Objectifs et principes d’un lifting du visage

Chirugie esthétique du visage par le Dr Picovski à Paris

Le traitement du relâchement cutané et des muscles du visage situés des tempes jusqu’au cou peut se pratiquer grâce à un lifting cervico-facial. Ainsi, tempes, joues, bajoues, ovale du visage et cou peuvent être corrigés et retrouver un aspect plus jeune. Le lifting du visage et du cou consiste à remettre en tension la peau et, dans certains cas, les muscles de ces régions.

Il existe plusieurs types de lifting du visage : cervico-facial, centro-facial, temporal, frontal et visent à corriger chacun les rides et le relâchement musculaire des zones concernées. Il est à noter que les indications du lifting frontal ont nettement diminué depuis l’utilisation de la toxine botulique qui a permis, ces dernières années, de traiter aisément les rides du front, les rides inter-sourcilières (rides du lion), les rides de la patte d’oie (lorsque les sourcils ne sont pas situés trop bas). Egalement, le redrapage centro-facial a été au fur et à mesure abandonné en raison des résultats peu naturels qu’il donnait.

Le chirurgien peut aussi proposer en association d’un lifting d’autres gestes comme une blépharoplastie, un lipo-filling , une lipoaspiration du cou et des bajoues…

Le lipo-filling ou  lipostructure complête l’action du lifting pour traiter les visages fortement émaciés. Il s’agit de prélever de la graisse sur une région du corps (ventre, poignées d’amour…) pour la réinjecter dans les zones creuses du visage (comblement des joues et pommettes) pour redonner à celui-ci une forme plus harmonieuse.

Le lifting du visage peut être pratiqué dès les premiers signes du vieillissement, à partir généralement de 40 ans, s’il y a des arguments anatomiques objectifs.

La technique est simple. Le chirurgien pratique de courtes incisions sur le pourtour des oreilles et dans les cheveux. Il décolle ensuite la peau (et, dans certains affaissement importants, les muscles) et la remet raisonnablement en tension afin de conserver au final un visage naturel. Si des amas graisseux sont présents, une liposuccion du cou et des bajoues peut être pratiquée, voire une lipectomie à l’aide de ciseaux. La peau est redrapée, épousant parfaitement la nouvelle structure des muscles retendus.

Les excédents de peau sont supprimés et les sutures sont faites avec des fils totalement résorbables. Les cicatrices laissées sont quasiment invisibles, car dissimulées dans les plis naturels autour des oreilles et dans les cheveux. Ces cicatrices peuvent toutefois être visibles les premiers semaines (aspect rosé lié à l’hyperplasie physiologique de toute cicatrisation) et notamment chez les hommes en raison de la chevelure courte.

Le lifting du visage est pratiqué par de très nombreuses personnes chaque jour et a fait clairement ses preuves. Il ne comporte pas de réelles complications autre que des suites opératoires classiques si le chirurgien plasticien qui le réalise est expérimenté (gonflement et bleus disparaissent en 8 à 10 jours). L’effet d’un lifting dure en moyenne une dizaine voire une quinzaine d’années selon la qualité de peau et l’hygiène de vie (tabac, exposition au soleil, prise de poids…). Parfois, cette durée peut être allongée par la médecine esthétique (injections d’acide hyaluronique pour corriger les premiers signes réapparaissant).

< Retour à l’intervention du lifting du visage

Article rédigé par le Dr David Picovski - Dernière mise à jour le 30 août 2012