Quelles douleurs suite à une abdominoplastie ?

Au cours d’une chirurgie esthétique et réparatrice du ventre, plusieurs éléments vont influencer sur la douleur et la fatigue post-opératoire.

La douleur selon le type d’opération

  • Dans le cas d’un mini-lift abdominal (abdominoplastie localisée où le retrait de peau et graisse est modéré), la fatigue et les douleurs post-opératoires sont légères.
  • En revanche, pour une abdominoplastie complete (plastie abdominale avec transposition ombilicale), elles peuvent être plus importantes. Effectivement, le retrait cutané et graisseux est souvent plus important dans cas de figure et s’accompagne d’un décollement sous cutané plus important. Ce qui explique que la période fatigue est allongée pouvant aller de 4 à 7 jours.

Deux autres éléments qui influent sur la douleur et la fatigue

  • La quantité de graisse retirée par liposuccion: dans certains cas, elle peut être de 2 à 3 litres et occasionner une anémie transitoire qui nécessite une supplémentation par fer pendant 2 à 3 semaines. Les douleurs (assimilées à des courbatures) se situent souvent au niveau des flancs raison de la liposuccion effectuée fréquemment à ce niveau.
  • La réalisation d’une remise en tension des muscles abdominaux : correction d’un écartement des muscles grands droits appelé diastasis. Le traitement du diastasis est véritablement le geste qui peut occasionner des douleurs (souvent une dizaine de jours). L’inconfort se situe notamment lors des postures à adopter au cours des levés, en passant de la position allongée à la position debout (utilisation des muscles transverses, muscles latéraux situés au niveau de la taille)

Ces douleurs sont atténuées à l’aide d’antalgiques dosés pour la circonstance. Les premiers 24 heures, le patient doit se tenir légèrement plié pour ne pas trop solliciter les abdominaux et soulager la tension cutanée.

Le type d’abdominoplastie, l’existence d’une lipoaspiration abdominale, et la remise en tension des muscles ne sont pas les seuls causes de douleurs, la peau également retendue en est aussi à l’origine, notamment au niveau de la cicatrice. Ce type de gène est modéré et s’atténue en quelques semaines.

En général, le patient doit porter une gaine nuit et jour pendant 15 jours à un mois (en cas de correction de diastasis) afin de tenir la peau plaquée contre le ventre (diminution des oedemes) et de soulager l’effort fournir par la sangle abdominale.

Voir la page de l’intervention d’abdominoplastie

< Voir toutes les questions "Abdominoplastie"