Point sur les techniques de chirurgie du menton: les génioplasties (hors ostéotomie de la mâchoire)

2 juin 2013

La génioplastie, encore appelée mentoplastie, désigne la chirurgie du menton. Cette opération a pour objectif d’apporter harmonie et esthétisme à un profil.

Cette intervention plastique et esthétique peut être envisagée à partir de 18 ans, lorsque l’ossification du visage a achevé son développement.

Principes de l’intervention

La génioplastie traite un menton en retrait trop en arrière ou saillant trop en avant

La génioplastie traite un menton en retrait trop en arrière ou saillant trop en avant

L’analyse approfondie de l’ensemble du visage permet de définir le meilleur geste chirurgical à adopter.

Le chirurgien esthétique apprécie toutes les composantes du visage et leur équilibre les unes avec les autres. La recherche de proportions harmonieuses entre l’étage supérieur du visage tel que le front, l’étage moyen tel que le nez et les pommettes, et l’étage inférieur (mandibule) tels que les lèvres et le menton, et surtout l’articulé dentaire, va déterminer le traitement de profiloplastie à adopter. Les disharmonies indiquant une intervention de génioplastie peuvent se présenter à des degrés variables.

L’intervention de génioplastie permet la correction d’un menton fuyant en arrière (microgénie ou rétrogénie) ou au contraire la correction d’un menton saillant en avant (macrogénie ou progénie).

De profil, une ligne verticale de la partie la plus saillante du front jusqu’au menton permet de distinguer un menton fuyant d’un menton saillant.

La génioplastie peut être isolée ou non

Une opération de génioplastie peut être isolée, ou parfois associée à une chirurgie de la machoire (ostéotomie de la mandibule) en cas de trouble de l’articulé dentaire (par exemple en cas de prognathisme) ou à une intervention de chirurgie du nez, la rhinoplastie.

C’est l’étude de plusieurs éléments de l’anatomie notamment de l’articulé et du profil et la recherche d’une harmonie générale des proportions du visage qui va indiquer la meilleure profiloplastie à suivre.

Un nez peut sembler trop petit alors que c’est le menton qui est trop en avant (progénie).

De même, la correction d’une bosse par rhinoplastie peut nécessiter aussi la correction d’un menton fuyant…

La génioplastie de correction du menton saillant (trop long ou projeté)

Le recul du menton saillant dit « en galoche » (progénie) qu’il soit trop long ou trop en avant est effectué soit par le retrait d’une baguette osseuse excédentaire ou soit par un meulage. Une ligne esthétique du profil est retrouvée, et le retrait s’effectuant par voie endo-buccale ou sous le menton, aucune cicatrice n’est visible.

Selon les cas de figure, les parties molles du menton (au niveau du tissu graisseux) peuvent être remodelées et affinées avec l’aspiration des excès graisseux par liposuccion.

Un pansement modelant et compressif est porté pendant quelques jours. Les douleurs sont inexistantes ou faibles. Ecchymoses (bleus) et oedèmes (gonflement) sont classiques et se résorbent après 1 à 2 semaines.

La génioplastie d’avancée du menton en retrait trop en arrière

Il existe plusieurs stratégies de correction de rétrogénie, qui vont dépendre des conditions anatomiques propres à chaque patient, et du degré de sévérité de la disharmonie. Elle peut rentrer dans le cadre d’un traitement du double-menton.

  • La génioplastie osseuse: il s’agit d’une ostéotomie d’avancement (l’os est fracturé pour être avancé). Le chirurgien esthétique prélève une languette ou baguette osseuse sur le menton lui-même et la dispose en avant afin d’établir une avancée harmonieuse et naturelle du menton. L’incision s’effectue par voie endo-buccale, et est invisible.
  • La génioplastie par implant ou prothèses de silicone: c’est la technique la plus utilisée actuellement par sa simplicité. La mise en place de l’implant prothétique en silicone s’effectue par voie buccale ou sous le menton. Ces implants en silicone disposent dans cette partie du corps d’une excellente tolérance.
implant-menton-sebbin

Implant en silicone pour Génioplastie d’avancée du laboratoire Sebbin*

Concernant les suites d’une génioplastie par ostéotomie d’avancement ou par mise en place d’implant en silicone, les résultats sont appréciables immédiatement mais sont définitifs à 3 mois. Les fils sont résorbables.

  • La génioplastie par injection de graisse autologue (lipofilling): le chirurgien esthétique prélève sur une zone déterminée la graisse du patient et la ré-injecte au niveau du menton afin d’obtenir une meilleure définition et avancée. La stratégie de lipofilling est préconisée pour les rétrogénies faibles à modérées.
  • La génioplastie par acide hyaluronique: l’avancée et le remodelage du menton s’effectue par injection d’acide hyaluronique réticulé (dense) ou Radiesse. Cette stratégie est réservée aux mentons avec un degré de rétrogénie faible à modérée. L’acide hyaluronique étant une substance naturellement résorbable dans l’organisme, pour conserver ses bénéfices il est nécessaire d’entretenir les séances d’injections.

La génioplastie permet d’agir sur la position du menton, en l’avançant ou le reculant, mais aussi d’en modifier sa forme, et de l’harmoniser par rapport aux autres composantes du visage. Cette intervention de correction du menton peut être envisagée pour des raisons esthétiques mais aussi fonctionnelles comme la chirurgie des maxillaires (mandibule). La génioplastie peut se concevoir de façon isolée ou s’associer à une chirurgie de profiloplastie lorsqu’il s’agit de corriger un articulé, de remodeler et de rééquilibrer l’ensemble du visage de profil.

< Retour sur la page d’accueil