Comment reconnaître et traiter les seins tubéreux ?

Auteur : Dr David Picovski. Mise à jour : 24 janvier 2022

Sommaire :

Comment reconnaître une poitrine tubéreuse ?

Les caractéristiques des seins tubéreux

Les seins tubéreux sont une malformation mammaire reconnue par la médecine. On repère souvent les caractéristiques suivantes pour définir une poitrine tubulaire :

  • un sein ou bien les deux seins sont petits, peu développés (il peut y avoir une asymétrie avec un sein plus développé) ; plus rarement les seins peuvent être volumineux ;
  • l’aréole (surface rose autour du téton) est très large voire en relief par rapport au reste du sein et pointe vers le bas avec le mamelon ;
  • le sillon sous-mammaire semble placé trop haut ;
  • le sein est en forme de tube, il est développé vers l’avant mais pas en largeur (sur le muscle pectoral) ce qui crée un effet tombant et tubulaire.

Si ces caractéristiques semblent correspondre à votre poitrine, le mieux est de consulter pour en avoir le cœur net.

malformation seins tubéreux stade III

Aspect typique du sein dans la malformation des seins tubéreux : le sein a une forme en tube avec une aréole large et un sillon sous mammaire situé trop haut

Important :

Un sein tubéreux se voit dès la formation de la poitrine, il n’a rien à voir avec une ptose mammaire qui concerne les seins affaissés en raison d’une poitrine lourde, d’une variation pondérale ou du vieillissement. Une poitrine ne devient pas tubéreuse, elle l’est ou ne l’est pas dès sa formation.

Dès l’adolescence

Une poitrine tubéreuse peut être décelée dès la puberté au moment du développement des seins. 4 éléments peuvent alerter :

  • la base du sein semble trop étroite ou trop haute ;
  • les mamelons (tétons) pointent vers le bas ;
  • l’aréole semble très grande par rapport au sein ;
  • un sein ou les deux seins ne se développent pas en largeur, uniquement vers l’avant avec un effet tombant.

Comment savoir si j’ai les seins tubéreux ?

Il est important de comprendre que la poitrine tubéreuse est une malformation avec des éléments précis qui permettent de la diagnostiquer. Il ne s’agit pas ici d’une considération esthétique sur la beauté des seins.

Il existe 3 stades de seins tubéreux, le grade 3 étant la forme la plus sévère avec une forme tubulaire caractéristique. Les deux seins peuvent être touchés mais parfois un seul sein est atteint. Le grade tubéreux peut aussi être différent d’un sein à l’autre.

malformation seins en tube

Aspect typique d’une malformation des seins tubéreux stade 3 : les seins sont petits (hypotrophiques) et tubulaires en raison d’une absence de développement des segments supérieurs et inférieurs

Pour avoir un diagnostic sûr, le mieux est de consulter un chirurgien esthétique et plastique, spécialiste de ce genre de malformation mammaire. Il sait identifier le grade de cette malformation qui peut être légère, modérée ou sévère. Ne restez pas dans le doute, si vous êtes concernée, des solutions existent !

Au-delà du diagnostic, des traitements pris en charge par la Sécurité Sociale sont proposées aux patientes

Pourquoi cette malformation ?

Les seins tubéreux sont une malformation qui se repère à la forme du sein mais qui concerne en fait la glande mammaire et son insertion sur le muscle pectoral ainsi que les tissus cutanés.

Il ne faut pas culpabiliser, cette malformation du sein se forme au stade embryonnaire mais n’est repérable qu’à la puberté lorsque la poitrine se développe.

Peut-on traiter les seins tubéreux ?

Oui, la correction se fait par chirurgie. Il existe différentes solutions et opérations, tout dépend de chaque cas. Voici un aperçu des techniques envisageables.

Une augmentation mammaire spécifique

Souvent demandée pour des raisons esthétiques, l’augmentation mammaire est une solution de correction pour les seins tubéreux de petit volume. En effet, l’insertion d’une prothèse mammaire permet de retravailler le volume et de replacer le sein. Parfois le volume de la prothèse n’est pas le même pour les deux seins afin d’obtenir une poitrine symétrique et harmonieuse.

Le lipofilling mammaire (une augmentation par injection de graisse prélevée sur le ventre ou les hanches) peut être une solution lorsque la forme du sein n’a pas besoin d’être beaucoup modifiée.

La technique d’augmentation mammaire pour une poitrine tubéreuse est spécifique, elle est souvent accompagnée de corrections particulières de l’aréole et du sillon sous-mammaire. Ce n’est pas une chirurgie purement esthétique, c’est une chirurgie réparatrice.

Seins tubéreux avant après

Traitement chirurgical par pose d’implants avec plastie aréolaire : l’aspect tubaire a été corrigé, la taille des aréoles diminuée et le volume mammaire augmenté

Une réduction mammaire pour les seins tubéreux volumineux

Envisagée surtout pour les seins trop développés que l’on appelle “hypertrophiques”, la réduction mammaire peut toutefois convenir aux seins tubéreux trop volumineux. Il s’agit de retirer un surplus de glande mammaire et de remonter les tissus afin de mieux replacer le sein.

Là encore, en plus de la réduction elle-même, des corrections spécifiques peuvent être faites sur l’aréole.

Enfin, en cas d’asymétrie importante, un sein peut bénéficier d’une augmentation tandis que l’autre peut être réduit.

Des opérations prises en charge par l’Assurance Maladie

Quelle que soit la technique, lorsqu’il s’agit de corriger une poitrine tubéreuse, l’opération est prise en charge par la Sécurité Sociale après accord préalable. Les mutuelles peuvent compléter le remboursement.

Les traitements pour les seins tubéreux

Corriger les seins tubéreux

Les opérations associées

Tout savoir sur la réduction mammaire