Vous souhaitez consulter :

Prix d’une reconstruction mammaire après cancer

Suite à l’ablation d’un sein consécutivement à certains cancers (tumorectomie ou mastectomie), la patiente peut demander à le faire reconstruire.

Elle doit savoir que, selon la technique , la reconstruction comporte plusieurs temps opératoires pouvant aller de 2 à 4 temps sur une période de 6 mois à un an.

Une reconstruction mammaire après cancer est automatiquement prise en charge par l’Assurance Maladie car il s’agit d’une chirurgie réparatrice. Pour ce qui est de la reconstruction par prothèse d’emblée, le chirurgien plasticien doit cependant remplir une demande d’entente préalable pour prévenir le médecin-conseil qu’il s’agit bien d’une pose d’implant de le cadre d’une réparation (demande avec codage QEMA 006 de la nomenclature).

Le chirurgien établit son devis en consultation dont le prix (honoraires des médecins) dépend du type de reconstruction (prothèse mammaire, lambeau de muscle grand dorsal ou muscle grand droit de l’abdomen).

Lors de la prise en charge Sécurité Sociale, seuls les honoraires des médecins, chirurgien et anesthésiste, restent à la charge de la patiente. Ils pourront néanmoins faire l’objet d’un remboursement selon le contrat de mutuelle santé souscrit. Les mutuelles se réfèrent aux codes de nomenclature de la Sécurité Sociale pour rembourser une reconstruction mammaire.

Pour une reconstruction mammaire par prothèse, le code est QEMA 006, par lambeau de grand dorsal, QEMA 008 et par lambeau de grand droit QEMA 001.

Tout savoir sur les interventions de reconstruction mammaire après cancer >

Mis à jour le 4 novembre 2016 publié initialement le 7 septembre 2012