Vous souhaitez consulter :

Que faire pour obtenir un ventre plat ? Lipoaspiration ou plastie abdominale ?

Tout le monde souhaite conserver un ventre plat mais de nombreux facteurs sont à l’origine d’une perte de tonicité musculaire, d’un relâchement de la peau ou encore d’amas graisseux dans cette région du corps : hérédité, grossesses, importantes variations de poids, dérèglement hormonal, surpoids, peau de mauvaise qualité…. Pour remédier au problème, la première chose à savoir est que le patient doit, avant tout éventuelle chirurgie du ventre, obtenir un poids le plus proche de son poids idéal. Une fois l’amaigrissement obtenu, selon les cas, une lipoaspiration (liposuccion) ou une plastie abdominale peuvent être discutées. Ce sont des solutions efficaces, si les indications sont bonnes, pour lutter contre un ventre rond.

La lipoaspiration du ventre

Lorsque seuls des amas graisseux sont présents, c’est-à-dire uniquement de la graisse sous-cutanée (lipoméries), qu’il n’existe pas de relâchement de la peau et que les muscles ne sont pas en cause, une liposuccion du ventre peut suffire à endiguer le phénomène.

Il s’agit d’introduire de fines canules mousses sous la peau pour aspirer les surplus graisseux. Les adipocytes n’ayant pas la faculté de se multiplier, la récidive est inexistante. Cependant, on veillera à conserver une bonne hygiène de vie par la suite.

Intervention de chirurgie relevant du domaine esthétique, une lipoaspiration du ventre n’est pas prise en charge par la Sécurité Sociale.

La plastie abdominale

S’il s’agit bien plus que d’un amas graisseux en cause (relâchement de peau et des muscles, perte de tonicité, présence d’un tablier abdominal…), la plastie abdominale (ou dermolipectomie abdominale) est indiquée en plus de la lipoaspiration des graisses.

Il s’agit dans un premier temps de supprimer les graisses en surplus, puis de retirer la peau située entre le nombril et la ligne pubienne, pour ensuite retendre la peau restante, celle située depuis le haut de l’abdomen à l’ombilic, jusqu’à la ligne pubienne, siège de la cicatrice.

Une plastie abdominale est prise en charge par la Sécurité Sociale en présence d’un tablier abdominal ou en conséquence d’une chirurgie bariatrique (traitement de l’obésité morbide).

< Plus d’informations sur la lipoaspiration

< Plus d’informations sur la plastie abdominale

< Voir toutes les questions "Abdominoplastie"