Les rides d’expression

Suite au relâchement progressif de la peau, conjugué aux mouvements et aux crispations des muscles du visage, apparaissent les rides d’expression.

Le relâchement cutané s’installe au fil du temps. La surface cutanée perd en fermeté et devient moins lisse. Les rides se forment peu à peu et des tranchées, de profondeur variable, se creusent à la surface de la peau. Lors de la rupture de fibres élastiques dermiques (avec un tissu conjonctif atteint) apparait une ridule. On voit des fibres élastiques et du collagène altérés. Sous l’effet de l’étirement répété de certaines parties, les fibres diminuent, et la peau perd de sa souplesse.

Ces rides d’expression, appelées également « rides dynamiques », s’accentuent avec le tabac, l’exposition au soleil, au vent ou encore avec le stress.

Elles peuvent se situer sur l’ensemble du visage : bouche (rides verticales), front (rides horizontales), nez (rides de Bunny), entre les sourcils (rides du lion), ou encore au coin de chaque œil (rides de la patte d’oie).

Un certain nombre de traitements anti-rides pour les estomper existe, comme les injections de toxine botulique, les injections d’acide hyaluronique, la dermabrasion, le peeling, le Mésolift, ou encore le laser médical. En outre, des interventions chirurgicales peuvent également être pratiquées comme la lipostructure ou le lifting cervico-facial ou temporal.