Quelle différence y a-t-il entre une gynécomastie et une adipomastie ?

Auteur : Dr David Picovski. Dernière mise à jour et vérification scientifique le 04/02/2021.

Le développement anormal des seins chez l’homme

Une gynécomastie peut être composée :

  • soit d’un excès de glande mammaire,
  • soit de graisses,
  • soit de la combinaison des deux.

La gynécomastie glandulaire pure ne concerne qu’un excès de glande, tandis que la gynécomastie graisseuse ne concerne que des graisses localisées sur les pectoraux. Pour mieux différencier les deux phénomènes, la gynécomastie graisseuse est aussi appelée adipomastie.

A noter : la gynécomastie et l’adipomastie sont associées dans de nombreux cas, c’est ce que l’on appelle une gynécomastie mixte.

La gynécomastie

Une gynécomastie glandulaire peut être la conséquence d’une production anormale d’hormones pouvant être la résultante de différents problèmes. Elle prend la forme d’une ou de deux glandes mammaires hypertrophiques (noyaux durs ressentis derrière les aréoles) responsables d’une poitrine visible (aréoles pointantes) complexant souvent considérablement les hommes, notamment l’été.

Photos avant-après : gynécomastie et retrait de la glande mammaire avec incision sous l'aréole

Photos avant-après : gynécomastie et retrait de la glande mammaire avec incision sous l’aréole

L’adipomastie

L’adipomastie (ou gynécomastie graisseuse), elle, est présente la plupart du temps chez les hommes en surpoids ou obèses ou chez les hommes ayant perdu beaucoup de poids (graisse résiduelle). Cet excès de graisse, souvent plus diffus au niveau de la poitrine, peut être aussi très gênant.

Gynecomastie graisseuse pure traitee par liposuccion

Photos avant-après : adipomastie (gynécomastie graisseuse pure) traitée par liposuccion

Comment savoir s’il s’agit d’une gynécomastie ou d’une adipomastie ?

Le diagnostic du caractère graisseux et/ou glandulaire est clinique, c’est à dire que c’est lors de la consultation, avec la palpation, que le chirurgien plasticien en détermine la nature : noyau dur derrière l’aréole (glande), consistance molle et diffuse (graisse).

Au besoin, il peut prescrire une échographie pour mieux connaître le ratio. Un bilan hormonal peut aussi être nécessaire auprès d’un endocrinologue.

Les traitements chirurgicaux

La gynécomastie glandulaire se traite par réduction mammaire grâce à une incision réalisée au pourtour inférieur de l’aréole permettant le retrait total et définitif de la glande.

La gynécomastie graisseuse (adipomastie) se traite grâce à la liposuccion qui aspire les amas graisseux de la poitrine pour redonner une silhouette en parfaite harmonie avec le reste du corps. Bien sûr, cette dernière opération ne se conçoit que si le poids est le plus proche de la normale.

Mais dans la grande majorité des cas, le chirurgien veille à corriger les 2 composantes, souvent présentes avec des ratios différents, pour une correction complète (harmonieuse) et définitive.

Résultat avant-après d'une opération traitant une gynécomastie mixte (glandulaire et graisseuse)

Résultat avant-après d’une opération traitant une gynécomastie mixte (glandulaire et graisseuse)

Toutes les infos sur l’opération de la gynécomastie >

Pour allez plus loin sur la gynécomastie :

Prix et prise en charge d’une gynécomastie >
Avant l’opération de la poitrine masculine >
Déroulement de l’opération de la gynécomastie >
Après une correction d’hypertrophie mammaire masculine >
Risques et complications d’une réduction mammaire chez l’homme >

Références :

  • Fiche synthétique sur la gynécomastie de medg.fr
  • Réduction de la poitrine masculine par isaps.org
< Voir toutes les questions "Gynécomastie"