Reconstruction mammaire par lambeau de grand droit de l’abdomen

Reconstruction mammaire

Certaines formes de cancer du sein chez la femme nécessitent malheureusement une mastectomie (ablation du sein). La patiente peut ensuite souhaiter porter une prothèse externe ou procéder à une intervention chirurgicale pour reconstruire son sein.

Zone de prélèvement de la peau abdominale avec le muscle grand droit

Zone de prélèvement de la peau abdominale avec le muscle grand droit

Reconstruction du sein avec le muscle grand droit et la peau correspondante en position (en rouge les cicatrices laissées par la reconstruction)

Reconstruction du sein avec le muscle grand droit et la peau correspondante en position (en rouge les cicatrices laissées par la reconstruction)

Parmi les techniques de reconstruction mammaire, celle par lambeau de grand droit de l’abdomen est indiquée pour les femmes plutôt corpulentes. Il existe deux méthodes permettant de reconstruire le sein par lambeau de grand droit : le TRAM et le DIEP. La première consiste à faire pivoter le muscle abdominal accompagné de sa graisse et de sa peau vers la zone de reconstruction mammaire ; la seconde permet d’extraire uniquement la graisse, la peau et le système de vascularisation, et de « rebrancher » le tout sur les vaisseaux situés au niveau de l’aisselle.Ces deux techniques pour reconstruire le sein permettent de ne pas avoir à implanter une prothèse mammaire.

Une reconstruction mammaire par muscle de grand droit de l’abdomen est automatiquement prise en charge par la Sécurité Sociale (voir les tarifs d’une reconstruction mammaire).

Avant l’opération

Cette intervention est une opération très délicate et peut conduire à une perte de sang importante. Il est recommandé de procéder à une auto-transfusion préalable quelques semaines avant. Lors de votre visite chez le chirurgien, celui-ci vous expliquera l’ensemble des tenants et aboutissants de ces techniques afin que vous puissiez choisir celle qui vous convient le mieux. Il vous transmettra son devis et tous les éléments pour la prise en charge par la Sécurité Sociale. Une visite avec l’anesthésiste est obligatoire.

Principe de reconstruction mammaire par lambeau de grand droit (TRAM)

Principe de reconstruction mammaire par lambeau de grand droit (TRAM)

La reconstruction du sein par muscle grand droit de l’abdomen

L’opération dure 4h à 6h30 selon la technique employée et se pratique naturellement sous anesthésie générale. A la sortie du bloc, vous porterez un pansement modelant permettant de maintenir la poitrine ainsi qu’une gaine de contention abdominale, qu’il vous faudra porter constamment durant les premières semaines.

Les suites de la reconstruction

L’hospitalisation est de 4 à 8 jours. Les douleurs sont plus importantes avec la technique du TRAM qu’avec celle du DIEP, puisqu’on retire le muscle abdominal de sa loge. Des antalgiques adaptés vous sont administrés pour les calmer. Un œdème et des bleus peuvent survenir sur la poitrine et le ventre mais disparaîtront rapidement. Une gêne fonctionnelle peut être ressentie au niveau de l’abdomen mais s’atténuera en quelques jours. Un arrêt de travail d’au moins 4 semaines est conseillé. La reprise du sport est possible au bout de 3 mois mais une faiblesse des muscles abdominaux persistera définitivement en cas de TRAM. Le résultat est instantané concernant le volume et la forme du sein. Vous devrez encore patienter quelques mois pour obtenir un résultat définitif. Un temps de symétrisation de l’autre sein est souvent à prévoir 6 mois après cette première opération.

< Retour aux interventions de reconstruction mammaire

Article rédigé par le Dr David Picovski - Dernière mise à jour le 30 août 2012