Est-il dangereux de faire 2 opérations de chirurgie esthétique en même temps ?

Voilà une question extrêmement fréquente chez les personnes qui se renseignent quant à la chirurgie esthétique. A savoir si deux, voire plus, opérations esthétiques peuvent être pratiquées dans le même temps opératoire.
Si la réponse est oui, sachez que cela présente certains avantages et inconvénients.

Les inconvénients d’opérations simultanées

Point essentiel : il faut que chaque opération soit d’une durée inférieure à 1h30 environ. En effet, une intervention complète ne doit pas dépasser trois heures en termes de durée. Si c’était le cas, cela ferait augmenter de façon trop importante les risques de complications post-opératoires. Il faut que le lever soit le plus précoce possible (sortie le jour même ou idéalement le lendemain) pour prévenir le risque de phlébite et qu’il y ait le moins de fatigue possible. De même, il faut tenir compte des pertes sanguines potentielles pour qu’elles ne soient pas cumulées pour risquer une anémie post-opératoire. Un « grande » réduction  mammaire (diminution importante du volume mammaire) ne devra pas être associée à une « grande » abdominoplastie ou une lipoaspiration importante. Ce risque ne sera pas pris par un chirurgien esthétique compétent.

Les avantages de plusieurs opérations

Dans certains cas, une association peut être réalisée pour les courtes interventions dont les pertes sanguines sont minimes. Cela bien évidemment dépendra des types d’interventions, de l’expérience du chirurgien, de l’accord de l’anesthésiste et du bilan préopératoire. Ainsi, une pose de prothèses mammaires peut être associée à une liposuccion de moins d’un litre ou à un lifting du visage.
Bien évidemment, cette décision sera prise au cas par cas et et aucun sur-risques pour des interventions par définition ni obligatoires ni urgentes ne devra être pris.
Les avantages: tout d’abord, réaliser plusieurs intervention en même temps permet de diminuer le nombre d’anesthésies, puisqu’on en fait qu’une. Ainsi, les risques (certes minimes) liés à l’endormissement et au réveil sont moindres.
Rajoutons que cela fait économiser une part des coûts liés à l’hospitalisation. En effet, le patient reste au total moins longtemps que si les opérations sont réalisées l’une après l’autre. Cette raison est intéressante mais elle doit rester secondaire et ne doit pas occulter les inconvénients cités ci-dessus.

Retour sur la page d’accueil

< Voir toutes les questions "Chirurgie esthétique"