Vous souhaitez consulter :

Objectifs et principes des injections d’acide hyaluronique

Acide hyaluronique

L’acide hyaluronique permet le traitement naturel et non chirurgical des rides du visage et combat les premiers effets du vieillissement. Rapide et simple, cette technique de comblement des rides par séries d’injections indolores est plébiscitée par de nombreuses patientes partout dans le monde depuis près de 20 ans.

Zones d'injection de l'acide hyaluronique

Zones d’injection de l’acide hyaluronique

On l’utilise principalement pour combler les rides et les ridules du visage : rides de la patte d’oie situées aux coins extérieurs des yeux, les rides du lion (ou rides de la glabelle), situées entre les sourcils, mais également les rides du front, des joues (sillons naso-géniens), du menton (rides d’amertume) et autour de la bouche.

L’acide hyaluronique est utilisé aussi, grâce à son effet volumateur, pour traiter l’ourlet des lèvres en redessinant le contour de celles-ci et en les épaississant pour les rendre un peu plus « pulpeuses ».

Son intérêt dans le comblement des sillons profonds du visage est largement employé pour temporiser les indications d’un lifting cervico-facial : comblement profond des sillons naso-géniens (les sillons partant du nez vers la bouche) et des plis d’amertume partant de la bouche vers le menton.

Enfin, l’acide hyaluronique permet dans certains cas (notamment après des amaigrissements importants ou certains traitements médicamenteux) de combler les creux et dépressions du visage (apport de volume aux pommettes et aux joues, cernes, menton, tempes), mais aussi de combler les séquelles d’acné, de varicelle et autres traumatismes sur la peau du visage.

Parfois, les injections d’acide hyaluronique peuvent être pratiquées en complément d’un lifting du visage afin de garantir la longévité du résultat. Chez l’homme, comme chez la femme, son usage peut être fait dès que les premiers signes apparaissent, généralement à partir de 35-40 ans.

L’acide hyaluronique est commercialisé sous plusieurs noms normés CE. La quantité injectée de ce  principe volumateur est variable selon les zones à traiter, de quelques dixièmes de millilitre au niveau de la lèvre (pour éviter toute hypercorrection) à 2-3 voire 4 millilitres pour une séance plus globale au niveau du visage. Egalement, ce produit de comblement est injecté plus ou moins profondément sous la peau selon la zone à traiter.

Complètement biodégradable dans le corps, l’acide hyaluronique peut faire l’objet d’une à 2 séances d’injections par an afin de conserver ses effets visuels.

< Retour à l’acide hyaluronique

Article rédigé par le Dr David Picovski - Dernière mise à jour le 30 août 2012