L’oreille parfaite, une question de culture

L'oreille parfaite selon Leonardo da Vinci

31 octobre 2012

Leonardo da Vinci décrivait l’oreille idéale comme ayant l’exacte longueur du nez, avec une orientation un peu plus verticale que celui-ci et une angulation par rapport à la tête aussi réduite que possible. En Europe, c’est toujours cette norme qui reste en vigueur. Seulement, que ce soit en Inde, en Chine ou encore en Afrique, les critères de l’oreille idéale sont complètement différents.

L’oreille, tout un symbole

Je vous l’ai dit, nous autres Européens, mais également les Occidentaux dans leur ensemble, avons l’idée d’une oreille parfaite correspondant à la description qu’en a fait artistiquement Leonardo da Vinci à la Renaissance. Or, déjà dès l’Antiquité, on décrivait les oreilles disgracieuses comme étant de véritables symboles d’intelligence, de sagesse ou encore de pureté.

Ainsi, Aristote décrivait l’empereur Augustin comme dominé par la pureté et sa grandeur d’âme en raison de ses oreilles « carrées ». En Chine, des oreilles longues (comprenez longues par rapport à notre norme) constituent une marque d’immortalité et de sagesse, comme fut décrit le philosophe Lao-Tseu 500 avant J-C. Si on observe les bouddhas sculptés, on remarque leurs très longues oreilles et leur fort décollement : ces « disgrâces » symbolisent, selon la culture hindouiste, une très grande intelligence et l’ouverture d’esprit. Chez certains peuples d’Afrique, de Polynésie ou encore d’Amérique latine, les oreilles ont la part belle et sont très souvent percées d’orifices béants, pouvant signifier l’appartenance à une caste supérieure ou symboliser une certaine forme de bravoure.

L’otoplastie

Anatomie Oreille

Anatomie de l’oreille à connaitre dans le mécanisme des oreilles decolleees

Toutefois, si les multitudes d’ethnies perçoivent chacune l’idée différente d’une oreille parfaite, il n’en demeure pas moins que l’oreille, dans nos sociétés occidentales et contemporaines, doit s’harmoniser avec les autres traits du visage. Et c’est ce que le chirurgien esthétique cherche à respecter lors d’un examen préopératoire à une otoplastie (recollement des oreilles).

Au-delà de cette harmonie, le chirurgien doit également proposer un projet conforme aux souhaits du patient.

Si la plupart des otoplasties sont pratiquées chez les enfants, elles sont également sollicitées par de nombreux adultes. En effet, pour les uns comme pour les autres, c’est la gêne sociale et psychologique occasionnée qui en est principale la raison : les moqueries subies depuis l’enfance peuvent causer un véritable mal-être et des complexes qui sont généralement tus, en particulier chez les adultes, les enfants en parlant beaucoup plus facilement.

Désormais, grâce à l’otoplastie, une chirurgie esthétique tout à fait fiable, rapide et aux résultats plus que satisfaisants, enfants comme adultes franchissent le pas et découvrent une nouvelle vie sans complexe.