En avion ou en plongée, ai-je des risques à porter des prothèses mammaires ?

« Et pour l’avion, ça ne pose pas de problèmes Docteur ? » ; « Et si je veux faire de la plongée cet été ça ne risque rien ? »
Ces petites phrases entre dans le cadre d’une consultation pré opératoire de mammoplastie d’augmentation par implants mammaires mais sont elles aussi drôles que justifiées ? En effet, certaines croyances voudraient que les prothèses risquent d’exploser avec la pressurisation mais est ce un mythe ou une réalité ? Signalons au passage que la pressurisation dans la cabine des avions recrée l’atmosphère terrestre, avec une légère surpression. Il s’agit donc purement et simplement d’un mythe ou idée reçue appelez ça comme vous le voulez qui persiste encore dans l’esprit de certains et certaines Il en est de même pour la plongée sous marine. En conséquence, il n’y a donc pas plus de risque à prendre l’avion, qu’à marcher sur la terre ferme ou encore à faire de la plonger sous marine.
L’important dans tout cela reste le choix d’un praticien qualifié qui utilisera des implants mammaires de qualités et respectant les normes en vigueurs.
Le marquage CE est obligatoire pour que les prothèses puissent être commercialisées en Europe. Les normes sont aujourd’hui très strictes et doivent être appliquées par l’ensemble des laboratoires fabriquant les prothèses.
L’affaire des implants PIP  a montré l’importance des exigences sur les contrôles de qualité : contrôle de la qualité du silicone utilisé , évaluation avec études chimiques et biologiques des constituants utilisés, étude de l’étanchéité de l’enveloppe, traçabilité des implants avec identification par numéros de série,…

retour sur les informations générales sur l’augmentation mammaire par prothèses

< Voir toutes les questions "Augmentation mammaire"