mammaire. Contrairement aux situations de pose rétromusculaire, les prothèses positionnées en dual plan ne remontent peu voire pas sous les contractions pectorales, n’étant guère bridées par le muscle. Les prothèses en dual plan sont moins perceptibles au toucher, car recouvertes dans leur hauteur par le muscle et dans leur partie basse par la glande mammaire.

< Retour à l’intervention de l’augmentation mammaire

Article rédigé par le Dr David Picovski - Dernière mise à jour le 6 janvier 2013

Galerie Photo