Vous souhaitez consulter :

Les seins tubéreux

Seins tubéreux

Parmi les malformations des seins, les seins tubéreux ont un impact physique et psychologique très important chez les jeunes femmes qui en sont atteintes. Au-delà de l’aspect pouvant occasionner troubles psychosociaux et complexes, c’est également tout un pan de la féminité qui peut être ébranlé.

Cette malformation congénitale qui a été décrite la première fois en 1976 est assez répandue. Les causes restent assez floues, et le diagnostic est la plupart du temps posé lors de l’adolescence par un trouble dans la croissance mammaire. L’intervention de correction des seins tubéreux s’adresse souvent à des patientes jeunes, qui ont vécu leur croissance mammaire le plus souvent de façon invalidante. Ces patientes peuvent être opérées dès la fin de la puberté (17 ans).

Les seins tubéreux se caractérisent par:

  • Une forme cylindrique des seins (aspect en forme de tube). Le volume des seins est la plupart du temps hypotrophique mais peut être parfois normal voire hypertrophique.
  • Une anomalie de la base d’implantation des seins, qui est réduite. L’expansion du sein s’effectue non pas vers la périphérie du sein, mais seulement vers l’avant et les segments supérieurs, d’où la forme caractéristique de tubercule.
  • Une anomalie du placement du sillon sous-mammaire, trop ascensionné, ce qui provoque également l’anomalie de réduction de la base d’implantation du sein.
  • Une enveloppe cutanée réduite, nécessitant parfois une expansion cutanée par implant.
  • La plaque aréolo-mamelonnaire est surdimensionnée par rapport à l’ensemble du sein, bombée et regarde vers le bas. Une protrusion aréolaire (aréole saillante) se caractérisant par une hernie du tissu glandulaire à travers l’aréole se présente dans 50% des cas.
  • On observe assez souvent une asymétrie mammaire associée, dans 75% des cas. Les deux seins sont en général tubéreux, mais l’un des seins peut avoir un grade plus avancé que l’autre.
  • La présence de vergetures importantes peut être constatée parfois.

Différents procédés chirurgicaux existent pour redonner aux seins tubéreux un arrondi naturel et esthétique.

Les traitements chirurgicaux se situent à la frontière entre la chirurgie esthétique et la chirurgie réparatrice et diffèrent selon les diverses formes cliniques du sein tubéreux; il existe effectivement 3 stades de seins tubéreux, chaque stade possédant un traitement spécifique.

Malformation des seins tubéreux corrigée par plastie et prothèses

Malformation des seins tubéreux corrigée par plastie et prothèses. L’aréole trop grande est diminuée et remontée et l’aspect tubulaire est corrigé.

Il n’est donc pas rare de combiner plusieurs techniques de chirurgie mammaire classique : souvent, en plus d’un remodelage de la poitrine par plastie cutanée, on implante des prothèses mammaires pour apporter volume et galbe en harmonie avec la silhouette. Peuvent être effectuées selon les cas, une réduction mammaire, une mastopexie pour corriger une ptôse (affaissement de la poitrine), une redistribution glandulaire dans les segments déficients, une restitution de la base mammaire avec un abaissement du sillon sous-mammaire, ainsi qu’une ascension et une réduction de la plaque aréolo-mamelonnaire, voire une injection autologue de graisse (lipofilling)…

Avant l’opération

Comme pour toute intervention de chirurgie plastique, 1 à 2 consultations sont à prévoir avec le chirurgien, et 1 avec le médecin anesthésiste. Un devis vous sera remis (en savoir plus sur les prix d’une correction de seins tubéreux) précisant les détails de l’ensemble de l’intervention (honoraires, frais, etc…).

  • Des photographies médicales de la poitrine seront également réalisées.
  • Une mammographie préalable est systématique si vous avez plus de 35 ans ou en cas d’antécédents ou de facteurs de risque de cancer du sein.
  • Un soutien gorge de maintien sans armature et s’ouvrant sur le devant est prescrit.
  • Des bas anti- thrombose afin de prévenir tout risque de phlébite sont prescrits.
  • Un arrêt de travail d’une semaine à 10 jours est prescrit.

Deux semaines avant l’intervention, il est nécessaire d’observer un arrêt de la prise de tabac afin de réduire tout risque de retard ou de mauvaise cicatrisation (nécrose cutanée). La pilule contraceptive devra être idéalement arrêtée avant l’opération afin d’éviter les risques thromboemboliques (phlébite). Toute prise d’aspirine, d’anticoagulants et d’anti-inflammatoires devra être évitée 15 jours avant l’intervention afin de réduire les risques d’hémorragie.

L’opération

L’opération de seins tubulaires dure en moyenne 1 à 2 heures et se pratique sous anesthésie générale. L’hospitalisation est courte, de 24 heures. Une chirurgie des seins tubéreux consiste dans un premier temps à corriger l’anomalie morphologique en diminuant la taille et remontant l’aréole et à restaurer le segment mammaire déficient à la partie inférieure du sein (segment sous aréolaire). Le plus souvent pour corriger la malformation, les cicatrices seront au pourtour de l’aréole (dissimulées dans le pigment physiologique de l’aréole) voire en dessous, verticalement, selon l’importance du stade.

Selon le grade de la forme tubulaire de chaque sein, différents gestes chirurgicaux peuvent être associés. En effet, l’intervention peut, s’il le faut, s’achever par un rééquilibrage des volumes par une augmentation (augmentation par prothèses associée ou non à un lipofilling) qui a pour but, également, de participer à la construction du galbe esthétique et naturel.

resultat-seins-tubereux-plastie-verticale

Résultat d’une correction de seins tubereux par implants avec plastie verticale (plastie en I) corrigeant les aréoles trop grandes et l’aspect tubulaire

Les suites du traitement chirurgical

Les suites de l’opération diffèrent selon les types de seins tubéreux et leurs techniques chirurgicales de correction employées.

Dans le cas d’une plastie mammaire sans augmentation de volume (intervention assimilée à une correction de ptose sans implants), les douleurs sont très modérées. Dans le cas contraire, lorsque qu’un apport de volume par implants doit être associé (les prothèses étant disposées sous le muscle pectoral), des antalgiques seront systématiquement administrés pour prévenir l’apparition des douleurs.

Le chirurgien pose un pansement modelant sur votre poitrine, lequel sera ôté dès le lendemain, jour de la sortie. Un arrêt de travail de 5 à 7 jours est généralement suffisant. Les activités physiques seront possibles au bout de 3 à 4 semaines.

Quelques soient les types et les grades de formes tubulaires, les résultats sont satisfaisants, les seins retrouvant une forme arrondie et harmonieuse. Les résultats sont visibles immédiatement, mais il faudra toutefois patienter environ 6 mois pour apprécier totalement la forme définitive de votre nouvelle poitrine, le temps que l’oedème se résorbe et que les tissus s’assouplissent. Les cicatrices obtiendront quant à elle leur aspect définitif, 12 mois après l’intervention, le temps nécessaire pour que la cicatrisation soit achevée (maturité cicatricielle).

Pour en savoir plus…

Les différents stades de la malformation >
Avant et après une correction de seins tubéreux >
Déroulement de l’opération des seins tubéreux >
Prix et prise en charge Sécurité Sociale >

Pour une chirurgie des seins tubéreux à paris, le Docteur Picovski vous garantit un suivi consciencieux et prévenant. Vous pouvez le joindre à tout moment, 24h/24, pour toute question post-opératoire. Les consultations post-opératoires sont comprises dans son forfait, vous pouvez revenir aussi souvent que vous le souhaitez.

Article rédigé par le Dr David Picovski - Dernière mise à jour le 8 octobre 2016

Commentaires (84)

  • Jennifer dit :

    Bonjour,
    Je m’appelle Jennifer j’ai 21 ans et j’ai un probleme de poitrine seins tubereux (moches).
    Je me suis deja renseigné dans une clinique mais les photos que le medecin ma montrés ne m’ont pas convaincu.
    J’aurai voulu quelque renseignements et savoir comment prendre rendez-vous.
    car je pense que l’assurance maladie me prendrais en charge j’ai deja effectuées une visite et le médecin l’a demandé.
    Merci de me repondre.

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour
      la sécurité sociale prend en charge votre opération s’il s’agit d’une malformation vraie (grandes aréoles, ascension des sillons, aspect tubulaire des seins) qui s’accompagne d’une petite poitrine (selon la nomenclature: hypoplasie sévère voire agénésie mammaire). Le chirurgien, pour cela, rédige une demande (le plus souvent codage QEMA 004: « mastoplastie bilatérale d’augmentation avec pose d’implant prothétique ») et l’acceptation se fait après avoir été convoqué par le médecin conseil. Selon l’importance de la ptôse à corriger, différents types de cicatrice seront nécessaires pour diminuer la taille des l’aréoles et les remonter. Parfois, elles seront seulement au pourtour de l’aréole (péri-aréolaires) et plus souvent également verticalement en dessous (cicatrices verticales ou techniques dites de la cicatrice en « I »). Les cicatrices ne disparaissent jamais mais elles s’estompent grandement le plus souvent sur 1 an (date de la maturité cicatricielle). Tous les fils sont résorbables, il n’est donc pas nécessaire de les enlever. Si vous le souhaitez, vous pouvez m’envoyer des photos de face et profils via le formulaire et je vous répondrais plus précisément.
      cordialement

  • S.L. dit :

    Bonjour Docteur,
    Ma fille âgée de 18 ans a un véritable complexe avec ses seins, qui sont effectivement excessivement petits et un peu tombants , d’une forme un peu bizarre, en tube …En dépit de mes conseils, elle souhaite faire l’opération.
    En effet, il s’avère que cela devient extrêmement problématique pour son psychisme, puisque ce facteur vient accroître un mal-être général qui m’a incitée à la convaincre enfin d’être suivie par un psychiatre.
    Je suis maintenant favorable à la chirurgie, d’autant que son complexe, semble être fondé sur une réalité physiologique, ce que bien sûr, je n’ai pas confirmé, car je m’y perds un peu entre les critère esthétiques et la normalité.
    Pouvez-vous m’apporter vos lumières médicales sur le sujet et le cas échéant des informations d’ordre purement financières.
    Savez-vous s’il y a une prise en charge sécurité sociale possible et un complément de la mutuelle.
    Une telle intervention, est-elle souhaitable à cet âge, comporte t-elle des risques médicaux, sachant qu’il y a plusieurs cancers du sein du côté paternel et maternel ?
    En vous remerciant par avance. Veuillez agréer, Docteur, l’expression de mes respectueuses salutations.

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour
      Je comprends votre position, souvent avoir des seins tubéreux pour une jeune adulte de 18 ans est très complexant surtout si le volume de surcroit est petit.
      Si les éléments anatomiques sont comme vous les avez décrits (petite poitrine, seins de forme tubulaire..), il y a de grandes chances pour que cette intervention soit prise en charge par l’assurance Maladie. Il est fort possible que votre fille soit convoquée (après avoir remis la demande d’accord préalable à votre centre de sécurité sociale) par un médecin conseil qui confirmera l’objectivité des signes cliniques de la malformation. Ensuite, les dépassements d’honoraires variables selon la technique (pose d’implants avec plastie mammaire soit au pourtour de l’aréole soit en dessous: plastie dite en « I ») pourront vous être remboursés partiellement ou totalement par votre mutuelle selon le contrat que vous avez souscrit. Généralement, l’opération nécessite 24h d’hospitalisation. cordialement

  • S Ro. dit :

    Bonjour Docteur,
    J’ai découvert depuis peu ,auprès d’un gynécologue que ma forme « étrange » de sein a un nom: seins tubéreux. Bien qu’on m’assure que la plastie par voie péri-aréolaire ne compromettra pas ma capacité à allaiter, j’ai des doutes. Je ne suis pas chirurgien mais j’ai du mal à imaginer comment insérer un implant par cette voie sans toucher à la glande mammaire. Que pouvez-vous me dire à ce sujet?

    Cordialement,

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. La pose d’un implant se fait en discisant la glande (et le muscle). Si les canaux terminaux qui apportent le lait (canaux galactophores) ne sont pas sectionnés (et la glande non retirée), ce qui est le cas dans les poses de protheses et corrections de seins tubereux, cela ne pertube pas un allaitement. Attention, certains chirurgiens utilisent, pour regalber le sein (notamment le segment inférieur qui est absent dans cette malformation) des lambeaux internes glandulaires, ce qui peut dans ce cas gêner un allaitement …Il faut bien vous renseigner sur la technique qui va etre employée. cordialement.

  • lili dit :

    Bonsoir Mr PICOVSKI, j’ai 19 ans. Depuis plusieurs années j’ai les seins qui tombent. Je fais du 100C et j’ai du mal a trouver des soutiens gorges a ma taille car je suis toute petite ( 1m55 ) et mes seins sont bien gros par rapport a ma taille. Je voulais savoir si cela était prix en compte par la sécurité sociale svp. En sachant que mes seins sont déja bien volumineux, je voudrai juste les faires remonter et si ce n’est pas rembourser combien je devrai verser svp !!

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. vous évoquez de « gros seins par rapport à votre taille », je souhaiterais savoir si vous présentez une hypertrophie mammaire ou non. Seule une de diminution (de 300g par sein) pourra permettre une prise en charge. Lors d’une plastie mammaire (pour ptose ou pour réduction), la poitrine est systématiquement remontée. Vous faites du 100C pour 1m55, avez vous un surpoids ? Pourriez-vous me précisez votre poids ? si vous le souhaitez, vous pouvez m’envoyer via le formulaire des photos et vous répondrais plus précisément. Cordialement.

  • loli dit :

    bonsoir MR PICOVSKI IL me semble que j’ai aussi les seins tubéreux .. j’ai découvert cette malformation depuis peut.et t’il possible que je vous envoi des photos pour me dire ce que vous en pensez merciii

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour.oui , bien volontiers, vous pouvez les envoyer via le formulaire en les prenant debout , de face et de profil. S’il existe une malformation manifeste (sillons sous mammaires haut situés, aspect tubulaire, larges aréoles) avec une hypotrophie (petit volume), une prise en charge peut être demandée. Cordialement.

  • loli dit :

    bonsoir merci de votre réponse , Je n ‘arrive pas a vous envoyez les photos via le formulaire sa ne marche pas ..comment faire ? merci

  • nadege dit :

    bonjour docteur, jai des seins tubereux et jaimerais corriger cette imperfection, l’ennuie c’est que jai un dérivé péritonéale qui passe au niveau de la poitrine pouvez vous me renseigner si cela peux etre faisable, dangereux?…
    cordialement

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Il doit s’agir d’une dérivation ventriculo-péritoneale dont le cathéter, il me semble, doit être tunnélisé sous la peau. L’intervention ne comporte pas de risque supplémentaire si le chirurgien plasticien connait parfaitement le trajet de la dérivation. Pour cela il serait bien de s’enquérir du compte rendu opératoire voir si besoin de se faire aider par un examen morphologique pour connaitre son positionnement précis par rapport à la zone qui sera traitée. Bien évidemment, s’agissant d’une intervention non urgente, il faut avoir l’accord de votre neuro-chirurgien et bien sûr de l’anesthésiste. en restant à votre disposition. Cordialement.

  • sebanne dit :

    bonjour Docteur,
    j’ai 29 ans et des seins tubereux depuis l’age de 16 ans. me persuadant qu’ils changerais d’aspect avec le temps rien, n’y a fait. ils sont tombant, avec de grosses oréoles et pas de mamelons. Mon soucis est que je n’ai pas pu allaiter mon fils à cause de cette malformation et j’aimerais pouvoir le faire lors de ma prochaine grossesse. de plus, j’ai un complexe dur à assumer devant mon mari même si celui ci y est habitué. merci de votre réponse

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Dans votre commentaire il y a plusieurs choses, tout d’abord cet aspect de seins tubéreux et tombants qui peut être corriger par une intervention qui a pour base la plastie mammaire remontant et diminuant la taille des aréoles et créant une forme naturelle et, la présence de mamelons certainement invaginés. Ces 2 interventions ne sont malheureusement pas là pour aider à un allaitement. En effet, l’opération de seins tubéreux n’aura pour but que de corriger le galbe et de remonter les aréoles et ne changera en rien la capacité d’allaiter (parfois c’est le contraire si la malformation est importante). Pour ce qui est de l’opération des mamelons ombiliqués, celle-ci peut au contraire gêner un allaitement car dans cette chirurgie, les canaux galactophores rétractés (responsables de l’aspect de mamelons rentrés) sont coupés pour mieux projeter le téton. On comprend aisément que l’allaitement peut être gêné (même si beaucoup de patientes signalent qu’un allaitement a pu être possible malgré cette opération). Si vous le souhaitez vous pouvez m’adresser vos photos via le formulaire de contact et je vous répondrai plus précisément. Cordialement.

  • lili dit :

    Je fais 48kg

  • lili dit :

    je pourrai vous envoyer une photo par mail si vous voulez.

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour, oui, j’aimerais bien vos photos (face et profils si vous pouvez). Elles me permettront de confirmer l’indication opératoire et de vous répondre plus précisément (de vive voix si vous souhaitez) à vos questions. merci dans ce cas de laisser vos coordonnées téléphoniques. Cordialement

  • lili dit :

    bonsoir docteur, est ce que vous aurez recu les photos?

  • Marine dit :

    Bonjour, j’ai 15 ans et je peux me faire opérer ?

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Je comprends votre gène mais l’idéal serait d’attendre la fin de la croissance mammaire qui généralement se situe vers l’âge de 16/17 ans et ceci afin d’avoir une poitrine stable sur laquelle nous pouvons agir de manière définitive.En restant à votre disposition. Cordialement

  • Charlotte dit :

    Bonjour Docteur,
    Je suis également complexée par mon poitrine, j’aimerais faire l’opération. Est-il possible de vous envoyer des photos pour me dire s’il s’agit bien de seins tubéreux.
    Cordialement

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. vous pouvez tout a fait m’envoyer vos photos de face et profil via le formulaire de contact avec vos coordonnées. je vous répondrais au mieux. cordialement.

  • S.D dit :

    Bonsoir, j’ai 18 ans et je pense avoir une hypertrophie, mais il me semble qu’elle s’est avérée seulement après la prise de la pilule. pensez vous que cela soit pour autant définitif ? je fais du 90E pour 1m66 et 55kg c’est vraiment un enfer plus de sport plus de confiance en moi.
    Cordialement

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Il est rare qu’une hypertrophie mammaire régresse mais cela peut arriver au courant de la vie notamment avec les variations de poids et après les grossesses. Si celle-ci fait suite à une prise de pilule, peut être que l’idéal serait que vous vous rapprochiez de votre gynécologue pour avoir son avis sur ce traitement (et notamment sur sa modification éventuelle). Je reste à votre disposition. Cordialement

  • Fleur dit :

    Docteur,
    J’aurai souhaité savoir si cette malformation peut être liée psychologiquement à une rupture avec la mère à l’adolescence.
    De plus, est ce que cela est génétique, ma fille, qui a 2 ans, peut elle être elle même touchée par cette malformation à l’âge adulte?
    Merci par avance pour votre réponse.

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Il y a effectivement une grande part de génétique dans la malformation des seins tubéreux. Pour ce qui est d’une cause psychologique, ceci n’a pas été jusqu’à présent démontré. Pour ce qui est du risque pour votre fille de 2 ans, il n’est pas du tout sûr que celle ci aura une quelconque malformation lors de son adolescence. D’ailleurs les seins tubéreux peuvent survenir chez des patientes dont les mères et grands-mères n’ont eu aucune malformation. Je reste à votre disposition. Cordialement

  • karine dit :

    bonsoir docteur, j’ai étais opérée pour des seins tubéreux mais je n’ai pas souhaiter mettre des implants malgré, mon hypotrophie.
    la securité sociale a pris en charge cette operation mais j’ai entendu parlé de lipofilling et cela m’intéresserais beaucoup étant juste de la graisse injectée je trouve ca plus naturel…
    pensez vous que la securité sociale rembourserais aussi cette opération qui est honnereuse ? est est ce faisable de la pratiquer?
    merci d’avance.

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Il faut savoir pour le lipofilling, plus la quantité de graisse injectée est importante moins elle « prend » c’est à dire moins elle est admise par le corps… Le lipofilling permet donc un augmentation modérée de volume et, souvent, il faut plus d’une séance pour apporter le volume qui vous convienne. Pour ce qui est de la prise en charge, s’agissant d’un 2eme temps, il faudra sans doute postuler auprès du médecin conseil de la sécurité sociale pour une prise en charge avec le code de la nomenclature apparentée QZEA 045 , vous serez sans doute convoquée. Vous pouvez m’envoyer vos photos via le formulaire, si vous le souhaitiez, afin que je puisse évaluer ce premier temps opératoire. Cordialement

  • Lily dit :

    Bonjour Docteur ,
    J’ai 32 ans, avec les seins tubereux et de petites tailles !
    Je suis complexée depuis l’adolescence et aujourd’hui je souhaite les corriger .
    Je suis francaise et vis au Luxembourg depuis 3 ans et malheureusement la sécurité sociale luxembourgeoise ne veux rien savoir et refuse ma prise en charge bien que j’ai lu partout qu’un remboursement était possible partout ailleurs !
    Donc j’aimerais savoir si en vous envoyant des photos de mes seins, vous pourriez me confirmer qu’ils sont tubereux.
    Le chirurgien que j’ai vu à l’air compétant mais je pense qu’il a du mal formuler sa demande auprès de la caisse .
    Merci pour la suite que vous accorderez à ma demande. Cordialement. Lily.

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Merci pour votre commentaire. Effectivement s’il s’agit de seins tubéreux, une prise en charge pourra être demandée. Les éléments en faveur de cette prise en charge sont la présence d’une hypotrophie mammaire importante, des seins d’aspect tubulaire (en forme « de tubes »), des aréoles larges et des sillons trop hauts situés. Si vous souhaitez, vous pouvez m’adresser des photos de face ainsi que de profil afin que je puisse voir si une demande d’entente préalable peut être éventuellement demandée. Je reste à votre disposition. Cordialement

  • Hélène dit :

    j’ai 50 ans et des seins tubéreux, je voudrais savoir s’il n’est pas trop tard pour me faire opérer?plus le temps avance et plus mes seins sont affreux.Merci de votre réponse.

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Merci pour votre commentaire. Non, il n’est jamais trop tard pour se faire opérer sauf si votre état général ne vous le permet. Comme vous le savez, il s’agit d’une intervention qui, par définition, n’est pas obligatoire même s’il s’agit d’une chirurgie réparatrice. Pour cette éventuelle opération, un bilan préopératoire complet devra être réalisé , ceci afin notamment d’avoir le feu vert de l’anesthésiste. Je reste à votre disposition sur souhaitez des informations complémentaires. Cordialement

  • Lily dit :

    Bonsoir Docteur, Merci pour votre réponse.
    Pour les photos, je vous en ai envoyé une de face avec une demande d’avis en privé ou j’ai indiqué mes coordonnées.
    Je suis Lys… Rod…. En effet, j’ai tous les problèmes que vous citez dans votre réponse.
    Bien cordialement.

  • Stéphanie dit :

    Bonjour,
    J’ai 35 ans et je découvre ce soir que mes siens portent un nom, celui de seins tubéreux, et que c’est une malformation!
    J’ai toujours été un peu génée par cet aspect et je découvre toujours ce soir qu’une chirurgie réparatrice est possible.
    Toutefois, dans vos commentaires vous précisez que la prise en charge n’est possible qu’en cas d’hypotrophie des seins.
    Les miens présentent effectivement une ptose, l’aréole est très lage, le téton n’est pas sorti mais n’est pas rentré non plus, il est plutôt lisse, et la forme est tubulaire, mais ils sont de taille normale (je fais un 105D) proportionnelle à mon corps.
    Ce n’est pas invivable mais un complexe malgré tout pour moi. L’idée d’une poitrine ronde me fait rêver mais je ne sais pas si cela vaut le coup de passer 6 mois avec une gêne, et de risquer d’avoir de vilaines cicatrices… Je devrais peut être vous envoyer des photos pour que vous me donniez votre avis…

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour
      Il est vrai qu’une hypotrophie mammaire aide pour la prise en charge lorsqu’il existe des seins tubéreux. C’est le médecin conseil de la sécurité sociale qui donne son accord le plus souvent en convoquant la patiente pour un examen après avoir envoyé la demande d’entente préalable (rédigée par le chirurgien).
      Dans certains cas, lorsque la malformation est importante avec un aspect vraiment tubulaire de la poitrine, une prise en charge est acceptée même s’il n’y a pas d’hypotrophie. Simplement, le codage de l’intervention qui le plus souvent est QEMA 004 (codage de la nomenclature de sécurité sociale) est changé pour un autre codage correspondant au geste qui devra être réalisé lors de la correction.
      Pour cette intervention qui n’est pas obligatoire, vous parlez de 6 mois de gêne, fort heureusement, cela se compte plus en semaines voire même en jour… surtout que, dans votre cas, il n’y a pas de pose d’implants. Pour ce qui est des cicatrices, vous avez raison il y a toujours un risque d’avoir une mauvaise évolution cicatricielle qui est néanmoins rare; cela dépend surtout du type et de la qualité de votre peau et de votre façon à cicatriser… Le plus souvent, passé le temps de l’hyperplasie (cicatrice naturellement rosée les premières semaines), les cicatrices deviennent fines et discrètes au bout de 10 à 12 mois (date de la maturité cicatricielle). Pour ce qui est des photos, vous pouvez si vous le souhaitez les transférer via le formulaire de contact afin que je vous puisse vous donner un premier avis. Je reste à votre disposition. Cordialement.

  • jenifer dit :

    Bonjour . jai 19 ans et jai une poitrine de bonnet 85/90 DD/E ( tout depend des magasins ) mais la majoriter est du E . je fais 1m67 et 80 KG , ma poitrine est complêtement tombante vous appelé sa tubéreux je crois , debout je ne voit pratiquement plus mon teton tellement sa tombe le dessus et completement plat et de plus mon téton est très grand , ma question est : peut ton se faire rembourser une opérations qui pourrai remontée ma poitrine ( désolée je ne connais pas le nom de cette opération ) merci d’avance

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour
      Je vous remercie pour votre commentaire et je pense que dans votre cas il y a plusieurs choses qui sont intriquées.
      – une hypertrophie mammaire car vous avez un bonnet DD/E qui fait penser que nous sommes dans le cadre d’un excédent de volume de glande mammaire.
      – une ptose mammaire car vous signalez ne plus voir vos aréoles qui tombent (avec une partie supérieure de la poitrine qui est complètement vide et plate).
      – des seins de forme tubéreuse, je n’ai pas de description de l’aspect tubulaire mais plutôt l’aréole très large…
      Une prise en charge des frais hospitaliers serait possible si vous souhaitiez une diminution… ce que je vous conseille ; en effet, la sécurité sociale prend en charge lorsqu’il existe une réduction de la poitrine (diminution de 300g par sein selon l’assurance maladie) ce qui correspond généralement à la diminution d’un ou 2 bonnet. Bien évidemment, votre choix doit être guidé non pas par une prise en charge éventuelle mais par ce que vous souhaitez en terme de volume. Si la poitrine était diminuée, la réduction d’aréole serait bien évidemment effectuée et la poitrine remontée (comme à chaque fois durant cette opération) pour que vous puissiez ne plus être dépendante du port du soutient gorge. Je reste à votre disposition si vous souhaitez m’adresser des photos via le formulaire de contact. Cordialement.

  • jjenifer dit :

    Merci de votre réponse docteur une question encore , Et si je ne veut pas diminuer le volume de ma poitrine ? qu’elle sont mes choix et sont t’elle renbourser ?

    • Dr Picovski dit :

      Rebonjour, si vous souhaitez pas une diminution du volume, il s’agira d’une plastie pure qui aura pour but de remonter la poitrine (correction de ptôse) en diminuant la taille des aréoles et de corriger l’anomalie de la forme des seins. Pour des seins vraiment tubéreux, la technique de plastie est la plus souvent « verticale » (c’est à dire que la cicatrice est dissimulée au pourtour de l’areole et verticalement en dessous).
      Pour ce qui est du remboursement possible, cela dépend de l’importance de la malformation. Cordialement

  • tousleschiensvontauparadis dit :

    Bonjour , voila j’ai 14 ans et je sais que c’est bien jeune pour une operation mais j’ai je pense les seins tubéreux , et c’est un très gros complexe surtout que ce n’est pas le seule , sa me touche exessivement psychologiquement et j’ai peur pour ma vie plus tard surtout qu’il met arrivait quelque chose qui me fait encore plus complexé .J’aimerais savoir si il n’y vraiment pas moyen de se faire opérée vers 15 , 16 ans ,et aussi si l’opération réduit la poitrine ou pourrait géné un futur allaitement , j’attend votre réponde avec Impatience . Merci

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Ne vous inquiétez pas…. vous avez 14 ans et les choses vont certainement s’améliorer très nettement jusqu’à l’âge de 16 ou 17 ans. Il est bien évidemment pour l’heure inutile de penser à des seins tubéreux et d’avoir une peur infondée sur l’avenir…et notamment de penser à une quelconque intervention. Profitez de votre adolescence et je suis sur que les choses s’amélioreront d’elles mêmes. Cordialement

  • MImi dit :

    Bonjour docteur , voilà J’ai 13 ans , et souffre de seins tubéreux ou assymetrie mamaire je ne sais pas vraiment , je sais que je suis trop jeune pour me faire opérée ais j’aimerais l’être a 15 ans c’est un énore complexe pour moi , n’y a t’il vraiment pas moyen de se faire opérée assez tot ? Et y’a t’il un rique pour un futur allaitement ? Merci de votre réponse . Cordialement

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Ne vous inquiétez pas, la poitrine à l’âge de 13 ans est loin d’avoir sa forme définitive. Il faudra attendre l’âge de 16 ou 17 ans pour voir sa croissance achevée. Je suis sur que d’ici là les choses s’amélioreront car la poitrine change énormément durant cette période qui est l’adolescence…..Cordialement

  • Vanessa dit :

    Bonjour, j’ai 16 ans et j’ai un problème qui me complexe depuis longtemps, depuis 2 ans j’ai une poitrine grosse et tombante il on une forme de tube et j’ai de grosse oréole j’aimerais réduire ma poitrine je le veux vraiment mais je sais pas si je serai totalement remboursé ou pas car mes parent n’ont pas tros les moyen mais je veux vraiment cette opération car psychologiquement je suis mal avec cette poitrine « horrible » et qui m’empêche de faire certaine activité convenablement .
    Merci de m’apporte quelque réponse
    Cordialement,

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour,
      Cette intervention sera sans doute remboursée car il y a 2 composantes :
      L’hypertrophie car vous parlez d’une poitrine grosse et le caractère tubéreux (seins en forme de tube).
      Vous avez 16 ans…l’idéal serait d’attendre encore une petite année le temps que la croissance mammaire s’achève complètement avant d’envisager toute éventuelle intervention. Je reste à votre disposition. Cordialement

  • Leonie dit :

    Bonjour, j’ai presque 17 ans, et j’ai la poitrine qui tombe, de gros mamelons, seins en forme tubéreux, je suis très complexée, je n’ose même pas en parler à mes parents. Pourriez vous me renseigner ?

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Que souhaitez-vous savoir en particulier ? Vous pouvez également lire des informations sur cette intervention sur cette page. Retenez que dans l’idéal il faut attendre la fin de la croissance mammaire vers l’âge de 17-18 ans avant d’intervenir. S’il s’agit de véritables seins tubéreux (sillons haut situés, aréoles larges avec aspect tubulaire) cette intervention est prise en charge par la sécurité sociale. Je reste à votre disposition. Cordialement

  • Question dit :

    Bonjour. J’ai 22 ans et je me suis fais opéré a 19 ans pour mes seins tubereux, j avais une asymétrie très forte , des mamelons gonflées et tombant, et une forme très tubéreuse sur le sein gauche. Quand je me suis fais opèrée malgré le désaccord de mon chirurgien j’ai opté pour une prothèse plus grosse pour le sein gauche par peur qu il y ai encore une asymétrie. Cpt, il s avére qu il y en a une après opération et que j aurais du écouter mon chirurgien, mais légère vraiment pas méchante, et mes seins sont vraiment plus beaux. Je me posais la question s il était possible après avoir eu des implants, de se refaire opérer mais cette fois ci sans implants tout en gardant une forme ronde sachant qu auparavant j’avais un sein qui a moins de glande mammaire que l autre. Merci pour votre réponse docteur

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Il est toujours possible de retirer les implants mais ma crainte se situe sur 2 points :
      – la diminution du volume. en effet, le volume implanté a une grande importance (plus le volume implanté sera important plus le retrait occasionnera une déformation du sein). Pouvez-vous me préciser ce volume ?
      – le galbe initial (et par la meme le stade initiale de la malformation). En effet, comme vous le savez, dans le cadre de seins tubéreux la prothèse peut aider à développer le segment situé à la partie inférieure du sein, sous l’aréole et a créer un sillon bien défini en bonne position. Là encore, même si le retrait n’entrainera pas une perte du développement cutané à ce niveau (et ne changera pas la position du nouveau sillon), il risquerait cependant d’affecter la forme du sein dans sa globalité.
      Si vous souhaitez m’adresser des photos via le formulaire de contact et me préciser votre taille et poids (ainsi que le volume et type de vos implants..)
      Je reste à votre disposition si vous aviez des questions complémentaires. Cordialement

  • Question, précision sur mon précédent commentaire dit :

    Je rajoute que mes seins tubereux étaient un petit b et que le sein gauche avait une forme tubulaire, pas formé sur le côté gauche. J’ai mis 275cc pour ce sein et l autre 240cc (d ailleurs celui ci est plus naturel et plus petit que le gauche après opération). Et je précise que j’ai des cicatrice en T, mais j aimerais vraiment ne plus avoir de prothèse tout en gardant ronde et sans autogreffe, mais je sais pas si ma glande gauche est suffisante du fait de son ancienne forme tubulaire, perdre du volume m importe peu…

  • nadege dit :

    bonjour docteur le le lipofilling est t-il legal en france? le faite vous?

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Le lipofilling des seins est autorisé en France en chirurgie réparatrice (reconstruction) et en chirurgie esthétique (augmentation) depuis novembre 2011 par la société française de chirurgie plastique qui est la S.O.F.C.P.R.E.
      La société recommande cependant un devoir de prudence pour cette technique, pourtant ancienne. En effet, elle prône une observation sur le moyen et long terme afin de savoir si le suivi du sein opéré (dépistage du cancer) n’est pas perturbé et si le risque de cancer du sein n’est pas augmenté (la graisse pouvant être susceptible d’apporter dans le sein des facteurs de croissance). Vous pouvez avoir plus d’informations sur cette technique et ses indications en cliquant ICI. Pour ma part, faute de recul, je réserve essentiellement cette technique dans les reconstruction mammaire apres cancer dans le cas où la poitrine a été completement retirée (mastectomie totale). Je reste à votre disposition. Cordialement

  • Mathilde dit :

    Bonjour:
    J’ai 17 ans et je pense que j’ai les seins tubéreux (en voyant les photos je me reconnait ) A l’age de 12 ans quand ma poitrine a pousser elle c’est mal développée en poussant en pointe et non en ronds . Je pensais que sa aller se remettre mais non toujours la même forme . Peut t-on en parler a son médecin maintenant ou bien attendre 18 ans ? Et l’opération serait-telle payante ? Merci de votre réponse.

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour, Vous approchez l’âge des 17-18 ans et c’est la fin de la croissance. Vous pouvez tout à fait en parler à votre médecin traitant, à vos parents et à un chirurgien plasticien si vous envisagez une correction. S’il s’agit d’une véritable malformation avec des seins tubéreux, l’intervention sera prise en charge par la sécurité sociale. Je reste à votre disposition. Cordialement

  • Katia dit :

    Bonjour docteur, j’ai 28 ans, et j’ai depuis toujours les seins tubereux, quand j’etais ados je voiè les poitrines de mes copines qui se developpent avec une forme arrondie pendant que les miennes etait allongè et tombant. Dernièrement j’ai pris du poids et mes seins se sonts ammeliorè mais j’ai toujours le sillon inexistent et un gros mamelon, je sais que si je perd du poids ça serait la cathastrofe. Je fais un bonnet C mais je porte de soutif rembourrè pour donner à mes seins la forme arrondie que je souhaite. Je viens de decouvrire que cette type de malformation est prise en charge par la Secu et j’en suis ravie. Par contre j’ai vu plusieurs photo sur le net de cette type d’operation et presque toutes presentes le defaut de « double sillon » au dessu du mamelon. Selon vous comme mes seins ne sonts pas trop petits avec une prothese on peut evitèr cela? Desole pour mes fautes mais je suis italienne. Cordialement

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour, Le défaut du « double sillon » n’est pas systématique. Il dépend de l’importance de la malformation initiale (stade de la malformation II voire III) et du type de correction. En effet lorsqu’une plastie en « I » est associée, ce double sillon tend à être bien corrigé. Souvent, il faut attendre plusieurs semaines voire plusieurs mois après l’intervention pour que la partie inférieure du sein s’assouplisse et que celui-ci s’améliore grandement voire disparaisse.
      Généralement une pose d’implant lorsqu’il existe une hypotrophie (l’implant servant à abaisser le sillon et à apporter du volume au niveau du segment situé sous l’aréole) associée à une plastie en I permet de bien corriger les choses et d’éviter (ou en tout cas de bien corriger) ce phénomène qui peut être gênant. Je reste à votre disposition si vous aviez d’autres questions ou si vous souhaitiez m’adresser des photos via le formulaire de contact. Cordialement

  • M.P dit :

    Bonjour docteur
    J’ai 16 ans et je suis réglée depuis 2 ans .Je me pose des questions sur la forme des mes seins. Ils sont plutôt longs et fins avec des mamelons très peu marqués .Je fais du 95B .Leurs forme m’inquiète car ils n’ont jamais été ronds mais toujours de cette forme là. Je me demande donc si j’ai une malformation ou non. De plus le fait que je présente des caractéristiques comme celles décrient en haut de cette page ne me rassure vraiment pas. J’espère que vous pourrez m’aider. Merci d’avance

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. L’aspect long et fin que vous décrivez fait penser à un aspect tubulaire ; aspect que l’on rencontre dans les seins tubéreux. Pourriez-vous m’adresser des photos via le formulaire de contact ? Cordialement

  • sandralouna dit :

    bonjour. j’ai 24 ans et depuis l’adolescence, j’ai toujours été très complexé par mes seins, je les ai toujours trouvé anormal, mais je n’est jamais oser en parler.
    je vien de découvrir que cela porte un nom!!des sein tubereux..
    je souhaite prendre rendez vous avec un chirurgien, afin de demander une prise en charge. serait t’il possible de vous envoyer des photos? si oui, comment?
    D’avance merci.

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour, Oui vous pouvez tout à fait m’adresser via le formulaire de contact sur la colonne de droite. Je reste à votre disposition. Cordialement

  • lilou dit :

    Bonjour docteur. J’ai bientot 18ans et je suis très complexée par ma petite poitrine depuis quelques années. En faisant des recherches sur le net je pense que j’ai les seins tubéreux mais je n’en suis pas sure… Comment pourrai-je vraiment le savoir? Et est-ce que vous pourriez me dire combien coute une telle opération? Merci. Cordialement

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour, La correction des seins tubéreux est prise en charge par la sécurité sociale. Il faut bien évidemment qu’il y ait des critères précis: grandes aréoles, aspect tubulaire des seins, sillons situés haut, absence de développement de la partie inférieure du sein, … Si vous le souhaitez, vous pouvez m’adresser des photos via le formulaire de contact afin que je vous réponde plus précisément. Cordialement

  • Marion dit :

    Bonjour, j’ai 16 ans et je me suis toujours dis que ma poitrine n’était pas normal puis j’ai trouver sa en cherchant sur le net  »seins tubéreux » . Donc je ne sais pas si c’est mon cas et j’ai un peu honte d’en parler avec ma mère ou de me montrer devant un médecin donc j’aimerais juste avoir votre avis : mes seins sont tombant et écartés (c’est a dire que le seins gauche va vers la gauche et le droit vers la droite) j’ai des gros mamelons et mes tétons ne pointent presque jamais à part quand j’ai froid, est ce que j’ai les seins tubéreux ? Merci d’avance pour votre réponse, j’espère que vous me répondrez vite.

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Effectivement, les éléments que vous décrivez sont très évocateurs de la malformation des seins tubéreux. Retenez qu’il faudrait attendre un peu afin d’arriver à la fin de la croissance mammaire avant d’envisager une éventuelle intervention. L’idéal, comme vous êtes mineure, serait d’en parler à vos parents avant toute démarche. Cordialement

  • Marion dit :

    J’ai oublier de préciser que mes mamelons ne sont pas plat mais en volume et qu’il y a une différence visible entre mes seins (le gauche est plus petit et tombe plus que le droit), pouvez vous me donner votre e mail pour que je puisse envoyer une photo car je ne sais pas si ma description est fiable.. Merci d’avance ..

  • Olivia dit :

    Bonjour Docteur,
    J’ai 22ans, et des seins (peu) tubéreux. J’envisage l’opération, mais j’aimerai savoir s’il est possible de corriger cette malformation sans prothèses ? Ma taille de poitrine me convient (90B) et je ne veux pas me lancer dans un opération plus « lourde » si une solution plus simple peut être envisagée. Merci pour votre future réponse, Cordialement, Olivia

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Si le volume vous convient et si la malformation n’a pas un grade trop important (stade III où il y a un défaut complet du segment inférieur du sein), il n’est pas nécessaire de mettre en place des implants. L’intervention consiste donc à une plastie qui le plus souvent est dite en « I » :
      cicatrice au pourtour de l’aréole et verticalement qui vise à remonter (et corriger la taille de l’aréole trop large) et à corriger la forme (tubulaire) du sein. Pour cette intervention vous entrez en clinique le jour même et ressortez le lendemain matin. Il n’y aura aucun fil à retirer et il faudra attendre plusieurs semaines pour que la rougeur des cicatrices s’estompe et que la poitrine s’assouplisse et se dessine. Si vous le souhaitez, vous pouvez m’adresser des photos via le formulaire de contact. Je reste d’ici là à votre disposition. Cordialement

  • verder dit :

    Bonjour,
    J’ai été opérée il y a 14 ans d’une augmentation mammaire (passant d’un mini 85 A -hypotrophie majeure- à un 90 C avec des Mac Ghan 260 cc), dans le but d’une part d’avoir davantage de poitrine, et d’autre part de corriger des seins tubéreux de stade 1. Lors de cette même opération à l’époque, le chirurgien a corrigé les aréoles par un abord (résection selon Webster, je pense que c’est ça).
    Esthétiquement, je suis depuis lors satisfaite du changement.
    Mais au niveau des sensations, gênes, le toucher, le fait que je ne veux plus avoir de corps étrangers en moi, l’idée de me faire réopérer encore et encore pour en changer, m’imaginer vieillir avec et mourir avec, éventuellement me blesser avec, je sens que j’en suis arrivée à bout. La mammographie de mai dernier annonce que tout va bien, mais tant le docteur que le chirurgien me disent que je devrai à terme en changer. Je n’en veux plus. Je suis prête à accepter une très faible poitrine. Ceci dit, j’aimerais que ces nouveaux mini seins soient jolis…
    Etant une ex-tubéreuse (ce problème persiste), avec un délai de 14 ans et un volume de 260 cc, que pensez-vous d’un retrait de prothèses simple ? C’est dans ce sens que je vais, et le chirurgien rencontré il y a deux semaines (le même qu’il y a 14 ans) me dit que je ne souffre pas de ptose (avec les prothèses, cela me semble normal) et que ma peau est jeune et de bonne qualité, qu' »ouvrir », « enlever les prothèses » et « refermer », ça ira. Qu’en pensez-vous ?
    Mon idée est de ne repasser qu’une fois en salle d’opération. J’aimerais que tout soit fait en une fois, retrait et remodelage, si nécessaire.
    Croyez-vous que mes seins revivront leurs mauvais jours « tubéreux » et seront affaissés ?
    Aussi, les aréoles, bien que corrigées depuis lors, sont toujours un peu gonflées sur le dessus au repos. Les tétons ne sont pas rentrés, mais plutôt plats, sauf contact, froid, etc (moments où ils sortent).
    Quelques questions attendant une réponse…
    Merci !

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Merci pour vos questions qui sont intéressantes.
      Retenez plusieurs choses. Plus le volume implanté sera important, plus le sein risquera d’être déformé lors du retrait des implants.
      Il s’agit chez vous d’une pose d’implants dont le volume est modéré. Il est possible que leur retrait (à part la baisse du volume) n’entrave « pas trop » la forme de vos seins. L’idéal serait que je puisse avoir des photos afin d’avoir une idée sur cette forme initiale…
      Egalement, retenez que les nouvelles prothèses en gel cohésif ne nécessitent pas de changement (et peut être pourriez vous réfléchir sur le fait de ne rien faire…). En effet, ces nouvelles prothèses ne se changent plus de manière systématique tous les 10 ans comme c’était le cas dans les années 90 mais uniquement dans les cas où elles posent problèmes: fuite, coque, gêne,…
      Je pense qu’il ne faut pas avoir peur de l’avenir sur l’évolution des prothèses. En cas de problème, vous aurez tout à fait le loisir de les changer même sous anesthésie locale. Il est vrai comme vous le dites, que si vous souhaitiez les retirer, peut être qu’une plastie devrait être associée dans le même temps opératoire ce qui imposerait un geste non pas sous anesthésie locale mais sous anesthésie générale.
      Je suis par contre sure que vous ne retrouverez pas la forme tubéreuse de votre poitrine initiale car la peau située à la partie inférieure du sein s’est détendue au courant des années (et la glande mammaire pourra l’habiter..). Je reste à votre disposition notamment si vous avez d’autres questions ou souhaitez m’adresser des photos via le formulaire de contact. Cordialement.

  • maellane dit :

    Bonjour docteur
    j’ai 15 ans et je me posais des questions par rapport a la forme de mes seins, en lisant votre article je commence a penser qu’ils sont tubéreux car ils sont plutôt long, avec des mamelons assez gros et je les trouve un peut tombants et la liste des caractéristiques qui se trouve sur la page me fait de plus en plus croire que j’ai une malformation. Cela m’inquiète car je suis assez complexée par mes seins. j’espère que vous pourrez m’aider. Merci de votre réponce

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Effectivement, ce sont les caractéristiques des seins tubéreux mais retenez que vous n’avez que 15 ans et à cet âge, lors de la croissance mammaire, ces caractéristiques sont fréquentes. Ne vous inquiétez pas les choses s’amélioreront très certainement au courant des 2 ans qui vont suivre. Cordialement.

  • A.L dit :

    Bonsoir, j’ai 17 ans (bientôt 18) et depuis .. toujours j’ai cette caractéristique que d’écrive bien les jeunes femmes, ci dessus, qui me pédse psychologiquement depuis mes 12 ans et je suis allé voir mon médecin qui ma « confirmer » sans être vraiment sûre de leurs apparence « tubereuse » j’aurais voulu savoir si je pourrais vous envoier quelques photos (face et profil) pour avoir votre avis. Merci
    Cordialement
    Ps: Veuillez pardonner mon orthographe.

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Bien évidemment, vous pouvez m’adresser des photos via le formulaire de contact situé dans la colonne de droite. Retenez que s’il s’agit d’une malformation véritable, cette intervention peut être prise en charge par la sécurité sociale. Je reste à votre disposition. Cordialement.

  • Lelia dit :

    Bonjour Docteur,
    J’ai 22 ans et je suis sure à 99 % d’avoir des seins tubéreux. En revanche, je ne suis pas dans le cas d’une hypo, je mets du 95C. Cela sera quand même-t’il pris en charge par la sécurité sociale? De plus, pas d’asymétrie (ou alors vraiment minime).
    Je souhaiterai me faire opérer mais sans pose d’implants (je m’en fiche du volume, je veux juste retrouver une forme normale). Les résultats sont-ils aussi concluants qu’avec une pose d’implants? Sur le plan de la tenue dans le temps, de la forme, de la remontée, du galbe etc… Merci d’avance! Cdt Lel’

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. L’absence d’asymétrie et d’hypotrophie majeure rend difficile la prise en charge par la sécurité sociale d’une correction de seins tubéreux par plastie. Souvent, aux yeux du médecin conseil, ces corrections sont assimilées à une opération de correction de ptose mammaire pure, n’ayant pas de codage dans la nomenclature de la sécurité sociale… Si vous le souhaitez, vous pouvez m’adresser vos photos afin que je puisse voir s’il existe une solution dans le codage.
      Les résultats sont aussi concluants qu’avec une pose d’implant lorsque le stade de la malformation n’est pas trop avancé… (dans le stade III de la malformation, la prothèse aide à apporter un joli galbe en restaurant le volume à la partie inférieure du sein et en abaissant le sillon sous mammaire, qui est dans ces cas là trop haut situé..).
      Dans les autres stades (tel que le stade I et dans une autre mesure dans le stade II) et lorsque le volume est correct, une plastie seule suffit le plus souvent à assurer une jolie forme ainsi qu’un galbe harmonieux. Je reste à votre disposition. Cordialement.

  • Carmine dit :

    Bonjour docteur. j’aimerai savoir si l’injection de la graisse n’a pas de conséquence?
    si non est ce qu’ on peut injecter également aux fesses ?

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Pour l’injection au niveau des fesses il n’y a aucun problème et c’est d’ailleurs une intervention fréquemment réalisée. Pour ce qui est de la poitrine c’est autre chose… Je vous recommande de lire cette page donnant quelques informations concernant les injections de graisse pour les augmentations et reconstructions mammaires en cliquant ICI. Je reste à votre disposition. Cordialement.

  • maellane dit :

    Bonjour docteur
    Je suis âgée de 15 ans et j’ai toujours trouvés que mes seins étaient anormaux je les trouves un peut tombants avec des mamelons assez gros et je pence que je suis atteinte de cette malformation. Je suis très complexée par ceux-ci et je voudrais savoir si je suis vraiment atteinte de cette malformation et si oui vers quel age je pourrais faire appel a une opération pour retrouver des seins « normaux »

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Ne vous inquiétez pas vous êtes en pleine croissance et je suis sure que les choses vont s’améliorer vers 17-18 ans, lors de la fin de la croissance mammaire. Fréquemment à l’âge de 15 ans, la forme des seins qui sont en pleine croissance, rappelle celle des seins tubéreux mais à ce stade on ne peut absolument pas conclure.. d’autant plus, que dans la quasi totalité des cas, les choses s’améliorent… Je reste à votre disposition. Cordialement.

  • gaby dit :

    Bonsoir. j’ai 15 ans et je suis complexée par ma poitrine de petite taille à la forme peu jolie. En me renseignant j’ai constaté qu’effectivement je devais être atteinte de ce que l’on appelle  » les seins tubéreux »… est ce possible de se faire opérer pour ce problème avant d’avoir 18 ans et pourriez vous me dire environ les honoraires pour une telle intervention ?
    je vous remercie d’avance et m’excuse de ne pas avoir eu le courage de lire tous les commentaires à cette heure car peut être aviez vous déjà répondu à ces questions. En l’attente d’une réponse, cordialement. Merci.

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. L‘idéal serait d’attendre la fin de la croissance mammaire vers 17 ans. S’il s’agit d’une malformation véritable après accord de la sécurité sociale, cette intervention peut être prise en charge. Je reste à votre disposition. Cordialement