Je souhaite corriger mes oreilles décollées

Je souhaite corriger mes oreilles décollées

10 octobre 2012

Si vous avez les oreilles décollées (décollement trop visible vu de face ou de dos) et souhaitez faire corriger cette anomalie, l’otoplastie est l’unique opération efficace qui permet de retrouver des oreilles avec une forme et un angle corrects. Elle est pratiquée en clinique esthétique.

L’origine des oreilles décollées

Les oreilles décollées sont dues à 3 principaux types de malformations du cartilage, souvent combinées entre elles :

  • Une conque trop importante qui projette l’oreille vers l’avant et qui augmente l’aspect décollé de l’oreille ;
  • Une insuffisance de plicature de l’antélix (pli au niveau du tiers supérieur de l’oreille);
  • Un angle trop important entre le pavillon de l’oreille et le crâne (os mastoïde).

L’otoplastie vise donc à corriger ces malformations du cartilage pour retrouver des oreilles à l’apparence naturelle, symétriques, et surtout « recollées ».

Quand pratiquer une otoplastie ?

On entend souvent, lorsque le décollement est visible chez le nourrisson, que les mamans ont tendance à faire porter un bandage serré. Cela ne fonctionne malheureusement pas. Il faut attendre que les oreilles aient terminé une bonne partie de leur croissance et que ce soit un âge où le jeune patient le demande (la plupart du temps, cet âge se situe vers 7 ou 8 ans, âge d’entrée en école primaire et des premières moqueries). De nombreux adultes consultent également, parfois bien années plus tard.

Bon à savoir au sujet d’une otoplastie

Chez les uns comme chez les autres, la Sécurité Sociale prend en charge les frais d’hospitalisation dès lors que l’intervention s’effectue dans un établissement conventionné et qu’il s’agit, d’après le code de nomenclature de l’Assurance Maladie, d’une « déformation entraînant une gêne sociale importante ». Lorsque le chirurgien plasticien documente suffisamment l’opération (photos, compte rendu opératoire détaillé), la prise en charge est automatique, il n’est donc pas nécessaire de faire une demande d’entente préalable auprès du médecin conseil.

Les suites opératoires sont peu douloureuses. Des antalgiques peuvent dans certains cas être administrés si des douleurs sont ressenties. Il n’y aucun fil à retirer puisque ces derniers sont résorbables.

On évitera dans les premières semaines tout sport nécessitant des contacts et dans le cas d’un enfant, on préviendra les professeurs de l’intervention, ceci afin d’éviter les accidents dans la cour de récréation. Le port d’un bandeau de protection est d’ailleurs conseillé jour et nuit pendant 8 jours.

Le résultat est solide et définitif au bout de 3 à 4 semaines, le temps que la cicatrisation du cartilage soit complète.