Quelles sont les complications d’une réduction mammaire ?

Complications rares liées à l’intervention chirurgicale

Les hématomes post-opératoires reflètent la présence d’une accumulation de sang. En fonction de l’importance de l’hématome, il se résorbera naturellement en moins d’une semaine, ou, s’il est accompagné de douleurs et de tension dans le sein, il nécessitera d’être évacué chirurgicalement.

Une infection peut survenir exceptionnellement dans les jours suivant l’intervention, malgré l’administration systématique d’antibiotiques. Dans ce cas, elle nécessitera un traitement antibiotique voire un réintervention.

La cicatrisation nécessite environ 1 an pour s’estomper. Au retour de la chirurgie mammaire, la cicatrice peut évoluer de façon anormale vers une cicatrice hypertrophique voire chéloïde d’aspect rouge et épais. Dans ce cas, un traitement spécifique est envisagé.

Risques rares liés à la diminution mammaire

Rarement visibles, il est toutefois important de prendre en compte les risques potentiels liés au résultat de la diminution mammaire.

Après l’intervention, il est fréquent que la sensibilité de la poitrine, au niveau de l’aréole, soit modifiée. La récupération se fait entre plusieurs semaines et 1 an. Dans certains cas, l’insensibilité peut-être définitive.

La perte d’une zone cutanée au niveau de l’aréole peut être remarquée. Cette complication se voit notamment chez les patientes fumeuses, c’est pourquoi il est impératif d’arrêter toute prise de tabac au moins une semaine avant l’opération. En fonction de l’importance de la nécrose et de la gêne esthétique en conséquence, un geste complémentaire de correction peut être nécessaire.

 

< Voir la page principale de l’intervention de réduction mammaire

Pour aller plus sur la réduction mammaire pour hypertrophie :

Avant et après une réduction mammaire >
Prix d’une réduction mammaire >
Résultats d’une réduction mammaire >
Risques et complications d’une diminution mammaire >

< Voir toutes les questions "Réduction mammaire"

4 questions-réponses sur "Quelles sont les complications d’une réduction mammaire ?"

  • Mone dit :

    Bonsoir , Réduction mammaire il y a 2 mois, très satisfaite mais depuis 3 semaines des boules douloureuses sont apparues dans un sein. Mon chirurgien m’a parlée de cysteonecrose. Y a-t-il des soins particuliers, des massages pour aider à la résorption de ces parties dures ? Dois-je remettre un soutien gorge la nuit ? Merci.

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour, ces nodules de cytosteatonécrose sont rares mais ne sont pas inquiétants. Les choses vont continuer à s’améliorer au courant des mois qui vont suivre. Les massages peuvent un peu aider. L’idéal serait de surveiller echographiquement ces nodules pour contrôler leur décroissance. Si ces derniers venaient à persister et à vous gêner, une intervention pour les retirer pourrait être pratiquée. Cordialement

  • Mariane dit :

    Bonjour,
    je voudrais savoir si je peux faire une réduction mammaire sans trop de risques. J’ai 35 ans, je pèse 110kg et porte du 105E. Mes seins tombent jusqu’au niveau de mon nombril. j’ai des douleurs dans le dos.
    Merci de me répondre

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour,
      Vous posez une bonne question. Vous comprenez qu’il existe un surpoids et que les suites risquent d’être un peu plus longues que d’habitude (et ce notamment lorsque les patientes dépassent les 100 Kg). Ce que je vous conseille, ceci afin d’avoir des suites opératoires les plus simples possibles, serait une perte de poids (sans trop vous en demander…) en dessous si possible des 95 voire des 90 Kg (en fonction de votre taille).
      Je reste à votre disposition. Cordialement