Définition du sillon palpébral

La blépharoplastie supérieure permet de corriger les paupières tombantes et apporte une meilleure définition du sillon de la paupière, appelé sillon palpébral.

Le sillon palpébral est souvent peu marqué sur la paupière inférieure et bien plus sur la paupière supérieure. Au niveau de la paupière inférieure, ce sillon est lié aux muscles rétracteurs situés sur le bord inférieur du tarse. Au niveau de la paupière supérieure, ce sillon est lié au muscle releveur de la paupière.

Le sillon palpébral de la paupière supérieure correspond, à l’insertion, au niveau cutané, de l’aponévrose (la membrane entourant le muscle) sur le muscle releveur des paupières. Il divise la peau de la paupière supérieure en deux zones :

  • la première zone est située en-dessous du sillon palpébral qui est tendue et lisse, sur et autour du globe oculaire. On l’appelle la zone pré-septale. Elle se situe à la moitié de la paupière entre sa partie fixe et sa partie mobile. C’est à cet endroit qu’une éventuelle cicatrice d’incision pourra être dissimulée en cas d’intervention.
  • la deuxième zone est située au-dessus du sillon palpébral qui est plus lâche et prend du volume avec le temps. On l’appelle la zone pré-tarsale. C’est sur cette zone que le chirurgien esthétique peut faire d’éventuels prélèvements, mais c’est également cette zone qu’il pourra supprimer entièrement ou en partie.

Le sillon palpébral de la paupière inférieure correspond à la zone d’insertion musculaire des rétracteurs de la paupière inférieure au niveau du bord inférieur du tarse. Le sillon palpébral divise cette zone en deux :

  • sous le sillon palpébral (zone pré-septale). Cette zone n’a qu’une faible capacité de distension. On ne l’utilise pas comme réserve cutanée, contrairement à la paupière supérieure.
  • au-dessus du sillon palpébral, c’est la zone pré-tarsale.