Vous souhaitez consulter :

Les résultats des injections de toxine botulique

Injections Botox

Le résultat d’une séance d’injections de toxine botulique  (Vistabel® et Azzalure®) est visible au bout de quelques jours, le temps que l’effet de la toxine botulique agisse au niveau des zones traitées (relâchement des muscles) . Il dure en moyenne 6 à 8 mois, plus encore si des séances d’injections ont été faites précédemment. Le visage (notamment le front et la région de la patte d’oie) s’en retrouve rajeuni et détendu car moins marqué par les effets du vieillissement (tonus musculaire).

Les injections de toxine botulique doivent être gérées dans le temps. Il est inutile de vouloir obtenir un résultat parfait dès la première séance. En effet, mieux vaut une première séance moins efficace afin de jauger l’effet de la toxine botulique sur le traitement des rides afin de calibrer parfaitement les dosages.

Ainsi, sachant que les effets de la toxine botulique sont présents environ 6 mois selon les patients (parfois plus), afin de conserver les résultats obtenus, voire de les améliorer, on recommande de pratiquer des séances 1 à 2 fois par an, en tout cas avec 6 mois d’intervalle minimum entre chaque (si les séances sont trop rapprochées, il y a un risque d’apparition d’anticorps contre la molécule et l’efficacité peut être affectée). Si le traitement est stoppé, les muscles reprennent leur place, sont de moins en moins détendus et les rides se reforment progressivement.

Cependant, les résultats ne sont pas toujours optimaux selon l’importance des rides à l’origine. Certaines peuvent déjà présenter des rides profondes, véritables « cassures » de la peau en raison de leur ancienneté. Il est donc difficile de les faire disparaître. Parfois, en complément, une séance d’injection d’acide hyaluronique faite à distance, voire un lifting temporal et/ou frontal, peut aider à les atténuer.

On peut, dans de rares cas, observer une certaine asymétrie du visage, avec des rides mieux traitées d’un côté que de l’autre : les muscles responsables des rides de part et d’autre du front ne sont alors pas de même puissance, le dosage étant lui identique pour chaque côté, il en résulte donc une relaxation des muscles d’intensités différentes. Pour corriger cette asymétrie, il suffit  d’une séance d’injection complémentaire environ 10 à 15 jours après la première injection pur compléter le coté où la relaxation des muscles n’a pas été suffisante.

< Retour aux injections de toxine botulique

Article rédigé par le Dr David Picovski - Dernière mise à jour le 30 août 2012