Vous souhaitez consulter :

Risques et complications d’une blépharoplastie

Blépharoplastie

Il existe plusieurs types de complications possibles suite à une blépharoplastie. Tout d’abord, il peut s’agir d’un résultat différent de celui souhaité ou d’une évolution inhabituelle :

  • phénomènes cicatriciels inattendus : cicatrices trop visibles (rares dans cette zone du visage où les cicatrices évoluent presque toujours vers une disparition), dyschromiques (couleur trop persistante ou trop blanche) ;
  • microkystes au niveau de la cicatrice (inclusions épidermiques) : elles s’arrangent avec le temps mais peuvent parfois nécessiter un geste rapide si elles sont visibles ou gênantes au toucher ;
  • légère rétractation des paupières inférieures : on parle d’ectropion si la paupière est éversée vers le bas, et d’ « oeil rond » (forme mineure d’ectropion) si la paupière rétractée laisse apparaître un oeil découvert dans sa partie inférieure. Ces rétractions se corrigent, dans la majorité des cas, spontanément ou aidées par des massages pour assouplir la zone opérée ;
  • sécrétion des larmes perturbée (larmoiement persistant ou syndrome de « l’œil sec » décompensant un déficit en larmes existant antérieurement). Elle impose une protection oculaire par collyres ;
  • impossibilité de fermer totalement la paupière supérieure (lagophtalmie) en cas d’excès de retrait de peau lors d’une blépharoplastie supérieure. Si le phénomène persiste au-delà des premiers jours, une correction chirurgicale sera nécessaire. Lorsque celle-ci est inférieure à 5 mm, elle s’améliore toujours.

Ces imperfections de résultats peuvent être corrigées rapidement et facilement sous anesthésie locale au bout du 6ème mois. Dans leur forme majeure, l’ectropion ou la lagophtamie imposent une correction chirurgicale précoce afin de protéger le globe oculaire.

Une blépharoplastie comporte toujours les risques liés à la chirurgie en général, et à l’anesthésie selon les cas, même si ceux-ci restent rares. Lors de la consultation avec l’anesthésiste, si une anesthésie locale (neurolept-analgésie) est prévue, ce dernier apportera au patient toutes les informations nécessaires.

Les complications chirurgicales possibles, mais exceptionnelles, sont  à connaitre comme pour toute opération chirurgicale :

  • Infection : apparition rare de micro-abcès sur les sutures, ou d’une conjonctivite ;
  • Hématome nécessitant son évacuation chirurgicale ;
  • Anomalies de cicatrisation ;
  • Infection : exceptionnelle dans cette zone du visage qui est très vascularisée.

Sans surévaluer ces risques, il faut comprendre qu’ils peuvent toutefois survenir. Choisir un chirurgien esthétique qualifié, reconnu et compétent, assure la pleine gestion de leur éventuelle apparition (prévention et correction).

< Retour à l’intervention de la blépharoplastie

Article rédigé par le Dr David Picovski - Dernière mise à jour le 30 août 2012