Chirurgie mammaire : les opérations de la poitrine

Auteur : Dr David Picovski. Dernière mise à jour et vérification scientifique le 05/06/2020.

Chirurgie esthétique des seins chez la femme

Modifier la taille de la poitrine

La chirurgie esthétique permet d’augmenter le volume des seins d’un ou de deux bonnets. Plusieurs techniques et types de prothèses mammaires (implants mammaires) existent.

En savoir plus sur l’augmentation mammaire

Un trop grand volume de la poitrine, lorsqu’il est gênant, peut également être réduit. Sous certaines conditions, cette opération est prise en charge par la CPAM.

En savoir plus sur la réduction mammaire

Corriger une asymétrie des seins

Dans les cas d’une différence de volume ou de forme entre les deux seins (asymétrie mammaire), une augmentation ou une réduction mammaire peut être réalisée afin d’harmoniser la poitrine.

En savoir plus sur l’asymétrie mammaire

Remonter une poitrine tombante (mastopexie)

Lorsque la poitrine est affaissée (ptôse mammaire), elle peut-être rajeunie par un lifting des seins.

En savoir plus sur l’intervention de la ptose mammaire

Les différentes opérations du sein peuvent être combinées afin d’atteindre le résultat souhaité.

Chirurgie réparatrice de la poitrine chez la femme

Corriger une malformation des seins

Différentes malformations du sein existent, elles peuvent être corrigées par chirurgie. Selon les cas, ces opérations peuvent faire l’objet d’une prise en charge par la Sécurité Sociale.

En savoir plus sur les malformation mammaires

Les malformations corrigées par chirurgie sont :

Reconstruire la poitrine

Après ablation du sein dans le cadre d’un traitement contre le cancer, une reconstruction mammaire peut aider à retrouver l’équilibre. Différentes techniques existent.

En savoir plus sur la reconstruction mammaire

Chirurgie des seins chez l’homme

Anomalies de la poitrine chez l’homme

Les hommes peuvent souffrir d’un développement exagéré de la glande mammaire : la gynécomastie. Le retrait chirurgical de la glande permet alors de retrouver un torse masculin.

En savoir plus sur la gynécomastie

Lorsque le volume du sein est uniquement dû à un surplus de graisse, on parle d’adipomastie. Une liposuccion permet alors de s’en débarrasser définitivement.

En savoir plus sur l’adipomastie

Dans les cas où les deux pathologies sont associées, la glande mammaire est retirée et le surplus graisseux est aspiré.

Références :

  • La dossier sur l’augmentation mammaire de l’ISAPS : Dossier
  • Fiche de la Société France de Chirurgie Plastique, Réparatrice et Esthétique sur la plastie mammaire de réduction: Fiche

12 questions-réponses sur "Chirurgie mammaire : les opérations de la poitrine"

  • slowly dit :

    Bonjour, J’ai un handicap physique et esthétique avec ma forte poitrine, elle s’est accentuée avec la ménopause. Je n’en peux plus, pour dormir, faire du sport, m’habiller, je suis très complexée. Cela fait des années que je souhaitais réduire ma poitrine, encore plus depuis la ménopause. J’ai l’impression que l’on voit uniquement ma poitrine, je ne peux pas continuer à supporter cette situation. Je souhaiterais savoir si la prise en charge peut être envisagée par la CPAM dans ma situation.
    Merci pour votre retour.

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour, vous décrivez une hypertrophie mammaire, l’intervention sera donc prise en charge par la sécurité sociale. Je reste à votre disposition si vous souhaitez avoir d’autres informations et si vous souhaitez m’envoyer des photos pour que je vous réponde plus précisément. Cordialement

  • zagovian dit :

    Ma petite fille a 14 ans et une hypertrophie mammaire unilatérale avec beaucoup de vergetures que me conseillez-vous ?

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Devant le coté unilatéral, l’idéal serait peut être de consulter un gynécologue afin qu’il s’assure qu’il n’y a pas de problème au niveau notamment du sein hypertrophique. Quoi qu’il en soit, au niveau chirurgical, il n’y a pour l’instant rien à faire car la croissance mammaire de votre fille n’est pas encore achevée ; celle-ci se termine vers l’âge de 16/17 ans. Si les choses venaient à ne pas s’améliorer, il y a fort heureusement des solutions chirurgicales. Je reste à votre disposition. Cordialement

  • homme dit :

    bonjour j’étais passé chez vous avec un poids excessif. J’ai maigri, J’ai besoin qu’on me tire la peau et qu’on me réduise de la graisse au niveau de la poitrine (gynécomastie bilatérale) est-ce possible ?

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Bien évidemment si vous avez pu corriger ce surpoids, je reste à votre disposition car nous avons le feu vert pour réaliser cette intervention. Avez-vous pu obtenir un poids qui se rapproche de votre poids normal ? Cordialement

  • Deyhug dit :

    Bonjour. je souhaiterais savoir si une augmentation mammaire suite à ma dernière grossesse peut-être prise en compte par la SS dans le sens ou j’ai perdu toute ma poitrine après celle-ci ? Car il me semble que d’après la SS si entre le téton et le bas du seins il y a moins de 5 cm cela peut-être considéré comme réparatrice. Merci de votre retour cordialement.

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Seule une hypotrophie mammaire avec un bonnet inférieur à A est un critère aux yeux de la sécurité sociale. Pour cela, une demande d’entente préalable doit être rédigée par le chirurgien et transmise à la CPAM et cela sera au médecin conseil de la sécurité sociale d’objectiver ou non la prise en charge (vous serez sans doute convoquée). Retenez que la plupart des patientes qui sont acceptées ont une poitrine très hypotrophique c’est à dire plate… Je reste à votre disposition si vous aviez d’autres questions. Cordialement

  • mooi dit :

    bjr. j’aurais aimé savoir si la sécurité sociale prenait en charge une chirurgie réparatrice suite à trois grossesses et allaitement. Cordialement

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. La sécurité sociale prend en charge une chirurgie réparatrice du ventre lorsqu’il existe une hernie de la ligne blanche (faiblesse des muscles qui entraine un relâchement et parfois une sortie des intestins sous la peau), une hernie ombilicale (faiblesse au niveau du nombril avec élargissement du nombril) et lorsqu’il existe un tablier abdominal (ventre qui recouvre le pubis). Une grossesse n’est (malheureusement) pas un critère.
      Je reste à votre disposition si vous aviez besoin d’autres informations. Cordialement

  • Mr B. Patrick dit :

    bonjour Docteur J’aimerais connaitre vos tarifs concernant une 1ère visite pour gynécomastie, ainsi que l’opération.
    cordialement
    Mr B.

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Le tarif de la consultation est de 80 euros et toutes les consultations suivantes, qu’elles soient avant ou après l’intervention, ne sont pas payantes. Une feuille de soins est remise en fin de (première) consultation pour le remboursement par la sécurité sociale et par votre mutuelle (selon le contrat). Pour ce qui est de l’opération, le prix d’une gynécomastie est variable selon qu’il s’agit d’une gynécomastie « accusée » ou non, car lorsque l’hypertrophie est importante une prise en charge par la sécurité sociale est possible. De plus, le cout de l’opération varie selon l’importance que la graisse, de la glande voire de la peau à traiter. En effet, une gynécomastie graisseuse (adipomastie) ne nécessite qu’une liposuccion alors que dans les hypertrophie glandulaire, la correction doit associer en plus une ablation de la glande, voire de la peau en excès. Si vous le souhaitez, vous pouvez m’envoyer des photos via le formulaire de contact (avec vos coordonnées si vous le souhaitez pour que je puisse vous répondre de vive voix). Les mutuelles se base sur le codage QEFA002 pour fixer le montant du remboursement. cordialement.