Vous souhaitez consulter :

La liposuccion des bras

Cette opération est indiquée chez les femmes et les hommes présentant un surplus de graisse localisé au niveau du bras.

La liposuccion des bras redonne un galbe harmonieux à cette partie du corps et le relâchement de la peau, s’il n’est pas important se rétracte de façon naturelle à la suite de la lipoaspiration.

La technique s’effectue de façon circulaire en ne laissant que des cicatrices mineures et dissimulées. Cette intervention a le bénéfice d’obtenir des résultats radicaux et définitifs.

Si le surplus de peau est trop important, un lifting des bras peut-être associé à la liposuccion des bras.

Les zones du bras concernées

– La face postérieure du bras

– La face externe du bras

– La face interne du bras

La face externe du bras et la face postérieure sont les zones dont la lipoaspiration procure d’excellents résultats.

Concernant la face interne du bras, le chirurgien plasticien doit effectuer toujours une lipoaspiration consciencieuse et modérée; la peau de cette zone fragile n’étant que peu élastique, afin d’écarter tout risque d’aspect de « vagues » ou bosses inesthétiques.

La préparation à l’intervention

– Le chirurgien évalue les motivations du patient et procède à un examen morphologique des bras.

– La liposuccion des bras ne s’applique qu’aux surcharges graisseuses, et non aux excès musculaires.

– Le chirurgien s’assure qu’il n’y a aucune contre-indication (obésité, mauvaise élasticité avec relâchement cutanée important ) et explique le déroulement de l’intervention et les douleurs éventuelles consécutives.

resultat-lipoaspiration-bras

Résultat de lipoaspiration des bras montrant une bonne rétraction cutanée

– Un bilan sanguin pré-opératoire est réalisé selon les prescriptions,  au minimum 15 jours avant l’intervention.

– Une consultation avec le médecin anesthésiste doit avoir lieu au minimum 48heures avant l’intervention.

– Un devis détaillé et personnalisé présentant le prix de liposuccion des bras ainsi qu’une fiche de consentement sont remis.

Comme tous les actes à visée purement esthétique, le patient dispose d’un délai de 15 jours au minimum pour réfléchir.

Le type d’anesthésie

Le choix du type d’anesthésie est déterminé en concertation entre le chirurgien esthétique, le médecin anesthésiste et le patient.

Le plus souvent, l’anesthésie est générale. Néanmoins elle peut être locale en cas de lipoaspiration légère ou modérée.

L’opération de la liposuccion des bras proprement dite

Durée de l’opération chirurgicale

La durée de l’intervention diffère selon la quantité d’amas graisseux à ôter, le nombre de zones à traiter et si un second geste chirurgical est associé à la liposuccion des bras, tel qu’un lifting des bras. Il faut prévoir de 30 à 40 minutes pour une liposuccion des bras isolée et de 1h à 1h30 pour une liposuccion des bras associée à un lifting des bras.

Mode d’hospitalisation

Pour une liposuccion des bras isolée, l’intervention est effectuée le plus souvent en ambulatoire, c’est à dire entrée et sortie le jour même de l’intervention.

Pour une liposuccion des bras conjuguée à un lifting des bras, le chirurgien esthétique préfère une hospitalisation de 24h, avec une sortie le lendemain.

Procédure chirurgicale

Avant d’effectuer la lipoaspiration, une infiltration des zones à aspirer avec une solution vasoconstrictrice et anesthésique est pratiquée afin de limiter les saignements et l’importance des ecchymoses.

Le chirurgien introduit de très fines canules par de très courtes incisions (inférieures à 5 millimètres) et procède à l’aspiration de la couche graisseuse profondeur en veillant à éviter toutes irrégularités, afin d’harmoniser de façon naturelle et esthétique les bras.

L’utilisation de fines canules aide à l’éviction des aspect de vagues après l’intervention et favorise une retractation cutanée homogène et harmonieuse.

Une technique chirurgicale précise et adaptée

Le chirurgien esthétique ne doit pas procéder à une liposuccion excessive, car le risque de relâchement cutané pourrait entrainer un résultat disgracieux, à moins que le patient ne souhaite associer sa liposuccion des bras à un retrait cutané (lifting des bras).

Concernant les femmes, une lipoaspiration excessive aurait pour conséquence une trop grande visibilité musculaire, qui donnerait un aspect masculin à la patiente.

lipoaspiration-bras

Résultat

Les suites après la liposuccion

– Les douleurs à type de contusions sont modérées et calmées par de simples antalgiques.

– Aucun drainage n’est prescrit.

– Le port d’un panty ou lipopanty de type manchettes est prescrit jour et nuit durant un mois et demi selon les patients. Ce vêtement compressif assure une excellente contention des zones traitées et permet de favoriser la résorption de l’oedème.

– Une première douche peut être autorisée le lendemain de l’intervention.

– Un oedème (gonflement) et des ecchymoses (bleus) sont classiques et fréquents. L’oedème peut persister quelques semaines.

– Possibilité de la survenue d’ insensibilité cutanée et d’engourdissements. Leurs disparitions sont progressives et totales au bout de quelques semaines.

– Le chirurgien esthétique préconise un repos de quelques jours et l’éviction d’activités sportives ou violentes durant plusieurs semaines.

– Si quelques imperfections subsistent, elles peuvent être traitées en ambulatoire. Un geste chirurgical simple, et sous anesthésie locale est en général suffisant. Cette reprise au bloc ne peut cependant se programmer qu’après le 6ème mois suivant l’intervention, le temps que les cicatrices arrivent à maturité et que la retractation cutanée soit appréciable.

– Des consultations de contrôle sont programmées, afin que le chirurgien esthétique s’assure de suites post-opératoires positives.

Existe t-il une prise en charge par la sécurité sociale?

L’intervention de liposuccion des bras étant une intervention à visée purement esthétique, la sécurité sociale ne prend pas en charge les coûts occasionnés.

La sécurité sociale ne peut rembourser une liposuccion que dans certaines pathologies comme la « Lypodystrophie sévère iatrogène » ou lorsque qu’un retrait cutané est associé lors d’une dermolipectomie de bras (lifting) dans le cadre d’un traitement chirurgical de l’obésité (chirurgie bariatrique).

Risques et complications

Inhérentes à toute chirurgie, qu’elle soit esthétique ou non, des risques et des complications peuvent être rapportés, mais restent, fort heureusement

– Les ecchymoses sont systématiques, mais se résorbent en quelques semaines.

– La survenue d’une infection est exceptionnelle compte tenu de l’absence de décollement lorsqu’une aspiration seule de la graisse est effectuée.

– Des troubles de la sensibilité peuvent être ressentis mais s’estompent au bout de quelques semaines.

– Une imperfection du résultat, une asymétrie des bras, un aspect non lisse avec un aspect de « vagues », peuvent puiser leurs origines dans la technique chirurgicale réalisée (travées irrégulières, trop superficielles, avec une canule pas assez fine) ou dans une mauvaise indication. Des solutions sont possibles à distance pour une correction (complément, lipofilling, dermolipectomie,…).

liposuccion-bras-rectraction-ctanée

Liposuccion des bras montrant une bonne rétraction cutanée ce qui a permis d’éviter la cicatrice du lifting de bras

Les limites de cette intervention chirurgicale

La liposuccion des bras ne constitue pas une méthode de perte de poids, mais permet de remodeler et de resculpter harmonieusement et de façon naturelle des bras lourds et disgracieux.

Cette intervention de chirurgie des bras ne dispense pas le suivi d’une bonne hygiène de vie.

Le résultats

– Les premiers résultats

Une amélioration de l’aspect des bras apparait très tôt après l’opération, et s’optimise au bout de 4 semaines.

– Les cicatrices, discrètement dissimulées sous les plis des aisselles, s’estompent après 12 mois.

– Permanence du résultat: le résultat optimal est apprécié au bout de 3 mois à 6 mois. Le résultat est définitif, les cellules graisseuses éliminées par la liposuccion n’ayant évidemment plus la faculté de se remultiplier.

plus d’informations sur la liposuccion

Article rédigé par le Dr David Picovski - Dernière mise à jour le 26 août 2016

Galerie Photo