Chirurgie plastique

La chirurgie plastique couvre tous les actes de réparation et de reconstruction. Elle fut pratiquée pour la première fois en Inde il y a plus de 2000 ans pour réparer les traumatismes du nez. Elle se développa ensuite grâce à l’apparition de l’anesthésie notamment durant la première guerre mondiale pour réparer les dégâts corporels de soldats sur le front.

Avec les immenses progrès de la science et des techniques de chirurgie, la chirurgie plastique permet aujourd’hui de réparer et de reconstruire diverses parties du corps. Elle se propose d’agir sur les malformations congénitales, les traumatismes, les cancers du sein et de la peau, les brûlures

La discipline résulte ainsi d’une formation précise. Le chirurgien plasticien se forme à l’hôpital pendant 5 ans après le concours de l’internat (cursus de chirurgie viscérale, orthopédique et de chirurgie plastique et réparatrice), ensuite pendant encore 2 ans dans une formation appelée « clinicat » (poste de chef clinique) afin d’obtenir le D.E.S.C (diplôme d’études spécialisés et complémentaires) de la spécialité. La compétence est alors décernée par le Conseil national de l’ordre des médecins et le chirurgien réparateur s’engage à pratiquer exclusivement les interventions chirurgicales de la spécialité.

En raison de ses caractéristiques réparatrices et reconstructrices, la plupart des actes de chirurgie plastique sont pris en charge par la Sécurité Sociale.

Dernières Questions / Réponses