Déroulement de la correction de ptose mammaire

Ptose mammaire

Une opération pour correction de ptose mammaire (aussi appelée cure de poitrine tombante) dure environ 1h30 à 2h selon le niveau de chute des seins et la nature du geste opératoire éventuellement associé (pose d’implants mammaires ou réduction des seins). Elle est pratiquée sous anesthésie générale et l’hospitalisation est d’un ou deux jours maximum.

L’objectif de cette intervention est le repositionnement correct des aréoles et des mamelons, ainsi que la remontée de la glande mammaire. Le surplus de peau occasionné est supprimé. La poitrine gagne ainsi en harmonie, fermeté et galbe.

Le niveau de ptose mammaire et du surplus cutané déterminent le type de cicatrice :

  • Pour une ptose importante, on procède à 3 incisions formant un T inversé, forme appelée « ancre marine » : une se positionne dans le pli sous-mammaire, une autre autour de l’aréole et la dernière rejoint les deux précédentes.
  • Pour une ptose modérée, les cicatrices sont moins importantes grâce à la technique dite verticale, qui supprime l’incision sous-mamelonnaire.
  • Pour une très faible ptose, l’incision ne sera qu’aréolaire. Toutefois, elle ne peut pas toujours être pratiquée, en raison de complications pouvant survenir : poitrine aplatie, aréole élargie, apparition de vagues au niveau de la zone cicatricielle. On l’utilise par conséquent uniquement en combinaison avec une pose de prothèses mammaires, en même temps que la correction de la ptose, lorsque la patiente présente une hypotrophie mammaire (volume insuffisant de la poitrine).

Le nombre de cicatrices varie donc en fonction du résultat final souhaité : taille des seins, niveau initial de la chute de la poitrine, désirs de la patiente…

La suture des incisions par le chirurgien esthétique est effectuée à l’aide de fils résorbables ou non. Un système de drains, permettant de lutter contre l’apparition de bleus, est positionné sous le pansement modelant en forme de soutien-gorge confectionné par le chirurgien à la fin de l’opération. Sa suppression intervient à la fin de l’hospitalisation.

< Retour à l’intervention de la correction de ptose mammaire

Article rédigé par le Dr David Picovski - Dernière mise à jour le 30 août 2012