Un mot sur la réduction des narines (résection narinaire) dans la rhinoplastie ethnique

21 avril 2014

La rhinoplastie des nez ethniques est une chirurgie de plus en plus demandée. Elle s’intéresse aussi bien au dos du nez qu’à sa projection et aux narines, chacune de ces zones nasales ayant des caractéristiques spécifiques. Nous abordons ici la chirurgie des narines de type africain.

Caractéristiques des narines de type africain.

Contrairement aux narines de type européen, les narines de type africain se déterminent souvent par leur aspect dilaté et large, ou leur forme épaisse (liée à l’épaisseur de la peau) ou les deux à la fois.

Certains, chirurgiens ont tenté d’apporter une définition Si l’on prend comme point de référence les canthus internes (coins internes des yeux), les narines, dites dilatées, les dépassent de plus de 2mm.

Les corrections à effectuer et la technique de rhinoplastie

Il faut donc aligner la largeur des narines de façon à ce qu’elle ne dépasse plus les coins internes des yeux. A noter que la base d’implantation des narines (jonction joue-narine) ne sera jamais modifiable, seule la circonférence des narines pourra être diminuée. De ce fait leur débord latéral, vu de face, sera moins proéminent créant ainsi une narine plus petite.

Le chirurgien, par un geste opératoire appelée « résection narinaire », va réduire la grosseur ou plus exactement la largeur des narines par résection cutanée. Ce geste réalisé à la partie externe de l’orifice narinaire va engendrer une cicatrice située à la jonction joue-narine (pli naturel) et sera, de ce fait, quasiment invisible.

Diminution des narines grosses et larges par réduction narinaire

La diminution des narines grosses et larges se fait par la réduction ou « résection narinaire »

A noter , que le retrait de cartilage à ce niveau (retrait de cartilaire alaire) n’a que très peu d’incidence pour cette indication (le problème étant surtout, dans la majorité des cas, non pas une hypertrophie du cartilage mais un excédent cutané à gérer).

Les difficultés inhérentes à la chirurgie des nez de type africain et ses limites.

La chirurgie du nez africain est délicate à réaliser car la peau noire présente une texture épaisse voire des difficultés de cicatrisation (risque accru de cicatrices épaisses appelées « cicatrices chéloïdes »).

Comme il a été dit plus haut, elle se pratique couramment mais il faut en connaître les limites, et ne pas essayer de transformer un nez de type africain en nez de type caucasien.

< Plus d’informations sur l’opération de la rhinoplastie