Vous souhaitez consulter :

Traitement des rides: faut-il utiliser des injections d’acide hyaluronique ou de toxine botulique ?

14 mai 2013

Les techniques d’injections de toxine botulique (Azzalure®, Vistabel®) et d’acide hyaluronique agissent différemment dans le traitement des rides. Chaque technique possède un mode d’action qui lui est propre et chaque technique doit être ciblée pour un type de ride ou une zone bien définie. Les séances offrent un rajeunissement naturel et un rafraichissement du visage spectaculaire, lorsque les injections sont effectuées avec parcimonie et expérience.

Les injections de toxine botulique et d’acide hyaluronique peuvent être associées selon les cas de figure afin d’apporter un meilleur résultat, avec davantage de précision.

Un site d’injection différent

La toxine botulique est injectée dans le muscle responsable de la rides afin de détendre et lisser la ride en limitant les contractions musculaires.

L’acide hyaluronique est injecté le plus souvent en sous cutané directement sous la ride pour la combler.

Un mode d’action différent

La toxine botulique a la propriété d’inhiber la libération de l’acétylcholine, et ainsi, de paralyser les nerfs moteurs responsables de la formation des rides d’expression: le traitement est celui de la cause de la ride.

L’acide hyaluronique, en attirant l’eau présente dans le derme, permet un repulpage et un comblement de la ride: le traitement consiste à corriger une perte de volume, ou une dépression (un creux).

Le traitement diffère selon les zones du visage

La toxine botulique concerne principalement le haut du visage: le front, la glabelle (ride verticale entre les deux sourcils, les rides du lion,) mais aussi les rides de la patte d’oie (en injectant dans le muscle orbiculaire). Atténuer les rides péri-buccales par la toxine botulique est plus périlleux, avec un risque d’asymétrie lors des mouvements de la bouche.

L’acide hyaluronique concerne principalement les zones situées sous le regard: les injections d’acide hyaluronique permettent de réourler le contour des lèvres, de repositionner et de repulper les pommettes, de combler les sillons nasogéniens (rides partant du nez vers la commissure des lèvres), de rajeunir l’ensemble du bas du visage en remodelant et rafraîchissant un ovale fatigué.

Un effet immédiat ou retardé

La toxine botulique agit au bout de 4 à 7 jours sur la ride.

L’acide hyaluronique a une capacité de comblement de la ride immédiate et sont effet est optimal une semaine après le temps que l’eau du corps soit attirée par le pouvoir osmotique du produit .

La durée d’efficacité

Les injections de toxine botulique ont une durée d’efficacité de 6 à 8 mois environ. Plus il y a de séances d’injection de toxine botulique, moins les muscles ont tendance à se contracter et de ce fait, les séances d’injection sont de plus en plus espacées dans le temps.

Les injections d’acide hyaluronique peuvent avoir une durée d’efficacité de une année à deux années, selon que l’acide hyaluronique est plus ou moins réticulé (plus ou moins dense), selon le type de ride traitée et selon la quantité de produit injectée

Une alternative à la chirurgie esthétique?

Beaucoup de patientes, afin de temporiser et de retarder la programmation d’un acte de chirurgie esthétique, ont recours à la médecine esthétique. La technique de traitement des rides par injections de toxine botulique et d’acide hyaluronique doit être parfaitement maîtrisée par le chirurgien esthétique, qui doit en connaitre les limites pour parfois orienter la patiente (selon ses souhaits d’amélioration) vers un geste de  lifting cervico facial, lifting frontal, ou une chirurgie des paupières appelée blépharoplastie, et ce, dans l’optique dune stratégie sur le long terme.

< Voir la page principale sur les injections de toxine botulique

< Voir la page principale sur les injections d’acide hyaluronique