La rhinoplastie esthétique et réparatrice : la chirurgie du nez

Auteur : Dr David Picovski. Dernière mise à jour et vérification scientifique le 13/12/2019.

Rhinoplastie

Qu’est ce qu’une rhinoplastie ?

Quelle définition en donner ?

La rhinoplastie est l’opération chirurgicale qui consiste à modifier la forme, la longueur ou l’épaisseur du nez. Le mot vient de « rhino » : nez et « plastie » : reconstruction, remodelage. Cette intervention relève du domaine de la chirurgie esthétique ou plastique, elle est effectuée par un chirurgien plasticien qui est apte à procéder à des interventions esthétiques (à visée d’embellissement) et réparatrices (pour une malformation ou un nez cassé par exemple).

Un chirurgien plasticien est qualifié en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique.

Avant-après : quels sont les défauts du nez corrigés par la chirurgie esthétique ?

Comment enlever une bosse du nez trop proéminente ? Un nez cassé peut-il être réparé ? Est-il possible de le raccourcir ? Peut-on réduire sa largeur ? Peut-on remonter la pointe de son nez ou affiner ses narines ? Voilà quelques exemples de préoccupations auxquelles la rhinoplastie apporte une solution.

Une rhinoplastie permet en effet de corriger un nez déformé ou disgracieux et permet de traiter une déviation de la cloison nasale.

Que le nez soit jugé tombant, trop plat, trop long, trop épais, trop rond, trop projeté ou même trop fin, la rhinoplastie permet de retrouver un visage harmonieux, de restaurer une bonne qualité respiratoire et de mettre ainsi fin aux complexes.

Voici des résultats de rhinoplastie permettant de juger de la qualité des techniques actuelles :

Résultat avant après d'une rhinoplastie enlevant la bosse et diminuant la pointe et la projection

Photo de résultat avant après de rhinoplastie complète sans cicatrice (« voie fermée ») enlevant la bosse du tiers moyen du nez, corrigeant la trop grande projection et diminuant la taille de la pointe nasale.

Quand consulter pour faire refaire son nez ?

A quel âge peut-on faire modifier son nez ?

Il faut attendre que la croissance des os et des des cartilages du visage soit terminée ce qui est en général le cas vers 16-17 ans chez les femmes et 17-18 ans chez les hommes. La rhinoplastie est possible sur un visage adulte que ce soit pour modifier le nez ou le rajeunir. A partir de la soixantaine, la pointe du nez notamment, peut présenter des signes de vieillissement qui pourront être corrigés par un traitement cartilagineux.

Comment choisir son « nouveau nez” ?

Faire « refaire son nez » nécessite de pouvoir définir la forme et la taille de ce nez souhaité, de pouvoir l’expliquer et être compris. Pour ce faire, le chirurgien réalise un morphing, c’est-à-dire une simulation 3D par ordinateur, qui permet de visualiser ce nouveau nez par rapport à l’harmonie globale du visage. C’est une étape très importante avant l’opération, un outil qui permet au chirurgien et au patient de discuter et de s’accorder sur les attentes et les possibilités du projet de rhinoplastie.

La rhinoplastie actuelle privilégie le naturel. Loin de reproduire des stéréotypes, le morphing permet de réfléchir au nez qui peut le mieux convenir à un visage en tenant compte des aspirations esthétiques du patient, des critères culturels et ethniques de beauté et aussi du sexe. Un homme aura souvent une demande différente d’une femme. De plus, les caractéristiques morphologiques du visage masculin ne sont pas pas les mêmes que celles du visage féminin en bien des points : les angles nasio-labial (angle nez/lèvres) et nasio-frontal (angle nez/front) diffèrent, l’épaisseur de la peau et la base osseuse varient également.

Le résultat d’une rhinoplastie chez un homme devra s’adapter aux caractéristiques du visage masculin en laissant globalement un nez droit et proportionné à son visage (non surcorrigé). Chez la femme, les particularités morphologiques du résultat devront s’adapter à ses traits fins: nez “légèrement” concave mais, là encore, sans aucune hypercorrection.

Avec une grande diversité de cas et d’attentes, le morphing constitue donc un outil fiable et indispensable pour le chirurgien comme pour le patient. Il permet au chirurgien de mieux appréhender le projet du patient. Il permet au patient de mieux exprimer et préciser sa volonté. C’est un support indispensable de la consultation préopératoire. Ceci est fondamental pour la réussite de la rhinoplastie.

Exemple de morphing réalisé avant une rhinoplastie

Exemple de morphing chez une femme réalisé avant une rhinoplastie. Cette simulation sur ordinateur est un outil indispensable. C’est un support de discussion lors des consultations qui permet de bien visualiser les demandes des patients et de bien exposer aux patients ce qui est réalisable.

Combien faut-il de visites avant l’opération ? Comment se déroule la consultation ?

Il faut prévoir une à deux visites chez le chirurgien esthétique.
La ou les consultations pré-opératoires sont indispensables pour réaliser un morphing bien sûr (simulation visuelle) mais aussi envisager les raisons pour lesquelles la rhinoplastie est désirée, analyser la morphologie du nez (forme, taille, projection), la qualité et l’épaisseur de la peau et prescrire des examens complémentaires si besoin.

  • Quelles sont vos gênes par rapport à votre nez actuel: gêne esthétique et/ou fonctionnelle ?
  • Souffrez-vous d’une malformation congénitale ? y a-t-il eu un traumatisme avec fracture (fracture des os propres du nez) ?
  • Quelles sont vos attentes ? Quel est votre projet final ?
  • S’agit-il d’une première opération ?
  • S’agit-il d’une rhinoplastie secondaire (si vous avez déjà été opéré du nez) ?

Toutes ces questions sont à envisager en toute confiance avec votre chirurgien esthétique lors de la consultation. Son but est de clarifier les possibilités thérapeutiques et de définir au mieux le projet avec vous afin d’évaluer au plus près le naturel et la qualité du résultat final. Votre chirurgien cherche toujours les meilleurs solutions pour harmoniser le visage tout en préservant votre identité.

En cas de gêne fonctionnelle (gêne respiratoire), un scanner du tiers moyen du visage sera prescrit afin de faire le bilan en cas de septoplastie : chirurgie réparatrice nécessitant un traitement associé d’une déviation de la cloison nasale, d’une hypertrophie des cornets et/ou un traitement de la muqueuse nasale.

Le chirurgien plasticien vous informe également des contre-indications et complications pouvant survenir comme pour toute intervention. Une visite chez le médecin anesthésiste est également obligatoire au moins 24h avant l’intervention ainsi qu’un délai de réflexion.

Enfin, le chirurgien étudie si votre cas correspond ou non aux critères de prise en charge par la Sécurité Sociale et vous propose un devis.

Quel est le prix d’une rhinoplastie, combien coûte-t-elle ?

Peut-elle être remboursée par la Sécurité Sociale ?

Le remboursement est possible lorsqu’il s’agit d’une rhinoplastie réparatrice, à la suite d’un traumatisme nasal ou d’une gêne respiratoire avérée (par scanner de la face). En France, l’opération peut alors être prise en charge par la Sécurité Sociale. Si le dossier est accepté, le patient ne paie pas les frais d’hospitalisation mais doit encore régler les honoraires du chirurgien. En fonction des mutuelles, ils peuvent toutefois être remboursés (souvent le Code de la nomenclature de l’assurance pour cette intervention est GAMA 024, code servant à connaître le niveau de remboursement selon le contrat souscrit). Dans tous les cas, il ne faut pas confondre pas prise en charge et gratuité, un chirurgien n’opère pas gratuitement.

Dans le cas d’une rhinoplastie esthétique, il n’y a pas de prise en charge.

Comment connaître le tarif d’une rhinoplastie ?

C’est le rôle de la première consultation, le chirurgien vous écoute et étudie votre cas, il vous fournit un devis personnalisé à l’issue de celle-ci. La totalité de la somme doit être détaillée (avec l’ensemble des coûts : clinique, chambre et bloc opératoire), incluant les consultations post-opératoires du suivi.

chirurgie-esthetique-nez

Résultat d’une chirurgie esthétique du nez « par voie fermée » sans cicatrice ayant traité la projection, la pointe et la bosse

Comment se déroule l’intervention chirurgicale du nez ?

Combien de temps dure l’hospitalisation ?

L’hospitalisation pour une rhinoplastie esthétique ou réparatrice est en général d’une journée, souvent en ambulatoire. Le patient est hospitalisé le matin de l’intervention et sort le soir même si son domicile n’est pas trop éloigné.

Quelle est la durée de l’intervention ?

L’intervention dure de 45 minutes à 2 heures en fonction du geste chirurgical, et peut se pratiquer sous anesthésie locale (en cas de traitement de la pointe seule) ou générale si le traitement du nez est plus complet.

Que fait le chirurgien esthétique ?

Une fois le patient anesthésié, le chirurgien procède en un ou deux temps selon les cas.

Dans les cas de gêne respiratoire, l’intervention débute par une rhinoplastie fonctionnelle visant à améliorer la fonction respiratoire du nez. Pour ce faire, le chirurgien peut être amené à corriger une déviation de la cloison nasale (cartilage des fosses nasales dévié) ou une hypertrophie des cornets (membrane osseuse, située dans les fosses nasales, trop large).

Si la fonction respiratoire est bonne, le chirurgien procède à la rhinoplastie esthétique, c’est-à-dire à la correction esthétique du nez. C’est le moment où il remodèle le nez en fonction du projet établi. Selon ce qui a été défini en consultation, il procède à l’ablation d’une bosse disgracieuse, rectifie un nez trop projeté (trop long) ou trop large et en modifie la pointe si nécessaire. Les interventions sur la pointe du nez sont fréquentes, il s’agit souvent d’en affiner le volume, d’améliorer sa symétrie ou de corriger une pointe tombante. Le temps de pointe nasale peut aussi être consacré à diminuer ou à augmenter le volume de la pointe si elle est jugée trop fine ou trop forte, ou à intervenir sur des narines trop larges ou trop remontées.

Selon les corrections, le chirurgien opère par voie interne dite « voie fermée” (absence de cicatrice externe) ou “voie externe” mais dans ce cas la cicatrice quasi-invisible est camouflée à la base de la columelle.

En fin d’intervention, il pose une attelle sur le nez et des pansements gras dans les fosses nasales, les mèches.

PHOTOS

Quelles sont les suites opératoires d’une rhinoplastie ?

La convalescence est-elle douloureuse ?

Les suites opératoires sont rarement douloureuses. Néanmoins, il se peut qu’une gêne au niveau de la respiration nasale existe mais elle disparaît rapidement en quelques jours.

La cicatrice est-elle visible ?

Le plus souvent, la correction de ces éléments ne nécessite pas de cicatrice externe (rhinoplastie “ par voie fermée « ). Dans certains cas où la pointe nasale nécessite un travail plus complexe, une petite cicatrice sera dissimulée à la base du nez (au niveau de la columelle). On parle alors de rhinoplastie “par voie ouverte”.

Quand retire-t-on les mèches du nez ?

Les mèches sont retirées le soir même ou le lendemain de l’intervention avant la sortie d’hospitalisation.

Combien de temps porte-t-on une attelle (ou un plâtre) ?

L’attelle, plus pratique que le plâtre, est ôtée sous 5 et 8 jours. Elle sert à protéger, à diminuer l’oedème et à maintenir les os propres du nez pendant qu’ils cicatrisent. La durée de son port est adaptée à chaque cas. Le port sera court en cas de traitement unique de la pointe nasale, plus long en cas de rhinoplastie complète avec correction d’une bosse.

Combien de temps faut-il pour que l’oedème et les ecchymoses se résorbent ?

La partie supérieure du nez est la première à dégonfler, l’oedème se résorbe en une dizaine de jours. Mais il faut attendre 4 à 6 semaines pour avoir une idée du résultat définitif en sachant que la pointe nasale met 3 à 6 mois, parfois plus, avant de se dessiner complètement.

Des ecchymoses (ou bleus) peuvent aussi apparaître pendant quelques jours selon le type de traitement (ostéotomies pour le retrait d’une bosse), celles-ci durent quelques jours à une semaine. Elles sont atténuées par la technique de la rhinoplastie par piezo (retrait de la bosse par ultrason).

Quel que soit le type de rhinoplastie, un arrêt de travail est recommandé et peut aller jusqu’à 10 jours selon l’activité professionnelle (métiers de contact).

Le résultat définitif d’une rhinoplastie requiert de la patience, il dépend bien sûr de l’intervention mais aussi de la nature de la peau de chacun. Dans le cas d’une peau épaisse, par exemple, l’oedème mettra plus de temps à se résorber et le résultat définitif sera plus long à apparaître (6 mois à un an).

Faut-il prévoir des consultations post-opératoires ?

Les consultations post-opératoires sont très importantes, elles permettent au chirurgien de suivre l’évolution de la cicatrisation et le résultat. Le praticien peut intervenir si besoin sur une cicatrice inflammatoire (en cas de “voie ouverte”), un hématome trop volumineux, détecter une infection ou un problème cutané.

Ces consultations rassurent également le patient qui peut signaler tout inconfort ou poser des questions spécifiques.

Un chirurgien esthétique consciencieux suit toujours ses patients après une rhinoplastie afin de vérifier qu’il n’y a aucune complication même si cela est rare pour ce type d’opération. Cette phase est comprise dans le forfait du Dr Picovski.

Quel résultat attendre d’une rhinoplastie ?

La réussite d’une rhinoplastie esthétique ou fonctionnelle est, dans la plupart des cas, une affaire de patience. On peut discerner 3 phases avant de parvenir au résultat final.

Avant 3 mois

Des modifications du nez peuvent se faire d’un mois à l’autre, il peut y avoir des oedèmes de positions variables. Ils auront toutefois tendance à être localisés au niveau de la pointe (pointe enflée). Durant cette phase, le patient peut aussi avoir l’impression d’avoir des cernes plus visibles.

Un premier résultat significatif de l’apparence du nez demande de 1 à 3 mois révolus selon les cas.

Après 6 mois

La pointe du nez s’est affinée mais son aspect n’est pas encore définitif. Il faut éviter les expositions au soleil pendant les 6 premiers mois en cas de rhinoplastie “par voie ouverte”.

Après 1 an

Sauf cas particulier, on peut procéder à l’évaluation définitive, les tissus sont entièrement cicatrisés, la pointe du nez a fini d’évoluer. Le résultat de la rhinoplastie est enfin définitif.

Le suivi post opératoire avec le bilan définitif sont à mettre en relation avec la phase pré-opératoire durant laquelle le morphing a permis de déterminer les modifications souhaitées et réalisables. Dans la grande majorité des cas, le patient est satisfait du résultat plus harmonieux et se sent libéré de ses complexes.

resultat-operation

Résultat d’une opération réalisée par voie fermée (sans cicatrice) et sans greffon cartilagineux traitant la bosse et la pointe

Qu’est-ce qu’une rhinoplastie médicale ?

En quoi consiste-t-elle ?

Lorsque l’opération esthétique n’est pas envisagée, il existe une solution alternative mais temporaire pour remodeler le nez : la rhinoplastie médicale.

Une rhinoplastie médicale n’est pas une intervention chirurgicale et ne peut pas changer l’aspect du nez de manière définitive. Elle consiste seulement à modifier son aspect pendant 6 à 18 mois grâce à des injections d’acide hyaluronique selon l’effet recherché.

Les résultats sont-ils comparables à l’opération chirurgicale du nez ?

Il faut bien comprendre que cette technique permet, grâce à ce produit de comblement, une addition de volume donc de masquer de manière relative une bosse et/ou une pointe trop fortes. Cette technique ne convient pas lorsqu’il s’agit de raccourcir un nez trop grand, de supprimer une bosse, de corriger une déviation de la cloison nasale ou des narines trop proéminentes.

Rhinoplastie médicale par acide Hyaluronique

Résultat immédiat au cabinet d’une rhinoplastie médicale par acide hyaluronique, le résultat esthétique est partiel avec une suppression incomplète de la bosse (car seule l’addition de volume est possible) mais l’amélioration esthétique s’est faite sans aucune intervention

Qu’est-ce que la rhinoplastie ethnique ?

La rhinoplastie ethnique est une rhinoplastie qui s’éloigne du type européen pour répondre aux spécificités des peaux noires et asiatiques. On parle ainsi de type africain et de type asiatique pour mieux correspondre aux variations morphologiques de chacun. Il s’agit de respecter l’harmonie du visage de chaque individu en prenant en compte des variations de cartilage, d’élasticité et d’épaisseur de la peau. La correction à apporter au niveau de la pointe du nez, par exemple, peut varier différemment selon ces types.

Pour en savoir plus…

Avant une chirurgie esthétique du nez >
Importance du morphing et de la simulation avant l’opération >
Déroulement d’une rhinoplastie >
Après une opération esthétique du nez >
Prix de l’intervention >
Les particularités de l’intervention chez l’homme >

Photo de résultat avant après de Rhinoplastie

Photo de résultat avant après de Rhinoplastie complete sans cicatrice ayant corrigé une pointe large et trop projetée et la bosse ostéo-cartilagineuse

A qui s’adresser pour une rhinoplastie esthétique ou médicale à Paris ?

Pour une rhinoplastie à Paris, le Docteur Picovski vous garantit un suivi consciencieux et prévenant. Vous pouvez le joindre à tout moment, 24h/24, pour toute question post-opératoire. Les consultations post-opératoires sont comprises dans son forfait, vous pouvez revenir aussi souvent que vous le souhaitez.

Reference: 

  • La fiche de la SOFCPRE sur la rhinoplastie : fiche
  • Le dossier sur la chirurgie esthétique du nez : ISAPS

Galerie Photo

14 commentaires

  • Arnaud dit :

    Bonjour docteur, je voudrais avoir des réponses… J’ai déjà subi deux opérations sur mon nez et le résultat ne me convient vraiment pas, j’avais un gros nez et il ne m’a pas corriger ma pointe nasale, donc ça me fait une grosse pointe nasale, est-ce que ce serait possible de faire une troisième retouche de la pointe nasale ? J’ai beaucoup de chair/peau sur ma pointe nasal, est-ce que ça serait une liposuccion pour diminuer le surplus de graisse ? J’aimerais vraiment avoir des réponses positives pour me lancer et faire une dernière opération et vraiment aimer mon nez pour de bon…

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour,
      Vous pouvez si vous le souhaitez, m’adresser des photos via le formulaire de contact, je vous dirais s’il y a des solutions. Cordialement

  • sarah dit :

    Bonjour Docteur,
    J’ai l’intention de me faire faire une rhinoplastie mais je me pose cette question:
    – Pratiquez-vous la cryothérapie, afin d’aider un maximum à résorber les hématomes autour des yeux ?
    – Pourquoi certains chirurgiens la pratiquent et d’autres pas ? Cela a l’air bénéfique pourtant, non?
    En tous cas, merci d’avance!

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Les ecchymoses après une rhinoplastie sont fréquentes. Leur importance est variable selon le geste réalisé et la réaction propre à chaque patient. L’Arnica ou l’application de glaçons (sans contact direct!) peuvent aider à diminuer l’œdème et dans une certaine mesure les ecchymoses (pour L’arnica, cela reste cependant assez controversé..) . Retenez que dans tous les cas après une rhinoplastie, il faudra compter environ une semaine avant d’être « présentable » et, dans tout les cas, un plâtre ou une attelle en résine devra être porté pendant 7-8 jours afin de diminuer les œdèmes et de protéger le nez. Cordialement

  • Ophélie Loraine dit :

    Bonjour docteur, Je me demandais s’il est possible de faire une chirurgie esthétique pour mon nez dans les vacances juillet/Août…Ce sont les seuls mois où je suis libre, mon nez est un très grand défaut dans mon visage. J’aimerais prendre rendez-vous et refaire mon nez dans ces deux mois-ci en espérant qu’il vous reste des places. Voilà merci de me répondre.

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Merci pour votre message. Vous évoquez un « nez très grand ».., nous sommes donc dans le cas d’une rhinoplastie dite « classique » puisqu’il s’agit d’une chirurgie de soustraction (retrait de la bosse, affinement de la pointe, correction d’une hyper-projection du nez,…). Pour cette intervention, vous venez le matin de l’opération et sortez le lendemain. Un platre (ou une attelle en résine) devra être porté pour protéger le nez pendant 5 à 7 jours. Je vous laisse joindre mon secrétariat et je reste à votre disposition en attendant si vous aviez d’autres questions. Cordialement

  • xavier .... dit :

    bonjour docteur ,je voulais savoir quelle etait le prix d’une rhinoplastie et comment se procede la recherche d’un nez qui pourrais correspondre a la personne ? savoir si le chirurgien serais vraiment capable de reproduire a l’identique le choix fait par le patient ?

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour,
      Vous posez une question intéressante à savoir comment procède-t-on pour que nous soyons bien synchrone pour la correction à apporter lors d’une rhinoplastie. Avec l’expérience cela devient de plus en plus simple.
      Premièrement le patient explique ce qui le gène au niveau de son nez (pointe, bosse, projection, angle naso-labial…).
      Ensuite le chirurgien examine le patient (devant un miroir) et explique toutes les particularités anatomiques du nez examiné (présence d’une peau épaisse, importance et force du cartilage de la pointe, type de bosse, déviation…)
      Ensuite il explique au patient ce qui peut être corrigé et ce qui ne le peut pas ; par exemple une pointe pourra être diminuée mais pas complètement si la peau est épaisse. C’est ce dialogue qui permettra au patient de comprendre ce qui pourra être fait ou pas et souvent ce temps là suffit à bien mettre d’accord chirurgien et patient sur la correction à apporter. Le praticien ne doit pas opérer des demandes trop irréalistes et, de même, il doit s’efforcer de respecter certaines normes anatomiques qui sont propres à l’homme et à la femme : par exemple il doit envisager un nez droit chez l’homme avec un angle naso-labial (angle entre la lèvre et le nez) à 90° alors que chez la femme, le nez (pointe) doit être très légèrement remonté (sans hypercorrection !) avec un angle légèrement ouvert dans les 100 à 110°.
      Enfin pour que patient et chirurgien soient bien d’accord, une étude conjointe avec un morphing par ordinateur permet de bien préciser les corrections à apporter.
      Le chirurgien se doit de bien expliquer les limites du geste à son patient et le fait qu’il y aura une petite part d’inconnu quant à la cicatrisation ; mais fort heureusement lorsque patient et chirurgien sont synchrones sur la correction les choses se passent très bien la plupart du temps.
      Pour ce qui est du tarif cela dépend de la correction. Rhinoplastie de la pointe ? Rhinoplastie complète ? Avec correction d’une gêne fonctionnelle (respiratoire) ?
      Si vous le souhaitez et afin que je vous réponde plus précisément vous pouvez m’adresser des photographies de face de profil ainsi que de trois quarts via le formulaire de contact. Cordialement.

  • Maryflotte dit :

    Bonjour,
    A partir de quel age peut-on envisager une rhinoplastie?
    merci

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Une rhinoplastie peut être envisagée à la fin de l’adolescence c’est-à-dire vers 17-18 ans, lorsque la croissance du nez est achevée. Cependant, une opération réparatrice peut se faire avant lorsqu’il existe une gêne fonctionnelle (gène respiratoire importante) ou suite à un traumatisme ayant entrainé une déformation du nez. Je reste à votre disposition si vous souhaitez m’adresser des photos via le formulaire de contact ou si vous avez des questions supplémentaires. Retenez qu’avant 18 ans, il est obligatoire d’avoir l’accord de vos parents. Cordialement

  • Aurelie dit :

    bonjour Docteur. je voulais des informations car j’ai la pointe de mon nez que je trouve grosse. J’aimerais un nez plus féminin. j’aimerais savoir si l’operation peut se faire sous anesthésie locale. pourriez-vous me dire combien coute une telle intervention, qui ne necessite pas une rhinoplastie de tout le nez sachant que je n’ai pas un grand nez ni de bosse. C’est juste la pointe. Merci docteur

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour,
      En effet si vous n’êtes pas gênée par le reste du nez, il s’agit d’une opération qui est appelée « temps de pointe nasale ». Pour cette intervention qui peut se dérouler sous anesthésie locale, seuls les cartilages de la pointe (cartilages alaires) sont enlevés généralement pour une grande partie et/ou remodelés. Également, dans certains cas, le tiers moyen du nez peut être corrigé voir même la taille des narines (« résection narinaire » permettant de réduire la circonférence). La pointe du nez devient fine si l’état cutané évalué avant l’intervention (épaisseur de la peau ++) le permet. S’agissant d’une anesthésie locale et d’un temps opératoire court, pour cette intervention vous entrez en clinique le matin et ressortez le jour même. Le tarif de cette opération est plus bas qu’une rhinoplastie dite complète. Si vous souhaitez, vous pouvez m’envoyer vos photos via le formulaire de contact et je vous répondrai plus précisément. En restant à votre disposition. Cordialement.

  • Arnaud dit :

    Bonjour. J’ai plusieurs questions : J’ai lu sur votre note d’information qu’il fallait avoir des mèches à la suite de l’opération.
    En quoi cela consiste-t-il ?
    Est-ce douloureux ? Combien de temps faut-il les porter ?
    Peut-on respirer par le nez lorsqu’on les a ?
    Par ailleurs, faites vous un morphing lors du premier rdv ?
    Je vous remercie par avance de tous ces renseignements.
    Cordialement

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour, les mèches après une rhinoplastie sont systématiques. Elles sont le plus souvent grasses (tulle gras°), elles aident la cicatrisation en limitant notamment la formation de croûtes et servent à éviter les suintements et/ou saignements les premières heures après l’intervention. Leur retrait se fait quasiment toujours le lendemain matin de l’opération avant la sortie. Celles-ci sont « remplacées » par des lavages à base de sérum physiologique (et/ou de gouttes grasses) plusieurs fois pas jour pendant quelques jours.
      Bizarrement, la rhinoplastie est très peu douloureuse et les patients prennent très peu leur traitement antalgique. Ils sont par contre gênés au début pour la respiration nasale (gêne respiratoire liée à l’oedème des premiers jours) et au manque de goût des aliments pendant une semaine environ.
      Un morphing lors de la première consultation est très intéressant avant toute chirurgie, le chirurgien en faisant une simulation avant-après, permet par cette photo (retravaillée avec le patient) d’avoir un support à la consultation, cela lui permet de bien connaitre les désirs de son patient et de lui montrer les objectifs possibles.
      cordialement