Comment bien refaire son nez ?

Auteur : Dr David Picovski. Mise à jour : 13 janvier 2022

Le nez, élément central du visage et du profil, est parfois une source de complexes. La chirurgie esthétique et la médecine esthétique proposent aujourd’hui des solutions, définitives ou temporaires, avec un fini naturel.

Sommaire :

Comment définir la forme de son nez ?

Chaque nez est unique au même titre que le visage dans son ensemble. On peut néanmoins définir des formes de nez qui aident à se repérer. On distingue plusieurs familles.

Les nez courts :

  • le nez épaté est court et large,
  • le nez camus ou nez camard est un nez court et plat,
  • le nez retroussé ou nez en trompette est un nez court à la pointe relevée, souvent flatteur chez les femmes.

Les nez longs :

  • le nez bourbonien qui doit son nom aux rois de France (par exemple Louis XIV) est long et arqué,
  • le nez tombant est souvent long avec une pointe dirigée vers le bas.

Les nez courbés :

  • le nez busqué présente une courbure convexe de profil, une bosse sur l’arête du nez,
  • le nez aquilin ou en bec d’aigle est un nez fin avec une courbure plus marquée que le nez busqué et qui pointe vers le bas.

Le nez grec :

Enfin, le nez grec est un nez droit et fin, souvent présenté comme un modèle idéal chez les hommes comme chez les femmes.

Nez et visage

Cependant, ces formes ne présument pas de la beauté d’un nez ni de son harmonie avec l’ensemble du visage. Il y a d’autres éléments comme : la largeur de la crête du nez, celles des narines et l’aspect du bout du nez (pointe du nez) qui peut être rond, pointu ou asymétrique. C’est pourquoi un même type de nez peut être harmonieux avec certains visages voire donner du caractère, et ne pas convenir à d’autres.

Selon le type de nez et les attentes, les corrections envisagées sont spécifiques. Pour une même forme, il existe également des différences de proportion et d’angulation entre le nez des hommes et celui des femmes.

Les particularités d’un nez sont donc plus complexes qu’un classement par catégories. Un joli nez ne se réduit pas à son seul aspect, il faut également l’étudier en regard des autres traits du visage. L’expertise d’un chirurgien esthétique est alors un réel atout pour mieux définir le nez idéal, c’est-à-dire parfait ET naturel pour un visage donné. En effet, en plus du nez lui-même, celui-ci étudie son adéquation avec les sourcils, les pommettes et le menton ! Il propose des simulations par morphing avec des solutions 3D pour mieux appréhender les possibilités et aider le patient à faire son choix.

Exemple d'un morphing avant une correction esthétique du nez (rhinoplastie)

Exemple d’un morphing avant une correction esthétique du nez (rhinoplastie)

Comment affiner son nez par chirurgie ?

La demande la plus fréquente est d’affiner ou de refaire le nez mais cela recouvre plusieurs réalités. On affine pas un nez busqué comme un nez camus par exemple. Affiner son nez signifie en réalité des corrections différentes selon les attentes et la morphologie de chacun.

Une rhinoplastie (opération de chirurgie esthétique du nez) peut être concentrée sur une zone précise ou bien corriger différents éléments en même temps.

Corriger la pointe du nez

La pointe (= bout du nez) peut être tombante ou au contraire trop remontée, elle peut être asymétrique ou trop projetée, c’est-à-dire avec une distance trop grande entre la pointe et les sillons nasogéniens de chaque côté du nez. Elle peut aussi être large et globuleuse, présenter une forme en boule familièrement appelée “en patate”.

Corriger simplement la pointe du nez peut changer la vision d’ensemble du nez sans qu’une opération complète de celui-ci soit nécessaire.

Correction d'une pointe du nez trop remontée par rhinoplastie

Correction d’une pointe du nez trop remontée (la correction a associé un traitement de la bosse)

Corriger les narines ou ailes du nez

Les narines ou ailes du nez peuvent être trop larges, c’est-à-dire évasées, donnant une impression de nez large. Elles peuvent à l’inverse être rétractées et trop découvrir l’orifice narinaire ou encore trop ouvertes.

L’intervention sur les ailes du nez permet d’affiner la base du nez ou de corriger un effet trop remonté.

Corriger la bosse du nez

Très demandée, la correction d’une bosse sur le nez demande de corriger l’arrête du nez (ou dorsum) qui est constituée d’os dans la partie haute et de cartilages dans la partie basse. Cette intervention offre souvent un résultat spectaculaire sur le profil de la personne.

Résultat d'une rhinoplastie esthétique corrigeant la bosse et la pointe du nez

Résultat d’une rhinoplastie esthétique corrigeant la bosse et la pointe du nez

Corriger la longueur du nez

Les nez trop longs nécessitent une correction de la cloison nasale et le retrait d’un excès de cartilage tandis que les nez trop courts demandent une chirurgie plus délicate avec des greffons cartilagineux à prélever sur une partie de la cloison nasale ou sur la conque de l’oreille.

Le nez long peut être accompagné d’une bosse et d’une pointe nasale tombante. Dans ce cas, le chirurgien corrige tous ces éléments lors d’une même rhinoplastie.

Le nez trop court (aussi appelé nez bref) peut être constitutionnel ou faire suite à une première rhinoplastie ratée. Une rhinoplastie secondaire est toujours plus délicate, il faut corriger et consolider la charpente du nez.

Corriger un nez dévié

Un nez dévié présente souvent une déviation osseuse de la partie haute qui peut être associée à une déviation de la cloison nasale. Le nez apparaît alors tordu, dévié ou enfoncé par endroit. Cela peut être dû à une malformation ou à un traumatisme.

Un nez dévié peut également poser des problèmes respiratoires. Dans ce cas, il est important de consulter et de recourir à une chirurgie réparatrice, prise en charge par l’Assurance Maladie. On parle alors de rhinoplastie fonctionnelle (ou septoplastie).

Comment refaire son nez sans opération chirurgicale ?

Affiner ou refaire le nez est possible sans chirurgie mais uniquement de manière temporaire et pour des cas bien précis, c’est ce que l’on appelle la rhinoplastie médicale.

Cette technique consiste à injecter de l’acide hyaluronique dans des zones précises du nez pour apporter du volume. Elle n’est efficace que pour des défauts peu marqués et ses effets durent 12 à 18 mois maximum.

Elle comble les différences de volume pour :

  • des creux ou bosses légères,
  • une faible asymétrie,
  • une pointe de nez peu tombante (pour la relever),
  • une pointe de nez qui manque de volume (pour mieux la projeter).
Rhinoplastie médicale sans opération par injection d'acide hyaluronique

Résultat d’une rhinoplastie médicale simple sans opération par correction des dépression par injection d’acide hyaluronique

Beaucoup de corrections ne peuvent pas être faites avec cette technique. Cependant, moins invasive et temporaire, elle peut permettre de tester une modification du nez avant de se tourner vers la chirurgie esthétique.

Toute correction du nez doit se faire sans aucune hyper-correction pour un résultat naturel

Toute correction du nez doit se faire sans aucune hyper-correction pour un résultat naturel

L’intervention pour refaire son nez

Tout savoir sur l’opération et les injections : rhinoplastie esthétique et réparatrice

Informations complémentaires :