Les poignées d’amour

Les poignées d’amour sont des amas de graisse localisés au niveau des hanches. Elles forment des bourrelets qui augmentent la largeur de cette zone du corps.

Ce phénomène touche principalement (mais pas seulement) les hommes. Ces poignées d’amour sont inesthétiques mais apparaissent même si le poids de santé est normal ou en cas d’activité physique. Leur installation est totalement définitive. Aucun régime n’a démontré son efficacité pour éliminer ces bourrelets.

Lors d’un développement anormal d’adipocytes (ou cellules graisseuses), ceux-ci voient leur nombre augmenter d’où l’apparition d’amas de graisse. Cette accumulation de graisse corporelle est la fameuse cellulite qui entraine l’apparition des poignées d’amour. La surface cutanée devient molle – aspect “en peau d’orange”, granuleux et capitonné – et flasque.

Le système lymphatique dépend de la circulation sanguine, ce n’est donc pas une pompe. Alors qu’il devrait éliminer “normalement” par drainage l’eau et les toxines accumulées au niveau des tissus adipeux, le système est dépendant de la contraction des muscles. C’est pourquoi on voit une formation de dépôts graisseux plus rapide que son élimination via la contraction des muscles. On observe donc, au fil des mois et années, que la cellulite s’installe, avec durcissement et grossissement des amas graisseux.

Ces derniers se mettent en place chez le patient lorsque ses conditions de vie sont relativement sédentaires et qu’il manque d’exercice physique. Il existe d’autres facteurs et d’aggravation de la cellulite et d’apparition des dépôts graisseux comme la prise de poids ou la succession de régimes alternant chute et prise de poids.

On utilise deux principales techniques, en fonction du volume de poignées d’amour.

En cas de poignées d’amour peu volumineuses, on utilise la technique de morpholiposculpture. Elle remplace la lipoaspiration  et permet un amincissement de la silhouette (sans les contraintes d’une intervention chirurgicale). La douleur ressentie et les risques encourus sont alors diminués pour les patients.

La morpholiposculpture affine et remodèle le corps de la personne concernée. On peut la mettre en oeuvre pour différentes sortes de bourrelets, ou lipodystrophies localisées : poignées d’amour bien sûr mais aussi la culotte de cheval ou le double menton. La morpholiposculpture n’est effectuée que dans un cadre médical, sous la direction d’un chirurgien plasticien qualifié. On peut utiliser cette technique chez les hommes comme chez les femmes.

Au contraire, si les dépôts de graisse des poignées d’amour ont un gros volume, il faudra effectuer une lipoaspiration (ou liposuccion) pour leur élimination. Cette opération, effectuée par un chirurgien qualifié, fait partie de la chirurgie plastique esthétique ou réparatrice. Au cours d’une lipoaspiration, le chirurgien introduit des canules mousses très fines, grâce à de minuscules incisions dans la zone à traiter. Ces canules, à bouts non tranchants (arrondis), sont perforées de différents orifices à leur extrémité. Elles permettent de limiter les agressions cutanées à l’endroit qui recouvre la zone traitée par la lipoaspiration, il y a donc moins de souffrance ressentie.

resulat-correction-poignées-amour

Résultat d’une correction définitive des poignées d’amour chez un homme

La capacité de rétractation cutanée sera appréciée par le chirurgien plasticien qualifié. Il évitera au maximum toute formation de plis (ou vagues indésirables) en conservant un équilibre dans le rapport contenant/contenu. Pour limiter la survenue des complications et permettre de les traiter efficacement au besoin, il faut faire appel à un chirurgien plasticien qualifié.

> Plus d’informations sur l’intervention