Avant un lifting des bras

Lifting des bras

Un lifting des bras associe couramment deux techniques : une liposuccion des bras (aspiration des graisses situées sur la face interne des bras) et une brachioplastie (opération chirurgicale destinée à supprimer l’excédent de peau sur la même zone). Il est donc primordial de consulter son chirurgien esthétique en amont afin qu’il puisse déterminer si une simple liposuccion est suffisante ou si la combinaison des deux techniques est nécessaire.

Au cours de la première consultation, le chirurgien esthétique examine les bras pour définir son mode opératoire. Si la liposuccion simple est suffisante, le patient n’aura aucune cicatrice. Si la brachioplastie est privilégiée, elle laissera une cicatrice résiduelle située la plupart du temps sur toute la longueur de la face interne du bras. Il est important que le chirurgien esthétique informe le patient des tenants et aboutissants de cette chirurgie.

Un bilan préopératoire classique sera prescrit, ainsi que la visite chez le médecin-anesthésiste responsable de la surveillance du lifting des bras. En fonction du type d’anesthésie choisi (générale ou locale), le patient devra être à jeun 6 heures avant l’opération.

Il prendra soin également de bien aseptiser ses bras au cours d’une douche la veille et au matin de l’intervention.

Afin d’éviter toute complication, on préconise l’arrêt du tabac au moins un mois avant et après le lifting des bras et d’éviter de prendre de l’aspirine et des anti-inflammatoires environ une semaine avant et après.

< Retour à l’intervention du lifting des bras

Article rédigé par le Dr David Picovski - Dernière mise à jour le 30 août 2012