Le diastasis des muscles grands droits: quel traitement pour un ventre relâché ?

Le mot diastasis vient du grec qui signifie séparer. Cette déformation est caractérisée par une « séparation » des muscles de l’abdomen (grands droits) entre partie gauche et partie droite.

Cette séparation est responsable d’un relâchement de la sangle musculaire. Cette pathologie peut engendrer une saillie inesthétique au niveau de l’abdomen, s’accompagner de hernies, voire des troubles de la posture avec des désordres de la statique vertébrale.

Comment se caractérise le diastasis?

La distension peut être située du sternum (os xiphoïde) à l’os pubien. Le diastasis est généralement visible lorsqu’un effort musculaire se produit, avec notamment l’apparition d’un renflement linéaire à la partie médiane du ventre (centre du ventre). Cette saillie s’atténue lors du relâchement des muscles abdominaux, laissant un ventre globalement distendu.

Conséquences du diastasis

Conséquences esthétiques

Diastasis des muscles grands droits

Diastasis des muscles grands droits accompagné d’un tablier abdominal débutant

Le diastasis dilate la cavité abdominale et provoque ainsi une proéminence abdominale inesthétique. L’aspect du ventre « rond » est renforcé par la poussée des organes intra-abdominaux vers l’avant.

Conséquences fonctionnelles et douleurs

Outre les problèmes esthétiques qu’il induit, le diastasis peut être parfois très douloureux à l’effort. Monter des escaliers, pratiquer une activité physique ou poursuivre n’importe quel autre acte de la vie quotidienne peut provoquer gènes ou douleurs. Les muscles grands droits de chaque coté n’étant plus solidaires dans la ligne médiane, leur contraction ne peut maintenir la pression abdominale de manière homogène. Outre la saillie des viscères sur la ligne médiane, le diastasis peut contrarier, dans une certaine mesure, le fonctionnement normal des muscles du dos voire favoriser, s’il s’accompagne d’un important surpoids, des dorsalgies, des lumbagos. Plus rarement, le diastasis peut perturber la fonction des muscles pelviens avec des problèmes urinaires (incontinence) ou gynécologiques (affaissement des organes pelviens).

Diagnostics différentiels

Un diastasis est diagnostiqué lors d’un examen clinique. Il peut être confirmé par un examen radiologique.

Il convient de différencier le diastasis d’une

  • hernie de la ligne blanche (hernie épigastrique) qui est une issue de viscères (organes digestifs) sous la peau à partir d’un orifice spontané.
  • éventration qui est une issue de viscères sous la peau suite à orifice consécutif à un acte chirurgical.

Le diastasis, pathologie fréquente chez les femmes enceintes

Les femmes ayant eu une ou plusieurs grossesses sont les personnes les plus touchées.
La grossesse provoque une distension des muscles notamment au cours du troisième trimestre et dans le post-partum immédiat. Cela est naturel et se résorbe spontanément, du moins la plupart du temps. Toutefois, chez 10 à 15 pour cent des femmes, il persiste un diastasis séquellaire permanent. Cette forme permanente concerne le plus souvent les femmes avec des grossesses gémellaires, ayant été enceintes trois fois ou plus, ou ayant accouché de gros bébés.

Diastasis plus fréquent chez les femmes ayant eu des grossesses

Causé par une distension des muscles abdominaux le diastasis est plus fréquent chez les femmes ayant eu des grossesses

Pourquoi la grossesse est un facteur de diastasis?

  • La croissance de l’utérus lors de la grossesse induit une forte pression sur l’abdomen interne et on peut constater un changement de forme significative de la paroi abdominale, même pour les patientes très minces. Les muscles grands droits s’étirent, jusqu’à parfois se séparer en leur centre. L’expérience montre que plus il y a de grossesses, plus les potentialités de présenter un diastasis seront élevées, en raison des étirements répétés et subis par les muscles abdominaux.
  • Les hormones maternelles ont pour action de détendre les muscles abdominaux et d’adoucir les tissus conjonctifs, contribuant à favoriser l’étirement des muscles abdominaux et donc la survenue d’un relâchement musculaire.
  • Le diastasis est également lié au gain de poids spectaculaire lors de la grossesse.
  • A noter, un exercice abdominal agressif directement après la grossesse peut également contribuer au développement du diastasis et à sa permanence.

Les autres personnes concernées par le diastasis

  • Les hommes peuvent aussi présenter un diastasis, notamment après une prise de poids importante ayant pour conséquence un étirement intense des muscles grands droits de l’abdomen allant jusqu’à des distensions parfois majeures.
  • Les nouveaux-nés, notamment les prématurés peuvent souffrir d’un diastasis. L’explication est une insuffisance de développement (défaut de maturité) des muscles grands droits qui ne peuvent être soudés sur leur ligne médiane.

L’abdominoplastie, traitement chirurgical du diastasis

Les tissus ont été étirés de manière permanente et malheureusement l’exercice physique ne peut parvenir à ressouder les parties gauches et droites du muscle abdominal.

Le diastasis peut être objectivé par des examens radiographiques avant toute intervention de chirurgie.

Le diastasis est corrigé par une abdominoplastie

Le diastasis est corrigé par une abdominoplastie grâce au resserage des muscles grands droits

L’abdominoplastie ou plastie abdominale va permettre une remise en tension des muscles abdominaux en corrigeant leur écartement. Les muscles sont resserrés sur toute la ligne médiane par ce que l’on appelle chirurgicalement une plicature c’est à dire une suture.

La correction d’un surpoids avant toute intervention est un facteur primordial pour la réussite chirurgical et éviter tout récidive.

Lors de la grossesse, aucun traitement de chirurgie abdominale n’est évidemment possible. Il est d’ailleurs conseillé d’avoir achevé toutes ses grossesses ou d’attendre au moins 6 mois après l’accouchement avant d’envisager une chirurgie réparatrice du ventre.

L'abdominoplastie est indiquée pour traiter le diastasis

L’abdominoplastie est indiquée pour traiter le diastasis et permet de réparer une paroi musculaire abimée et distendue

Quelle prise en charge par l’assurance maladie lors d’un diastasis?

La réparation d’un diastasis de l’abdomen est considérée comme une chirurgie esthétique. Une prise en charge par la sécurité sociale n’est possible que lorsqu’un diastasis est associé à un tablier abdominal ou à une hernie comme une hernie de la ligne blanche. Une procédure d’entente préalable est indispensable.

 

Voir la page principale sur l’intervention d’abdominoplastie

< Voir toutes les questions "Abdominoplastie"

44 questions-réponses sur "Le diastasis des muscles grands droits: quel traitement pour un ventre relâché ?"

  • Sissi dit :

    Bonjour docteur, Je souhaite avoir votre avis svp avant d’envisager une intervention si cela venait à être nécessaire.
    J’ai 33 ans, j’ai accouché de mon 2e bb (3,6kg), je viens de retrouver mon poids d’avant grossesse. Néanmoins je suis encore en surpoids.
    J’ai un petit tablier, des dorsalgies au quotidien. Je me pose la question du diastasis qui peut être à l’origine de mon problème tant sur le plan esthétique ainsi que la gestion de la douleur au quotidien. J’ai commencé un suivi diététique et je commence la rééducation du périnée et abdominale par la suite.
    Étant infirmière je reprend le travail début Juin, et j’ai peur de souffrir davantage du dos. J’envisage d’avoir un autre enfant à n+1 ans et demi voir 2.
    Pensez-vous qu’il soit judicieux d’envisager une abdominoplastie dans ce cas. Merci pour vos informations.

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. L’idéal serait, avant toute éventuelle intervention, que vous poursuiviez vos mesures diététiques afin de retrouver un poids le plus proche possible de votre poids de base. Egalement, une activité sportive est toujours une bonne chose.. Si une intervention était prévue le ventre sera ainsi d’autant plus plat après l’intervention et le diastasis d’autant mieux corrigé. Toutefois si vous souhaitez encore une grossesse dans l’année qui va suivre voire un peu plus, l’idéal peut-être serait de faire cette intervention au décours de cette nouvelle grossesse. Il faudra faire attention durant cette nouvelle grossesse à avoir un poids bien maitrisé. Je reste à votre disposition si vous avez d’autres questions ou si vous souhaitez m’envoyer des photos via le formulaire de contact. Merci pour votre confiance. Cordialement.

  • Sysy dit :

    Bonjour Docteur, J’ai accouché de mon deuxième enfant il y a tout juste 3 mois, mais contrairement à mon premier, j’ai un ventre volumineux qui tombe en forme de poire.
    J’ai beau essayé de faire de faire du bandage mais rien n’y fait. Je soupçonne une diastasis, est ce possible que je puisse l’avoir, sachant que mon enfant a fait 4kg370? Je vous remercie pour la réponse que vous me ferez.

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. À trois mois d’un accouchement, c’est un peu tôt pour évoquer le diagnostic d’un diastasis. Commencez les mesures hygiénodiététiques (alimentation saine et activités sportives), les choses vont encore s’améliorer… Nous pourrions dans trois mois, réévaluer les choses… Merci pour votre confiance. Cordialement.

  • Lyly84 dit :

    Bonjour,

    J’ai depuis mon accouchement, il y a 13 ans, des soucis avec un diastasis. La hernie de la ligne blanche a été opérée il y a 5 ans donc pas de douleur, simplement un soucis esthétique car j’ai une masse au dessus du nombril de 5 6 cm. J’ai commencé le sport (fitness) il y a 2 semaine. Est-ce contre-indiqué dans mon cas ? Est-ce que ça peut arranger ce soucis ? Merci.

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Un diastasis ne contre-indique pas la pratique du sport. Toutefois, vous signalez une masse au-dessus du nombril qui peut faire évoquer dans votre cas une récidive de la hernie de la ligne blanche. L’idéal serait de réaliser une échographie voire un scanner de la paroi abdominale afin de l’éliminer, ce n’est qu’après que vous pourrait pratiquer les sports de votre choix.. Cordialement

  • ManonC dit :

    Bonjour,
    Je pense avoir un diastasis au niveau sus ombilical. J’avais une légère hernie depuis mon adolescence et celle ci a empiré avec une belle voussure sur 10cm au dessus du nombril depuis ma première grossesse où j’ai pris 20kg avec un bébé de 4k200. Je suis enceinte de 2 mois et demi. Avez-vous des conseils pour éviter d’empirer les problèmes déjà existants ?
    Merci d’avance.

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour,
      Pour l’heure, je vous conseillerais simplement de bien surveiller votre poids durant votre grossesse. Il y aura des solutions à distance si les choses venaient encore à vous gêner (il faudra attendre un bon 6 mois après l’accouchement pour que vous ayez le temps de retrouver votre poids initial et que votre ventre retrouve au maximum sa tonicité). Cordialement

  • A. salima dit :

    Bonjour Docteur.
    J’ai accouché il y a 6 mois, j’ai réalisé une échographie il y a 2 mois et j’ai un diastasis de 5 cm avec une hernie assez importante au niveau de la ligne blanche puis une autre petite près du nombril. Je souhaite savoir si une abdominoplastie serait prise en charge ? Puis-je faire du sport en attendant ? Mon médecin me le déconseille ? Merci pour votre retour. Bien à vous.

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour,
      Un diastasis ne contre-indique pas une activité sportive. Mais vous signalez la présence de 2 hernies (de la ligne blanche et ombilicale), de ce fait j’éviterais, comme vous le conseille votre médecin traitant, la pratique du sport. La correction d’une hernie de la ligne blanche et/ou ombilicale est prise en charge par la Sécurité sociale, mais si cette correction est associée à une abdominoplastie, cela peut poser problème en l’absence d’un tablier abdominal (ventre recouvrant le nombril)… Je reste disponible si vous avez d’autres questions ou si vous souhaitez m’envoyer des photos via le formulaire de contact. Cordialement

  • A. loussanda dit :

    Bonjour Docteur,
    Je me tourne vers pour vous demander votre point de vue.
    J’ai 31 ans et j’ai toujours eu un relâchement abdominal : quand je lâche mon ventre, j’ai cette apparence d’être enceinte de 6 mois… Face à mon entourage, c’est toujours difficile de rester naturelle, je mets des vêtements amples pour cacher cette grosseur, je rentre le ventre, pour dissimuler, car je n’accepte pas ce corps…
    Je voulais savoir si c’était dû au relâchement musculaire comme un diastasis ou autre (masse adipeuse). Est-ce que ça pourrait être le fait d’avoir du gras car je fais 83 kg pour 1 m 65 ? Voilà, si cela est possible, je vous envoie des photos debout, latéral de face, pour que vous puissiez faire votre diagnostic. Cordialement

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour,
      Il est difficile de vous répondre. L’idéal serait que vous m’envoyiez des photos via le formulaire de contact (debout, de face, de 3/4 et de profil, en précisant votre taille, votre poids et si possible vos antécédents chirurgicaux notamment en ce qui concerne les grossesses). Je pourrais ainsi vous donner un premier avis. Cordialement

  • Amélie dit :

    Bonjour,
    J’ai accouché en 2011, par césarienne … depuis cette date j’ai perdu plus de 25kg.
    Je suis très sportive mais je n’arrive pas à perdre une masse autour du nombril. Depuis plusieurs mois, je fais beaucoup d’abdos, beaucoup de course à pied et fais très attention à mon alimentation. En vain.
    Depuis la césarienne, j’ai la zone sous le nombril qui est complètement insensible, j’ai du coup peur d’avoir une déchirure ou autre depuis ma grosse perte de poids et de ne pas pouvoir m’en rendre compte suite à cette insensibilité constante. Merci pour votre réponse. Cordialement. Amélie.

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour,
      Cette insensibilité ne m’inquiète pas. Elle n’évoque aucunement une déchirure comme vous l’évoquez (c’est-à-dire un diastasis ou une éventration..). Elle doit certainement faire suite au décollement des tissus qui a été fait lors de la césarienne, ce qui n’est pas grave (hormis peut être ce manque de sensation dans votre quotidien) et ne contre-indique absolument pas la pratique du sport. Je reste disponible si vous avez d’autres questions. Cordialement

  • Leyla dit :

    Bonjour Docteur,
    J’ai eu deux grossesses espacées de 4 ans et par césarienne. Je suis sportive, mais j’ai un diastasis de 4cm à peu près qui me gêne esthétiquement et provoque parfois un mal de dos et une incontinence urinaire.
    Je n’ai pas de surpoids mais je souhaite que vous me fassiez une intervention ; un médecin me la déconseille et un autre me la recommande. Est-ce que c’est une opération à recommander sachant que j’ai 45 ans et que je suis en très bonne santé. Si oui, je souhaite prendre RDV après la période de confinement. Merci de me répondre, Docteur, je vous serais reconnaissante.

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour,
      Une intervention pour corriger ce diastasis pourrait être éventuellement indiquée, surtout que vous signalez un diastasis de 4 cm (cet élargissement de la ligne blanche a certainement dû être objectivé par une échographie ou un scanner abdominal). J’ai lu que vous êtes sportive, ce qui est toujours une bonne chose. En plus, il est important, pour que le ventre soit le plus plat possible après l’opération, que votre poids soit proche de votre poids idéal. Si vous le souhaitez, vous pouvez m’envoyer des photos de votre ventre (en position debout, de face, de 3/4 et de profil, en me précisant votre taille et votre poids), je vous dirais alors si une éventuelle intervention pourrait être indiquée. Je crains toutefois que cette intervention n’améliore que très partiellement votre incontinence urinaire. Je reste en attendant à votre disposition, si vous souhaitez avoir d’autres informations. Cordialement

  • louise dit :

    Bonjour, J’aimerais savoir si l’intervention pour une abdominoplastie peut-être prise en charge par la Sécurité sociale ?
    Si non, combien coûte l’intervention, svp ?

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour,
      Le critère retenu par la Sécurité sociale est la présence d’un tablier abdominal (ventre qui recouvre le pubis). Si vous le souhaitez, vous pouvez m’envoyer des photos de votre ventre (de face, de profil et de 3/4, en position debout, en me précisant votre taille et votre poids), je pourrais ainsi vous dire s’il y a une indication pour cette intervention, si une prise en charge est possible et vous indiquer une fourchette de prix (dont les honoraires peuvent être selon les cas remboursés par la mutuelle). Merci pour votre confiance. Cordialement.

  • sabrine dit :

    Bonjour,
    J’ai subi deux césariennes (2010,2017) et là avec le confinement, je me suis mise à faire du sport (renforcement des abdos). Depuis deux jours, j’ai des douleurs insupportables au niveau du bas du ventre et comme l’impression que mes muscles abdominaux tirent vers l’avant. J’ai du mal à rester assise ou en station debout plongé , est-ce que c’est dû au diastasis et au relâchement de mon ventre ? J’ai pas perdu tout le poids que j’ai pris pendant la deuxième grossesse Qu’est-ce que je dois faire pour soulager ma douleur ? Merci.

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour,
      Un diastasis est rarement douloureux, même à l’effort. Seules les hernie peuvent se compliquer. L’idéal serait peut-être de consulter votre médecin traitant afin de rechercher une autre cause. Je reste en attendant à votre disposition si vous avez d’autres questions. Cordialement

  • Janou dit :

    Bonjour,
    J’ai accouché il y a 4 mois de mon deuxième enfant (4 kilos) sachant que je suis un tout petit gabarit et fine… j’ai perdu le poids pris pendant la grossesse, je garde néanmoins un ventre de femme enceinte de 4 ou 5 mois… pensez-vous à un diastasis… 5 mois après l’accouchement, est-ce trop tôt pour juger?

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour,
      4 mois, c’est un peu tôt pour juger… Avez-vous pu retrouver votre poids initial, d’avant la grossesse ? Avez-vous pu commencer à faire des mesures hygiéno-diététiques (activité sportive) ? Votre ventre (la distension abdominale que vous décrivez) peut encore s’améliorer… Je ferais ou continuerais toutes ces mesures et réévaluerais les choses dans quelques mois. Je reste en attendant à votre disposition si vous avez d’autres questions. Cordialement

  • corinne D. dit :

    Bonjour, Je viens demander un conseil. J’ai fait dans ma jeunesse une liposuccion ventrale, la cicatrisation a été très douloureuse mais je me suis dit que c’était pas grave, ça allait finir par passer. Entre-temps, j’ai eu 3 enfants, tous par césarienne. J’ai 50 ans passés et j’ai un ventre complètement distendu avec une éventration abdominale, ça me fait mal en permanence, je n’arrive plus à marcher sans être essoufflée, je ne trouve plus de confort allongée. Que puis-je faire pour reconstruire mon ventre ? Cela me gêne et du coup je n’ose plus fréquenter des hommes car mes anciens partenaires passaient leur temps à se moquer de moi. Merci d’avance pour vos conseils. Cordialement

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour,
      J’ai du mal à vous répondre. Cette éventration a-t-elle été objectivée par une échographie ou un scanner abdominal ? Vous n’évoquez pas plutôt un élargissement musculaire c’est à dire un diastasis ? Avez-vous pris du poids ? Pour l’essoufflement, je n’ai pas d’explication, il faudrait consulter votre médecin traitant pour un bilan complémentaire… Si vous le souhaitez, vous pouvez m’apporter des précisions via le formulaire de contact et m’envoyer des photos de votre vente (debout, de face, de profil et de 3/4), je pourrais ainsi vous répondre plus précisément. Merci pour votre confiance. Cordialement

  • G. sylvie dit :

    Je vous envoie les photos de mon ventre après une ablation des trompes en décembre 2018. Est-ce que lors de cette intervention, les tissus des muscles grands droits auraient pu être endommagés ? Pensez-vous que ce soit un diastasis ? Merci et que dois-je faire ?

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour,
      Je n’ai pas reçu vos photos. Vous pouvez les envoyer via le formulaire de contact (ventre en position debout, de face, profil et de 3/4). Je ne vois pas comment une ablation des trompes pourrait endommager et distendre vos muscles grands droits et occasionner un diastasis… Je vous dirai ce qu’il en est . Merci pour votre confiance. Cordialement.

  • A. Loussanda dit :

    Bonjour Docteur,
    Je n’ai jamais eu de musculature abdominale, je n’ai jamais été enceinte… Quand je rencontre des gens, je rentre mon ventre mais quand je le relâche, on dirait une femme enceinte de 6 mois. Ce qui est dur pour le moral et engendre un grand mal être… je voudrais savoir si ce relâchement est dû à un diastasis ou autre chose…
    Actuellement enceinte de 3 mois, j’appréhende après l’accouchement, je m’attends à encore pire…
    Si possible en privé, puis-je vous envoyer une photo de mon ventre relâché pour donner votre avis ? Cdt

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour,
      N’anticipez pas « l’après accouchement ». Profitez de votre grossesse et essayez de maintenir les meilleures mesures hygiéno-diététiques possibles durant les mois qui vont suivre. Il y a des solutions pour améliorer les choses après votre accouchement, même sans intervention… Après votre accouchement, j’examinerai avec plaisir vos photos. Cordialement

  • G. sylvie dit :

    Bonjour,
    J’ai subi en décembre 2018 une ablation des trompes par coelioscopie.
    Le docteur m’a dit qu’il m’avait insufflé énormément de gaz et depuis mon ventre est toujours gonflé et il tombe énormément.
    Pensez-vous que c’est un diastasie due à l’opération ? Merci

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour.
      Non, pas du tout. Le gaz, après cette intervention, est rapidement éliminé (en quelques jours). Si vous souhaitez, vous pouvez m’envoyer des photos via le formulaire de contact cordialement

  • Loubna dit :

    Bonjour Docteur, Cela fait 4 ans que j’ai accouché de mon dernier enfant, je suis très sportive de nature et pas en surpoids mais j’ai un relâchement important au niveau du ventre. Là, en cette période, j’essaie de travailler sérieusement cette zone mais j’ai l’impression que jamais je ne pourrais récupérer l’aspect de mon ventre avant les accouchements ! Quand j’ai lu vos articles, j’ai pensé être dans le cas d’un diastasis sans en être sûre.
    Pouvez vous, svp, m’en dire plus ? Est-ce possible de récupérer ou pas, si la peau se rétracte à nouveau avec de bons exercices d’abdos ? Est-ce possible de vous envoyer des photos et où, pour avoir un peu plus d’informations ? Je vous en serais reconnaissante. Loubna

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Avec plaisir (vous pouvez les envoyer via le formulaire de contact). Les photos me permettront de mieux vous répondre. Les mesures hygiéno-diététiques que vous faites (activité sportive, alimentation saine…) sont toujours une bonne chose. Merci pour votre confiance. Cordialement

  • Cloo1006 dit :

    Bonsoir,
    S’il vous plaît, j’aimerais savoir si on peut avoir un diastasis après un seul accouchement ??
    C’est vrai, j’avais pris 20 kilos mais le poids diminue au fur et a mesure.

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Oui malheureusement… Je vous conseille de poursuivre votre amaigrissement… Effet, les mesures hygiéno-diététiques (activité sportive, régime bien conduit) peuvent apporter une certaine amélioration qui, parfois, peut suffire. N’hésitez pas si vous souhaitez avoir d’autres informations. Cordialement

  • Gina dit :

    Bonjour Docteur, Peut- on s’étirer après une abdominoplastie avec correction de diastasis (par exemple au réveil) ? En fait, lorsque je me réveille le matin, je m’étire. J’essaye de n’étirer que les jambes mais souvent j’étire le ventre aussi. Cordialement

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Aucun problème. À 2 mois de mois de l’intervention, vous pouvez tout faire .. Cordialement

  • JJ dit :

    Bonjour,
    J’ai eu 3 grossesses, la première j’ai subi une césarienne et les 2 autres par voie basse. Après la première grossesse mon ventre ne s’est jamais bien remis, du coup je me suis dis que c’était normal vu que j’avais pris 25kg. J’ai réussi à perdre au moins 20kg mais j’avais ce ventre qui pendait un peu et je me suis dit que c’était à cause de la césarienne et je n’ai pas pensé à consulter.
    Pour ma deuxième grossesse, pareil, j’ai encore pris une vingtaine de kilos et après l’accouchement, rebelote, j’ai reperdu mais le ventre a gonflé un peu plus. Malgré mes efforts au sport mon ventre dégonflait mais pendait un peu plus.
    Ce n’est que l’année dernière que l’ostéo que j’ai consulté pour des problèmes de dos m’a parlé de diastasis. Et elle m’a dit que j’aurais beau faire des abdos ça ne marchera pas. Là, avec ma 3eme grossesse, pareil 20kg de plus, et là je ne suis qu’à 7 semaines après accouchement, je trouve mon ventre horrible. Enfin j’en ai honte. Ma sage femme m’a dit qu’on va faire des exercices pour essayer de réparer ce diastasis, mais est-ce réparable ou pas ?
    Avec l’avis que j’ai eu de l’ostéo je suis découragée, la sage femme me donne un peu d’espoir mais quand je touche mon ventre je sens que c’est vide au milieu. J’ai le ventre d’une femme enceinte de 4 à 5 mois.
    Psychologiquement, c’est assez dur de s’accepter comme ça.
    Je ne sais pas quoi faire.

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Vous n’êtes qu’à 7 semaines de votre accouchement, c’est trop tôt pour juger ! et ce d’autant que les choses vont s’améliorer sur plusieurs mois. Je suis de ceux qui prônent, après une grossesse (et même lorsqu’il existe un important diastasis), les mesures hygiéno-diététiques (l’exercice et bien sûr le retour idéalement au poids initial); ceci pour restaurer au mieux votre sangle musculaire abdominale… Si malgré ces mesures et après 6 bons mois, votre ventre venait toujours à vous gêner (fonctionnellement et psychologiquement dans votre quotidien) alors une intervention pourrait être envisagée, mais pas avant … pour l’heure, c’est beaucoup trop tôt.. Je reste bien sûr disponible si vous avez en attendant d’autres questions. Cordialement

  • Tinia dit :

    Bonjour
    J’aimerais savoir si une intervention pour un diastasis seul est possible, sans abdominoplastie complète (retrait excédent de peau etc…). Dans ce cas, la cicatrice est-elle aussi importante ? Serait-elle aussi tout le long du ventre ?

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Il est rare de réaliser une correction de diastasis seule, sans retrait cutané.., mais chaque cas est différent… Quoi qu’il en soit, s’il y avait une correction de diastasis, il faudrait que la cicatrice soit la plus discrète possible (dissimulée par le maillot, au dessus des poils pubiens). Dans certains cas, lorsque les choses sont modérées, je conseille des mesures hygiéno-diététiques (à savoir de l’exercice et la correction de tout surpoids) qui peuvent, dans une certaine mesure, améliorer les choses (et, parfois, éviter une intervention). je reste à votre disposition si vous avez d’autres questions. Cordialement

  • Roméo dit :

    Bonjour, Depuis mon enfance ,j’ai le ventre d’une femme enceinte quand je le relâche mais j’ai tout mes abdos quand je le contracte. Heureusement là, je trouve le terme qui décrit ce que j’ai et j’aimerais bien avoir une adresse mail ou autre pour vous envoyer des photos afin de me conseiller si je dois opter pour une intervention chirurgicale ou non. Ma question est : est-ce qu’après la chirurgie, les cicatrices partiront complètement ou verra-t-on toujours le trait ? Merci.

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Vous pouvez m’envoyer des photos via le formulaire de contact, je pourrai ainsi vous répondre plus précisément sur l’indication. Pour ce qui est des cicatrices, celles-ci sont fort heureusement, dans la grande majorité des cas, discrètes et fines au bout d’un an mais elles seront toujours visibles… A noter, que pour certaines peaux, il y a un risque (3 à 4%) que ces cicatrices continuent à être rouges après un an (cicatrices hypertrophiques voire chéloïdes). Il y a heureusement des solutions pour les traiter. Quoi qu’il en soit, dès le début (et au long cours), ces cicatrices pourront être cachées par les sous-vêtements. Cordialement.

  • Jean dit :

    bonjour,
    j’ai une diastasis du muscle grand droit au minimum à 4 cm, confirmée par une échographie pariétale suite à une suspicion de hernie de la ligne blanche. Outre l’aspect esthétique, cela est très gênant. Je suis un homme de 59 ans, je mesure 175cm et je pèse 76 kilos.
    Que faire pour atténuer ce relâchement sans chirurgie ?
    Sinon, quel est le coût d’une abdominoplastie ?

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour. Les mesures hygiéno-diététiques (sport et perte de poids) sont toujours conseillées pour diminuer le relâchement. Si malgré ces mesures, ce diastasis vous gêne toujours, une intervention peut être pratiquée. L’intervention peut être prise en charge en cas de véritable hernie de la ligne blanche (code LMMA009) ou en cas de tablier abdominal (code QBFA012). Si vous le souhaitez, vous pouvez m’envoyer vos photos via le formulaire de contact, je pourrais ainsi vous répondre plus précisément. Cordialement