Quelle est la durée de vie des implants mammaires?

Auteur : Dr David Picovski. Dernière mise à jour et vérification scientifique le 17/02/2021.

Quel type d’implant mammaire a la meilleure longévité ?

L’intérêt de la prothèse en gel de silicone cohésif

Théoriquement, les implants mammaires n’ont pas de durée de vie définie par avance, d’autant plus avec les prothèses de dernière génération en gel de silicone cohésif, particulièrement fiables et commercialisées en France.

Ce sont actuellement les modèles d’implants les plus conseillés.

Prothèses mammaires de nouvelle génération en gel de silicone cohésif 

Prothèses mammaires de nouvelle génération en gel de silicone cohésif 

Un taux de rupture faible pour les implants en silicone cohésif

Selon les études qui portaient sur les prothèses ancienne génération (gel de silicone non cohésif), on remarquait que le taux de rupture d’une prothèse se situait aux alentours de 1% dans les dix premières années pour atteindre, selon les cas, 10 à 30% après 10 ans.

Pour les nouveaux implants en gel cohésif, ce risque a nettement diminué compte tenu des progrès réalisés dans la conception des enveloppes prothétiques et de la diminution des usures (absence de plis grâce à la cohésivité du gel).

A noter : les prothèses remplies avec du sérum physiologique avaient, elles, tendance à se dégonfler par 2 mécanismes (perspiration du sérum et usure prématurée par le présence de plis).

Prothèse mammaire gonflable au sérum physiologique qui n'est quasiment plus utilisée

Prothèse mammaire gonflable au sérum physiologique qui n’est quasiment plus utilisée compte tenu d’une consistance moins naturelle (consistance « liquidienne ») et d’une durée de vie moindre

Peut-on garder des prothèses mammaires à vie ?

Les garanties à vie des laboratoires

Force est de constater que les sociétés commercialisant les implants mammaires garantissent aujourd’hui ces derniers à vie, avec la possibilité de les remplacer gratuitement en cas de rupture.

Le remplacement de prothèses pris en charge

Le coût de la réintervention (frais de clinique) qui restait à la charge de la patiente en cas de changement pour rupture est désormais pris en charge par la plupart des laboratoires tant les ruptures sont rares.

Vers la fin du renouvellement de prothèse ?

Toutefois, le recul n’est pas encore suffisant pour estimer la durée de vie en dizaines d’années d’un implant mammaire nouvelle génération. S’il est fiable, le garder à vie ne peut être assuré dans les faits.

Pose d'implants en gel de silicone cohésif dont la durée de vie n'est pas prédéfinie

Pose d’implants en gel de silicone cohésif dont la durée de vie n’est pas prédéfinie

Quand faut-il changer des prothèses mammaires ?

Les cas de remplacement

Quoi qu’il en soit, il faut retenir qu’un chirurgien plasticien ne doit en aucun cas remplacer un implant « qui se porte bien ». Le remplacement automatique d’un implant tous les 10 ans ne se fait plus.

Un changement ne peut être proposé qu’en cas de problème (rupture, dégonflement ou coque) ou par choix de la patiente (désir de changement de volume par exemple).

Comment vérifier l’état de ses prothèses ?

Il est bien sûr conseillé, par précaution, de pratiquer chaque année un examen clinique et morphologique (échographie voire mammographie selon les cas) afin de surveiller l’apparition d’éventuelles anomalies.

Pour les implants nouvelle génération, une surveillance tous les 2 ans est recommandée.

A qui se fier pour des implants durables ?

L’idéal pour une patiente est que son chirurgien connaisse parfaitement (depuis de nombreuses années) les prothèses qu’il utilise, le laboratoire qui les fournit et qu’il s’entoure de toutes les précautions actuellement en vigueur (normes de sécurité sur les exigences de conception, de fabrication, de stérilisation et d’emballage des implants).

< Voir la page principale sur l’augmentation mammaire

< Voir toutes les questions "Augmentation mammaire"