Photos de gynécomastie

La gynécomastie est une pathologie très répandue chez les hommes. Elle se caractérise par une hypertrophie des seins qui est assez mal vécue.

resultat-operation-hypetrophie-mammaire-homme

Résultat d’une correction bilatérale de gynécomastie. Le traitement chirurgical s’est fait par liposuccion et retrait complet de la glande mammaire par cicatrice hémiaréreolaire inférieure (cachée dans le pigment de l’aréole)

Malformation bénigne, elle peut avoir diverses origines : hormonale, médicamenteuse, ou simplement idiopathique (sans cause trouvée).

Le traitement chirurgical est indiqué lorsque l’hypertrophie est assez importante pour affecter la vie quotidienne et lorsqu’aucune cause hormonale n’a été décelée (au bilan sanguin endocrinien) . Il est rare qu’un simple traitement médical (gel d’Andractim* en application local) arrive à bout d’une véritable gynécomastie (hypertrophie glandulaire vraie).

Le traitement chirurgical consistera pour obtenir un résultat harmonieux et complet, et éviter toute récidive, en un retrait total à la fois de toute composante glandaire et graisseux.

Résultat d'un traitement de l'hypertrophie de la poitrine chez l'homme

Résultat d’un traitement à la fois glandulaire et graisseux par cicatrice aréolaire (cicatrice quasi invisible à quelques mois)

Une correction de gynécomastie est très rapide, quasi indolore et l’hospitalisation a lieu sur une seule journée (ambulatoire).

En savoir plus sur l’intervention de la correction de la gynécomastie >

Voici quelques exemples de photos de résultats d’opérations de la gynécomastie effectuées par le Docteur Picovski, chirurgien esthétique et plastique à Paris.

Mise à jour le 3 novembre 2019 par le Dr Picovski

Les photos présentées sur ce site illustrent pour exemples quelques résultats d’intervention de chirurgie plastique et esthétique. L’objectif est de pouvoir comparer pour certains cas, les anomalies initialement présentées par le patient et les corrections effectuées après le geste chirurgical. Un résultat doit toujours être nuancé du fait que chaque patient et que chaque situation sont uniques. Un consentement écrit à été remis par le patient permettant l’utilisation des photos.
Toutes ces photos ont été prises de janvier 2018 à octobre 2019, avec au minimum 6 mois d’écart entre la prise des images pré et post-opératoire.