Otoplastie: quels sont les risques et complications à connaitre ?

Dans les suites d’une otoplastie (une chirurgie des oreilles décollées), des complications peuvent survenir, certaines spécifiques à l’intervention, d’autres d’ordre général, relatives à tout acte chirurgical.

Ces risques, même s’ils sont extrêmement rares, doivent néanmoins être connus du patient avant de réaliser cette intervention par définition ni obligatoire, ni urgente..

Les risques propres à l’intervention

Les principaux risques liés directement à l’otoplastie concernent :

  • la cicatrisation,
  • une hypercorrection,
  • et enfin un défaut de correction

Le risque de cicatrisation plus en détail

Entre les 3 à 6 premiers mois postopératoires, la cicatrice va rentrer dans une phase « inflammatoire ». Elle est alors rouge, sensible et présente un léger relief. C’est une évolution normale de la cicatrisation (hyperplasie cicatricielle physiologique)
Dans certains cas, cette phase a tendance à persister ou à s’intensifier au courant de l’année. Apparait alors une cicatrice dont la rougeur ne s’estompe pas et dont le relief se majore: on parle de cicatrice hypertrophique voire chéloïde , si ce phénomène ne s’améliore pas avant 18 mois. Les chéloïdes même si elles sont rares apparaissent plus volontiers (3 à 4% des cas) sur les peaux foncées (peaux mates et peaux de couleur noire) et les patients en période pubertaire.

Comment détecter cette évolution ? C’est votre chirurgien qui détectera cette évolution lors de la première consultation post-opératoire. La cicatrice chéloïde sera le cas échéant traitée efficacement par des pansements spéciaux (pansements siliconés) , des piqures (injection de corticoides retards types Kenacort*) voire une reprise chirurgicale sous anesthésie locale.

Le risque d’hypercorrection

On parle d’hypercorrection lorsque les oreilles se retrouvent trop collées au crâne. Il s’agit le plus souvent d’une malfaçon du chirurgien.

L'hypercorrection, une complication de l'otoplastie rare

Une hypercorrection peut concerner l’anthélix (entrainant un pli supérieur de l’oreille trop marqué) et un excès de retrait de cartilage au niveau de la conque (oreille trop proche du crâne)

Si l’hypercorrection est durable, le chirurgien esthétique se doit de bien analyser le mécanisme.  Si celle-ci concerne un excès de plicature de l’anthélix (pli physiologique de la partie supérieure de l’oreille exacerbé), le chirurgien pourra sous anesthésie locale libérer la fibrose cicatrice et enlever les fils (points en cadre trop serrés responsables de l’aspect disgracieux). Si celle-ci concerne un excès de retrait de cartilage central de l’oreille (cartilage conqual), la répartition est plus difficile en raison du manque cutané et de cartilage. La réparation reposera sur une greffe de cartilage qui permettra de décoller la conque du crâne associé à un lambeau cutané.

A noter que , durant les premiers temps post-opératoires (les premieres semaines), l’apparence des oreilles fait penser à une hypercorrection mais cette aspect s’estompe au fur et à mesure que le cartilage se relâche. Cette hypercorrection s’atténue dans la majorité des cas sur plusieurs mois (c’est pour cela qu’il est important d’attendre la maturité cicatricielle avant toute retouche chirurgicale c’est à dire 3 à 6 mois).

Le défaut de correction et les imperfection de résultat

Des imperfections de résultat peuvent survenir dans un second temps. Elles sont en général légères.

Il peut s’agir :

  • d’une discrète asymétrie entre les deux oreilles,
  • de petites irrégularités de reliefs,
  • une plicature insuffisante nécessitante une reintervention
  • un manque de correction de la conque pouvant nécessiter une reintervention pour un retrait de fuseau de cartilage conqual.
  • ou encore une perception des fils profonds pouvant nécessiter un retrait du ou des fils genants.

Ces imperfections mineures pourront être simplement corrigées ultérieurement sous anesthésie locale.
Ces petits défauts, quand ils apparaissent, sont habituellement discrets et n’attirent pas le regard. Pour autant, ils sont toujours accessibles à une petite ré-intervention qui se fera la plupart du temps sous simple anesthésie locale.
A noter qu’un délai de un à deux mois est nécessaire pour apprécier le résultat final. C’est le temps nécessaire pour que les tissus se soient assouplis et que la totalité de l’œdème se soit résorbé.

prevention complications d'une opération des oreilles décollées

Résultat d’une opération montrant une correction de plicature de l’anthélix naturelle et un retrait raisonnable du cartilage conqual

Les risques liés à tout acte chirurgical

Dans le cadre de l’otoplastie, il ne faut pas surévaluer les risques. Les éléments d’informations ci-dessous sont la part d’aléas qui accompagne tout acte chirurgical, même s’il s’agit d’une intervention simple et aujourd’hui maîtrisée.
Votre chirurgien plasticien qualifié vous assurera par sa formation, sa compétence et son expertise mettra tout en œuvre pour éviter ces complications, ou les traiter efficacement le cas échéant.

  • En cas d’infection, votre chirurgien pourra vous prescrire des soins locaux le plus souvent ou, si besoin, un traitement antibiotique.
  • L’apparition d’un hématome est une suite classique dans le cadre d’une otoplastie. Il se traduira par un gonflement et une sensation douloureuse.
  • Une hypersensibilité au niveau de la zone opérée peut aussi survenir, elle ne sera que transitoire.
  • Enfin, une nécrose ou retard de cicatrisation (notamment en cas de tabagisme important) qui pourra nécessiter une reprise.

Conclusion

Cette intervention bénigne dans son principe et dans sa réalisation permet de corriger efficacement l’aspect disgracieux que constituent les oreilles décollées.
Cet aspect inesthétique est souvent l’objet, notamment dans le cadre scolaire, de fréquentes moqueries ou remarques désobligeantes susceptibles d’être à l’origine de difficultés psychologiques, scolaires et sociales.
L’intervention aura le plus souvent permis de corriger efficacement les anomalies présentes et d’obtenir des oreilles normalement positionnées et orientées, symétriques, de taille et d’aspect naturel avec un résultat définitif.

> Voir des résultats d’opérations 

> Plus d’informations sur l’opération des oreilles décollées

< Voir toutes les questions "Otoplastie"