Le lifting du visage : lifting cervico-facial et mini-lifting

Auteur : Dr David Picovski. Dernière mise à jour et vérification scientifique le 11/05/2020.

Chirugie esthétique du visage par le Dr Picovski à Paris

Le lifting : une chirurgie de rajeunissement du visage et du cou

Comprendre les signes du vieillissement

Le vieillissement de la peau est un effet naturel du temps. Celle-ci perd alors son élasticité et sa tonicité à cause d’une diminution du nombre de fibres élastiques de l’épiderme.

Cependant d’autres facteurs peuvent aggraver ce processus. Par exemple, la ptôse (affaissement) cutanée est fortement favorisée par la cigarette, l’exposition excessive au soleil, les importantes variations pondérales et l’abus d’alcool.

La perte d’élasticité cutanée n’est toutefois pas le seul signe de vieillissement. Celui-ci peut agir également sur les muscles et sur la répartition des graisses du visage.

Un visage peut donc présenter les signes de vieillissement suivants :

  • Une perte d’élasticité du derme (diminution des fibres d’élastine).
  • Un relâchement des muscles du visage (muscles peauciers de la joue et du cou à l’origine de la « mimique »).
  • Une fonte graisseuse (joues creuses).
  • Un excès graisseux avec des amas graisseux notamment au niveau du cou et des bajoues.

Un lifting du visage permet d’agir sur tous ces signes, qu’ils soient cutanés, musculaires ou graisseux.

Sillons naso-géniens, bajoues, rides d'amertumes, fanons du cou : les zones anatomiques pouvant être traitées par un lifting cervico-facial

Sillons naso-géniens, bajoues, rides d’amertumes, fanons du cou : les zones anatomiques pouvant être traitées par un lifting cervico-facial

Qu’est-ce qu’un lifting cervico-facial ?

Le terme « lifting cervico-facial » est générique, il désigne l’opération de chirurgie esthétique qui permet de rajeunir et de neutraliser les signes du vieillissement, c’est ce qu’on appelle de manière commune, le lifting du visage ou encore le lifting facial.

Cette intervention corrige les signes du vieillissement du visage depuis la région des tempes jusqu’au cou en passant par les joues (correction des rides de la patte d’oie, des sillons nasogéniens marqués, traitement des bajoues).

Elle consiste généralement à redéfinir l’ovale du visage en supprimant les bajoues ainsi que l’angle entre le menton et le cou en restaurant l’angle cervico-mentonnier. Elle permet donc d’effacer rides et ridules, de corriger l’affaissement des pommettes, de traiter les rides d’amertumes au niveau de l’angle des lèvres et de supprimer un double menton.

Dans certaines indications, un lifting du visage peut également traiter le relâchement des muscles peauciers (muscles superficiels du visage et du cou).

Dans tous les cas, la cicatrice est dissimulée au pourtour de l’oreille et généralement dans le cuir chevelu.

On peut envisager un lifting cervico-facial sur l’ensemble du visage ou préférer une intervention localisée sur une zone spécifique. On identifie deux types de lifting sur le visage.

Lifting cervico-jugal

Le lifting dit cervico-jugal est indiqué pour un rajeunissement du cou et des joues (l’ovale, qui est à la jonction, sera systématiquement traité).

Résultat d’un lifting du bas du visage (cervico-jugal) traitant les joues, l'ovale (les bajoues) et le cou avec lipoaspiration du cou et des bajoues

Résultat à 2 semaines d’un lifting du bas du visage (cervico-jugal) traitant les joues (affaissement et sillons naso-géniens marqués), l’ovale (les bajoues) et l’excédent cutané au niveau du cou. Une lipoaspiration a été réalisée dans le même temps pour corriger les excédents graisseux du cou et des bajoues.

Lifting temporo-jugo-cervical

Le lifting temporo-jugal-cervical est un lifting des tempes, des joues et bajoues, et du cou.

Lifting temporo-jugo-cervical traitant à la fois les tempes (patte d'oie), les joues, l'ovale (bajoues) et le relâchement cervical avec lipofilling des joues et des pommettes

Photo avant-après d’un lifting temporo-jugo-cervical traitant à la fois les tempes (patte d’oie), les joues (remontée et traitement des sillons naso-géniens prononcés), l’ovale (bajoues) et le relâchement cervical. Pour compléter le rajeunissement, un lipofilling traitant le manque de volume des joues et des pommettes a été réalisé dans le même temps.

Qu’est-ce qu’un mini-lifting ?

Un mini-lifting reprend les techniques du lifting cervico-facial mais de manière plus localisée.

Le mini-lifting est souvent un rajeunissement superficiel de l’ovale du visage (bajoues) et du cou (correction des excédents cutanés et/ou graisseux). Il peut aussi concerner superficiellement les joues (pour atténuer dans certains cas des sillons naso-géniens prononcés).

Localisé exclusivement au niveau du cou, ce type de lifting est souvent indiqué pour traiter un double menton.

Résultat d'un mini-lifting localisé au niveau des bajoues et cou traitant le relâchement cutané de l'ovale et du cou avec liposuccion

Résultat d’un mini-lifting localisé au niveau des bajoues et du cou traitant le relâchement cutané de l’ovale et du cou. Ce dernier a été associé à une lipoaspiration du cou et des bajoues pour la correction de manière complète et définitive des excédents graisseux.

Il faut savoir que le lifting cervico-facial et le mini-lifting ne sont pas fondamentalement différents : la remise en tension de la peau dans ces deux cas doit être faite sans correction excessive afin de garantir un résultat naturel et une cicatrisation optimale (les cicatrices doivent être quasi-introuvables après un an). Dans tous les cas, un lifting réussi redonne une beauté naturelle au visage et ne fige pas les traits.

Lifting réussi ou lifting raté : quels sont les critères d’appréciation ?

Le lifting ne doit jamais entraîner une transformation du visage (comme c’est le cas des lifting profonds tels que les liftings centro-malaires…). Ces liftings se voient (et sont donc ratés) car les insertions profondes des muscles du visage sont modifiées et les traits alors changés, voire tirés.

Un lifting du visage réussi doit apporter un rajeunissement naturel en restaurant simplement la « fraîcheur » des traits. L’entourage doit voir la personne reposée sans savoir ce qui a été fait…

Si un patient souhaite modifier les traits de son visage, il faut lui déconseiller cette intervention ou lui proposer de se tourner vers un autre type de geste car le résultat d’un lifting trop prononcé est irréversible…

Avant-après : le lifting du visage et du cou en quelques photos

Un lifting complet ou bien un mini-lifting est un acte chirurgical spécifique au visage de chacun et doit correspondre aux attentes de chaque patient et patiente.

A voir aussi : photo avant après lifting cervico facial

Lifting cervico-facial chez la femme

Résultat naturel d'un lifting de l'ovale du bas du visage

Avant-après : Résultat d’un lifting cervico-facial chez une femme, ayant remonté les joues, corrigé l’ovale (bajoues) et l’important relâchement cutané du cou. La correction s’est faite superficiellement sans tension pour un résultat naturel. L’aspect initial « palmé » du lobe d’oreille qui gênait la patiente a été corrigé grâce à l’intervention.

 

Lifting du bas du visage

Résultat d’un lifting cervico-facial

Avant-après : résultat d’un lifting du bas du visage chez une patiente de 49 ans qui se plaignait d’un visage fatigué. La correction a permis de traiter le relâchement cutané des joues et du cou. La correction s’est faite superficiellement sans tension permettant un rajeunissement naturel du visage et du cou. Les cicatrices, cachées dans l’oreille (en arrière d’un cartilage appelé tragus) et dans les cheveux, sont quasi-introuvables à un an.

Lifting cervico-facial chez l’homme

lifting du cou et du visage chez un homme avec liposuccion

Avant-après : Résultat d’un lifting du visage et du cou chez un homme traitant un double menton. L’intervention qui a corrigé les bajoues et l’important relâchement cutané cervical a été associée à une liposuccion du cou pour enlever les amas graisseux localisés

A noter :

Le lifting chez l’homme comporte quelques particularités (présence de zones pileuses de la barbe, chevelure plus clairsemée) et nécessite des précautions particulières.

A quel âge peut-on envisager un lifting facial ?

A partir de 40 ans

Le lifting est envisageable dès les premiers signes de vieillissement, il n’y a pas de règle mais on peut dire à partir de 40 ans. Les statistiques indiquent que les patients ont en général entre 45 et 65 ans. Un premier lifting est souvent demandé entre 40 et 50 ans.

Mais chaque cas est unique, certains patients ou patientes demandent un mini-lifting avant la quarantaine.

A partir de 50 ans

De manière générale, à la cinquantaine on observe que l’ovale du visage devient moins net.

A partir de 60 ans

Après 60 ans, on observe un relâchement plus marqué de l’ovale avec présence de bajoues, c’est également le moment où les rides profondes s’installent sur le visage avec des sillons nasogéniens prononcés. Le cou devient le siège d’un relâchement cutané évident qui peut s’accompagner d’un surplus graisseux avec un comblement de l’angle cervico-mentonnier voire l’apparition d’un double menton.

Quel est le prix d’un lifting cervico-facial ?

Le coût n’est pas remboursable

Le lifting cervico-facial ou le mini-lifting étant une opération de chirurgie esthétique, il n’existe pas de prise en charge par la Sécurité Sociale.

Lifting complet du visage ou mini-lifting, quel tarif ?

Lors de la consultation, le chirurgien esthétique remet au patient ou à la patiente un devis. Le coût d’un lifting du visage, quelle que soit son importance, tient compte des honoraires du chirurgien esthétique, de ceux du médecin anesthésiste, des actes pratiqués et des frais d’hospitalisation qui correspondent à ceux de la clinique esthétique (bloc opératoire, personnel, chambre, soins).

Celui-ci est déterminé en consultation.

Comment préparer un lifting du visage ?

La consultation

Idéalement plusieurs consultations

Comme pour les autres interventions en chirurgie plastique et esthétique, idéalement plusieurs consultations préopératoires sont recommandées pour que le ou la patiente puisse avoir toutes les réponses à ses interrogations. La première consultation est nécessaire pour évaluer la faisabilité de l’intervention. Ce sont des moments importants d’échange entre le patient et le chirurgien afin de définir précisément les actes chirurgicaux à réaliser et le résultat attendu.

Poser l’indication d’un lifting superficiel

Le test de traction du cou et de la joue est réalisé par le chirurgien qui se place en arrière du ou de la patiente et tire en haut et en arrière à l’aide de son pouce et de l’index, le cou et la joue de son ou sa patiente. Si cette manoeuvre apporte une nette amélioration, l’indication peut être posée. Le ou la patiente peut ainsi avoir une bonne idée du résultat en post-opératoire.

Remise d’un devis et de la fiche d’information

Un devis détaillé est remis lors de ce rendez-vous (informations sur le tarif). Un délai de réflexion de 15 jours est incontournable d’après la loi du 4 mars 2002.

La fiche d’information de la Société Française de chirurgie Plastique et Esthétique (SOFCPRE) doit être également remise durant ce premier temps (Fiche PDF)

Un rendez-vous avec le médecin-anesthésiste avec le bilan préopératoire est également obligatoire, minimum 48h avant l’intervention.

Les recommandations

  • Il est vivement conseillé de cesser de fumer au minimum un mois avant l’opération.
  • La prise d’aspirine est contre indiquée dix jours avant l’intervention et quelques jours après. D’autres médicaments, contre la douleur, seront prescrits si besoin en phase post-opératoire.
  • Les cheveux sont lavés le jour précédant l’intervention ainsi que le matin-même de l’opération, et toute trace de maquillage doit être retirée.
  • En cas d’anesthésie générale, la patiente ou le patient doit observer un jeûne total, qui implique qu’il ne faut absorber ni nourriture ni de boisson dans les six heures précédant l’opération.

Comment se déroule un lifting facial ?

L’hospitalisation

L’hospitalisation est de courte durée, elle est de 24 heures maximum.

L’anesthésie

C’est une intervention chirurgicale sous anesthésie générale ou neurolept-analgésie (anesthésie locale assistée), selon la nature des gestes opératoires.

La décision du type d’anesthésie est prise en consultation.

La durée de l’intervention

L’intervention dure 1h30 à 3 heures selon l’importance des corrections à apporter.

La technique du lifting

De nombreuses techniques de lifting du visage sont décrites dans la littérature médicale. Voici toutefois les techniques d’usage pour l’obtention d’un résultat optimal et naturel, sachant que le procédé repose sur des principes de base qu’il s’agisse d’un lifting cervico-facial ou d’un mini-lifting :

Le traitement doit corriger l’affaissement tout en conservant au visage son expression naturelle. Les traits du visage ne doivent en aucun cas paraître « tirés ». L’action doit pour cela être superficielle sans aucune atteinte ou section des muscles du visage (muscles peauciers responsables de la mimique).

  • A partir d’une incision, une cicatrice est dissimulée au pourtour de l’oreille et dans la chevelure, un décollement superficiel est effectué sous la peau. Ces incisions permettent de retirer la peau excédentaire voire de traiter, selon les cas, le relâchement des muscles.
  • Souvent, sont associées une liposuccion du cou et des bajoues pour supprimer des excès de graisse, et/ou une lipostructure (lipofilling) pour réinjecter de la graisse destinée à combler les dépressions et pertes de volume, notamment au niveau des joues (joues creusées) et des tempes.
  • Si un geste au niveau des muscles est nécessaire pour traiter un relâchement et parfaire le résultat, l’action est réalisée sans atteinte ni ouverture musculaire. Il n’y aura, de ce fait, aucun risque pour le nerf facial (le nerf de la mimique).
  • Après un bâtis sans tension, l’excédent de peau est retiré et la peau est « redrapée » naturellement pour venir épouser les incisions dissimulées. Le secret pour l’obtention de cicatrices de bonne qualités et discrètes est de réaliser des sutures fines (fins surjets intradermiques résorbables), sans aucune tension. Cela évitera tout élargissent cicatricielle secondaire et au bout d’un an, les cicatrices seront quasi-introuvables…
  • En fin d’intervention, un pansement est posé autour de la tête, il est retiré le lendemain de l’intervention.

Lifting : quelles suites opératoires ?

Un pansement est placé autour de la tête. Il est gardé jusqu’à la douche du lendemain matin et bien sûr, la sortie se fait sans aucun pansement.

Une simple désinfection quotidienne par un antiseptique (chlorhéxidine) et une application de vaseline suffit pour les soins des premiers jours.

Il faut éviter tout effort durant les 10 premiers jours.

L’œdème (gonflement) et les ecchymoses sont les plus marqués au 2ème et 3ème jour et disparaissent en 7 à 10 jours.

Les cicatrices, même si elles sont en majorité masquées par les cheveux, resteront rosées quelques semaines (hyperplasie physiologique de toute cicatrice).

Un arrêt de travail de quelques jours à une semaine est souhaitable.

La reprise des activités sportives peut être envisagée au bout 3 semaines.

Le résultat sera pleinement visible entre 1 et 2 mois.

Il est souvent remarqué une sensation de tension légèrement inconfortable du visage, surtout vers l’arrière des oreilles.

Le patient peut avoir quelques douleurs que l’on peut soulager par des antalgiques simples.

Pour finir, le patient peut ressentir une diminution de la sensibilité du cou ou des joues. C’est tout à fait normal, cela est lié aux gestes chirurgicaux, dû au décollement de la peau. Cela peut durer quelques semaines.

Dans tous les cas, il faut être dans un esprit serein et confiant. Le temps de la cicatrisation est nécessaire.

Quel résultat pour un lifting ?

Un visage rajeuni et naturel

Pratiqué sur des milliers de personnes dans le monde, le lifting est une chirurgie esthétique du visage qui permet de restaurer les différentes structures anatomiques de ces zones. Il en résulte un visage plus jeune et repulpé, un ovale resculpté avec une disparition des bajoues et rides d’amertume. Le visage est naturel, les imperfections dues à l’affaissement de la peau et des muscles sont gommées.

Les premiers résultats en quelques semaines

C’est au bout de 4 à 6 semaines, qu’on peut avoir une bonne idée du résultat définitif, même si les cicatrices sont encore un peu rosées et ne s’atténuent que vers le sixième mois.

Lifting du visage et du cou à cicatrices courtes et fines

Ici, résultat à 2 semaines d’un lifting cervico-facial ayant redessiné l’ovale et le cou. La cicatrice la plus courte possible est dissimulée au pourtour de l’oreille et dans les cheveux (patte chevelue et nuque). Rosée au début, elle s’estompera sur plusieurs mois.

Savoir ce qu’un lifting ne corrige pas

Il est bon de mentionner qu’un lifting du visage n’a aucune action sur :

  • L’expression : il ne s’agit en aucun cas de modifier l’aspect du visage ou ses expressions, qui sont propres à la personnalité du patient, mais de lui faire retrouver son aspect antérieur naturel.
  • Les rides et ridules des lèvres (rides péribuccales) et celles des paupières : un lifting n’est pas indiqué pour corriger les ridules des lèvres, pour cela, il faut envisager des injections d’acide hyaluronique ; pour les paupières, seule une blépharoplastie a une réelle efficacité.

Un résultat sur le long terme

Le but de ces interventions n’est pas de changer la forme ni l’aspect du visage mais de restructurer la constitution anatomique de la face et du cou (peau, muscle, graisse) permettant aux patients de retrouver l’aspect qui était le leur, quelques années auparavant.

Plus généralement, si le lifting est réalisé sans excès de correction, celui-ci fait gagner 10 ans pendant 10 ans, et 5 ans de moins pendant les 5 années suivantes.

A long terme, si le lifting permet de lutter contre les outrages du temps, le vieillissement continue à faire son œuvre et l’on peut envisager, selon les désirs des patients, une nouvelle intervention au bout d’une dizaine d’années.

Quelles complications et gênes possibles ?

Les complications

Même si les complications qui peuvent survenir sont exceptionnelles, il est important de les évoquer. En effet, même si le lifting est un acte à visée esthétique (par définition ni obligatoire et ni urgent), il n’en reste pas moins une véritable intervention, ce qui implique les risques liés à tout acte médical, aussi minime soit-il. Il faut distinguer les complications liées à l’anesthésie de celles liées au geste chirurgical.

Les imperfections de résultat

Pour le lifting cervico-facial, il peut s’agir pour l’essentiel :

  • D’un œdème (gonflement) persistant au niveau de certaines zones au-delà de la troisième semaine et qui peut nécessiter des massages.
  • D’une reproduction partielle du relâchement des tissus, no­tamment sous le menton, lorsque la ptose (affaissement) était importante avant l’intervention.
  • Des cicatrices trop visibles (hypertrophiques) ou un manque de cheveux localisé dans la région des tempes (alopécie) qui peuvent nécessiter une retouche à distance du lifting (le plus souvent réalisée sous anesthésie locale).

Des chirurgies complémentaires pour retendre la peau du visage…

Le lifting du visage et du cou peut être associé à d’autres gestes esthétiques afin de parfaire le rajeunissement.

L’intérêt d’autres interventions esthétiques

Une autre chirurgie esthétique du visage est envisageable telle une chirurgie esthétique des paupières (blépharoplastie) pour rafraîchir le regard ou bien une injection de graisse au niveau du visage appelée lipofilling pour repulper des joues creuses.

Chirurgie des paupieres associeer à un lifting du visage

Ici une opération esthétique des paupières (supérieures et inférieures appelée blépharoplastie) vient compléter un lifting.

L’intérêt de la médecine esthétique

Il existe aussi des thérapeutiques de médecine esthétique qui peuvent être envisagées de manière complémentaire. Pour parfaire le résultat, on peut étudier l’intérêt des injections d’acide hyaluronique et de toxine botulique.

Quel chirurgien contacter pour un lifting du visage sur Paris ?

Pour un lifting du visage à Paris, le Docteur Picovski vous garantit un suivi consciencieux et prévenant. Vous pouvez le joindre à tout moment, 24h/24, pour toute question post-opératoire. Les consultations post-opératoires sont comprises dans le forfait de l’intervention et vous pouvez revenir le voir ou le contacter par téléphone autant de fois qu’il vous semble nécessaire.

Pour en savoir plus…

Objectifs et principes >
Avant et après un lifting du visage  >
La position des cicatrices selon le type de lifting >
Prix >

Références :

  • Le dossier de l’ISAPS sur le relâchement du visage, bajoues et du cou : Dossier
  • La fiche d’information de la Société Française de chirurgie Plastique, Réparatrice et Esthétique (SOFCPRE) sur le lifting du visage et du cou : Fiche

Galerie Photo

6 questions-réponses sur "Le lifting du visage : lifting cervico-facial et mini-lifting"

  • Michèle dit :

    Bonsoir docteur,
    Quel serait le prix d’un mini-lifting du bas du visage ( cou) ?
    Je vous remercie à l’ avance pour votre réponse

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Si vous le souhaitez, vous pouvez m’envoyer vos photos via le formulaire de contact (de face, de profil et de 3/4), je pourrais ainsi vous répondre précisément. Cordialement

  • Elga29 dit :

    Bonjour Dr
    je suis agé de 26 ans et j’ai souffert au début de ma puberté d’un acné qui m’a laissé des traces sévères sur mon visage. cela me dérange beaucoup avec mes amis. Ces traces sont des petits trous qui envahissent tout mon visage. Alors que puis-je faire? Puis-je vous envoyer les photos de mon visage?
    Merci

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour, Je vous conseille de vous rapprocher d’un dermatologue qui pourra poser éventuellement l’indication d’une dermabrasion qu’elle soit mécanique, thermique (laser) ou chimique (peeling). Cordialement

  • Cécile dit :

    Bonjour. Est-il possible de faire uniquement un lifting du cou ? comment cela se passe ?
    Merci de votre retour. Cordialement,

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour
      oui, il est possible de réaliser un lifting cervical seul, on parle de lifting « localisé ». Dans ce cas, l’opération a pour but de corriger le relâchement de la peau (et des muscles) du cou. En cas de cou graisseux (double menton), une liposuccion du cou est systématiquement associée. Cette chirurgie se déroule soit sous anesthésie locale soit sous neurolept-analgésie (anesthésie locale assistée) avec parfois, selon les cas, une sortie le soir même. Cette intervention redessine l’ovale du visage. Elle corrige les bajoues, restaure l’angle du cou (angle cervico-mentonnier), fait disparaitre les rides transversales et les cordes verticales (fanons) en remettant en tension, sans excès, le relâchement cervical pour un résultat naturel.
      cordialement