Définition anatomique des lèvres

Composantes essentielles du visage, les lèvres ont une place tout à fait particulière en ce qui concerne les relations entre les individus. Elles sont à la fois organe permettant l’expression des émotions (colère, joie, tristesse) et des sentiments et organe de séduction. Elles ont également un rôle phonatoire, absolument essentiel dans la communication. Enfin, les lèvres sont des remparts qui nous évitent les fuites salivaires et permettent de retenir le bol alimentaire.

Les lèvres sont donc multifonctionnelles. Cette caractéristique est due aux muscles peauciers convergeant vers l’orifice de la bouche (entourée, elle, du muscle orbiculaire). La continuité de ces muscles favorise le fonctionnement correct des lèvres. C’est la raison pour laquelle il faudra restaurer cette fonction de façon prioritaire pour les lèvres traumatisées, au cours de leur reconstruction.

Quatre couches anatomiques forment les lèvres, de l’intérieur vers l’extérieur :

  • la muqueuse
  • la couche sous muqueuse
  • la couche musculaire
  • la peau

Des vaisseaux sanguins et des nerfs complètent l’ensemble.

On distingue lèvre inférieure et lèvre supérieure. Chacune est formée de 2 parties :

  • la “lèvre blanche” ou zone cutanée
  • la lèvre “rouge ou vermillon” ou zone de muqueuse
Anatomie des lèvres

Anatomie des lèvres (source Aesthetics Journal)

1-Philtrum
2- Crête philtrale
3- Jonction cutanée-muqueuse
4- Arc de cupidon
5- hemi-levre supérieure gauche
6- Commissure labiale
7- Fente orale
8- Vermillon ou « lèvre rouge »
9- « Levre blanche »

Les lèvres ont une forme oblique vers l’avant. La lèvre supérieure et la lèvre inférieure se réunissent au niveau des commissures labiales. La lèvre inférieure est de plus petite longueur que la lèvre supérieure. Enfin, la lèvre blanche supérieure comporte le philtrum (creux en son centre) encadré des crêtes philtrales.

La ligne de jonction cutanéo-muqueuse forme « l’arc de Cupidon » qui sépare lèvre rouge et lèvre blanche de façon nette et saillante. Incurvée au niveau de la zone médiane de la lèvre supérieure on l’opérera en même temps que la restauration de la jonction cutanéo-muqueuse (pas de décalage). Cet élément a un rôle esthétique essentiel. La commissure labiale est la zone où se retrouvent les deux lèvres.

L’apparence esthétique des lèvres dépend de leurs différents composants : sillon naso-génien, sillon labio-mentonnier, philtrum et ligne cutanéo-muqueuse.

Dans le domaine de la chirurgie réparatrice, on cherchera de façon préférentielle une reconstruction de la lèvre avec la lèvre restante, leurs particularités anatomiques étant les plus proches. A l’intérieur de la bouche (plan endobuccal), on trouve une couverture de muqueuse assurant mobilité et souplesse des lèvres. En fonction de l’origine ethnique, il diffère de façon générale. Il faut donc adapter la reconstruction des lèvres. Dans le cas d’une perte de substance labiale, c’est-à-dire au niveau des lèvres, il faut absolument reconstruire les lèvres sans oublier l’ensemble des autres fonctions.

Pour les patients souhaitant une amélioration esthétique, il existe des interventions de chirurgie esthétique dont le rôle est de redessiner la bouche et qui permettent le remodelage des lèvres :

Nous avons tous un dessin des lèvres qui nous est spécifique, avec notamment un aspect des lèvres plus ou moins pulpeux.

Dans le cas de lèvres pulpeuses, la bouche peut être redessinée simplement grâce à des produits de comblement. Les injections de fillers à base d’acide hyaluronique vont traiter la perte ou la diminution du volume labial. Quant aux lèvres minces, on devra alors associer injection et chirurgie de lipo-filling, ou injection de greffons autologues graisseux. Elles peuvent alors devenir plus pulpeuses, ce qui ne fonctionne pas si on se contente de simples injections de fillers.

L’acide hyaluronique se présente comme un gel transparent à viscosité variable (visqueux ou réticulé). Cette caractéristique joue un rôle dans son utilisation. En effet, un acide hyaluronique particulièrement visqueux sert à apporter du volume et permet donc de traiter les rides profondes. Au contraire, l’acide hyaluronique peu réticulé est utilisé pour le comblement des rides fines et superficielles.

Le remodelage des lèvres combine parfois une opération de comblement des rides (injection d’acide hyaluronique), avec de la toxine botulique  pour une réduction des rides buccales. Toute injection sera réalisée dans de très strictes conditions d’asepsie, pour le comblement des rides. La seule personne habilitée à l’effectuer est un chirurgien plasticien qualifié et compétent. Une simple anesthésie locale est suffisante pour une intervention d’augmentation labiale.

Diagnostic précis ainsi qu’asepsie rigoureuse et stricte sont essentiels à la réussite d’une intervention pour les lèvres (d’injection ou de chirurgie esthétique). Ces gestes comportent certains risques, à ne pas négliger, comme tout geste médical (anesthésie par exemple). Réalisée dans d’excellentes conditions, elle n’en comporte pas moins une part de risques, même sous la direction d’un chirurgien plasticien qualifié et compétent. Un professionnel de la chirurgie plastique maîtrise en effet le geste opératoire, et pourra éviter ou traiter rapidement et efficacement d’éventuelles complications.

> Plus d’informations sur les produits de comblement des lèvres