Vous souhaitez consulter :

Reconstruction mammaire par lambeau de muscle grand dorsal

Reconstruction mammaire
Zone de prélèvement du muscle grand dorsal

Zone de prélèvement du muscle grand dorsal

L’ablation d’un sein suite à un cancer ne doit pas être nécessairement vécue comme une fatalité. Au contraire, grâce à l’avancée des techniques de chirurgie plastique et de microchirurgie, il est tout à fait possible de reconstruire un sein identique à celui restant.

L’une d’elles consiste à prélever le muscle grand dorsal (situé dans le dos) avec parfois un fuseau de peau pour reconstruire le sein. Cette technique est particulièrement adaptée pour les femmes dont la quantité de peau au niveau de la poitrine est insuffisante et/ou trop fragile pour accueillir et protéger une prothèse mammaire.

Cependant, si le lambeau de grand dorsal prélevé est insuffisant pour reconstruire un sein identique à l’autre, une prothèse en gel de silicone ou remplie de sérum physiologique viendra le compléter.Une reconstruction mammaire par lambeau de muscle grand dorsal est automatiquement prise en charge par la Sécurité Sociale (voir les tarifs d’une reconstruction mammaire).

Avant l’opération

En consultation préopératoire, le chirurgien plasticien vous détaille son geste opératoire et les suites de l’opération. Il vous transmet son devis. La prise en charge par l’Assurance Maladie est automatique. Une consultation avec l’anesthésiste est obligatoire 48h minimum avant l’intervention.

Principe de reconstruction mammaire par lambeau de grand dorsal musculo-cutané

Principe de reconstruction mammaire par lambeau de grand dorsal musculo-cutané

La reconstruction du sein par grand dorsal

L’opération dure approximativement 2 à 3 h. Elle se pratique sous anesthésie générale. En fin d’intervention, le chirurgien vous aura modelé un pansement en forme de soutien-gorge pour maintenir vos seins. Il se peut que vous portiez également un bas anti-thrombose pour limiter les risques de phlébite (en général enfilé avant l’opération).

Les suites de la reconstruction

Les douleurs peuvent être importantes au niveau du dos durant la première semaine, mais seront calmées à l’aide d’antalgiques adaptés. Il est possible qu’un œdème et des bleus se forment sur votre poitrine, mais disparaîtront en quelques semaines. Il est préférable d’envisager un arrêt maladie de 3 à 4 semaines pour votre convalescence et de patienter 1 à 2 mois pour reprendre les activités sportives. Le résultat est immédiat : le sein a retrouvé sa forme et son volume, mais il faudra encore attendre 1 à 2 mois pour apprécier le résultat définitif et encore 1 année le temps que les cicatrices arrivent à maturité.

< Retour aux interventions de reconstruction mammaire

Article rédigé par le Dr David Picovski - Dernière mise à jour le 30 août 2012