Vous souhaitez consulter :

Prix d’une opération de seins tubéreux

Le coût d’une correction de seins tubéreux est pris en charge par la Sécurité Sociale.

Le tarif de l’intervention (honoraires du chirurgien plastique et de l’anesthésiste) varie selon la durée de l’opération et le type d’acte (importance de la plastie, nécessité ou non d’une pose d’implants).

Pour que la prise en charge puisse être effective, lors de la première consultation, le chirurgien remplit le formulaire d’entente préalable qui sera envoyé par la patiente à son centre d’Assurance Maladie, accompagné des justificatifs nécessaires.

Le plus souvent, le médecin-conseil de la Sécurité Sociale convoque la patiente pour contrôler l’indication de la prise en charge. Celle-ci est décidée par le médecin-conseil qui doit donner une réponse sous 15 jours.

Lorsque la demande d’entente préalable est acceptée, les frais d’hospitalisation (et, le cas échéant, celui des implants mammaires) sont remboursés. Seuls les honoraires du chirurgien plasticien et ceux du médecin anesthésiste restent à la charge de la patiente. Toutefois, selon son contrat de mutuelle santé, la patiente peut être remboursée partiellement ou totalement de l’avance du règlement de ces honoraires. Pour déterminer le taux de remboursement, les mutuelles se réfèrent sur le code de nomenclature de la Sécurité sociale. Le code de nomenclature pour une correction de seins tubéreux est généralement QEMA 004, lorsque la malformation nécessite une pose de prothèses, en plus de la plastie, pour corriger l’hypotrophie.

Si la prise en charge n’a pas lieu, le chirurgien établit un devis spécifiant tous les tarifs de l’opération, de ses honoraires aux prix de l’hospitalisation et des prestations annexes du séjour en clinique. La patiente dispose obligatoirement de 15 jours minimum pour se décider.

Tout savoir sur l’intervention de la correction des seins tubéreux >

Mis à jour le 4 novembre 2016 publié initialement le 31 août 2012