Déroulement d'une réduction mammaire

Réduction mammaire

L’opération pour une diminution de la poitrine dure entre 1h30 et 2h selon l’importance de l’hypertrophie mammaire et donc de quantité de peau et de glande à retirer. Elle a lieu sous anesthésie générale et en position demi-assise, les bras le long du corps, en veillant à bien protéger les points de compression et d’appui (genoux, mollets, talons, coudes, poignets, mains).

Réduction mammaire à 2 cicatrices (périaréolaire et verticale)

Réduction mammaire à 2 cicatrices (périaréolaire et verticale)

La patiente, dès la veille au soir, aura pris soin de bien se laver et de désinfecter les aisselles et le thorax à l’aide de bétadine. Elle devra être à jeun (ni boire, ni manger, ni fumer) à partir de minuit, pour être opérée le lendemain. Selon les cas, le port de bas de contention 10 jours avant, pendant et après l’intervention peut être conseillé pour éviter tout risque de phlébite.

Au bloc, le chirurgien trace minutieusement au marqueur cutané le dessin pré-opératoire qui délimitera ses incisions. Puis l’intervention débute.

Le chirurgien, après avoir incisé selon ses tracés, retire la partie de glande mammaire définie et ôte la peau en surplus. Ces éléments seront analysés lors un examen anatomopathologique systématique qui permettra d’éliminer tout cancer sur la glande retirée. Le sein est ensuite reconcentré et l’aréole, souvent réduite dans le même temps, est ascensionnée (elle est remontée en bonne position de manière à ce que le mamelon « regarde » naturellement vers le haut et légèrement vers l’extérieur). Le nouveau volume est établi en consultation selon les souhaits de la patiente et les indications du chirurgien plastique.

Réduction mammaire à 3 cicatrices (T inversé)

Réduction mammaire à 3 cicatrices (T inversé)

En effet un volume laissé trop important pourrait favoriser une rechute, et un volume laissé trop faible pourrait donner un résultat qui ne serait pas harmonieux et naturel avec la silhouette. Le chirurgien suture le tout à l’aide de fils résorbables (il n’y a donc aucun fil à retirer) qui sont enfouis sous la peau (surjet intra-dermique) qui est la meilleure technique de suture de la peau. Selon les cas, le drainage s’effectue par lame ou redon que l’on retire dès le lendemain.

Au terme de l’intervention, le chirurgien confectionne un soutien-gorge qui maintient les compresses.

L’intervention nécessite plusieurs incisions qui laisseront des cicatrices mais peu visibles. En fonction de l’hypertrophie en présence, les incisions peuvent laisser de 2 à 3 cicatrices : la composante périaréolaire (autour de l’aréole), obligatoire, la composante verticale (de l’aréole au sillon sous-mammaire), obligatoire aussi, et la composante sous mammaire, facultative et qui dépend de l’hypertrophie.

Retour à l’intervention de la réduction mammaire

Article rédigé par le Dr David Picovski - Dernière mise à jour le 15 octobre 2012

Commentaires (2)

  • Elise dit :

    Bonjour ,
    je mesure moins de 1m60 , taille 36 et un tour de poitrine 95 E
    j’ai 42 ans , cette poitrine imposante est une vraie contrainte dans ma vie quotidienne , pour l’habillement , le sport …mais également je ne supporte plus le regard des autres qui devient de plus en plus pesant dans ma vie
    avec l’âge ma poitrine se tient moins bien et je souhaite donc un résultat en accord avec ma silhouette .
    lors d’une réduction mammaire , y a t’il simplement une correction de la taille de bonnet ou corrige t’on également une légère ptose ?
    quel est le tarif pour ce type d’intervention ?
    combien y a t’il de rendez -vous avant l’opération ? (je ne suis pas parisienne)
    merci

    • Dr Picovski dit :

      Bonjour,
      La réduction mammaire s’accompagne systématiquement d’une correction de ptose qui a pour but le plus souvent de diminuer l’aréole et de bien la remonter, ceci afin notamment de ne plus être gêné par les sillons qui peuvent être le siège de rougeurs et de macérations… Pour ce qui est du tarif, cela dépend de la quantité de glande retirée ; pourriez vous m’adresser des photos via le formulaire de contact afin que je vous réponde au mieux ? L’intervention étant prise en charge (compte tenu bonnet E initial), les honoraires pourront vous être remboursés (partiellement ou en totalité selon votre contrat de mutuelle). Vous pouvez dores et déjà vous renseigner avec le codage QEMA 013 si vous le souhaitez. Pour ce qui est des rendez vous avant l’intervention, il est toujours bien de voir son chirurgien plusieurs fois bien qu’une consultation avant l’intervention est suffisante vue que nous sommes en « chirurgie de soins ». Quoi qu’il en soit vous devez voir l’anesthésiste avant l’intervention (au moins 48H avant d’après la loi) ce qui nous amènera surement à nous revoir une 2ème fois avant l’intervention. Je reste à votre disposition.Cordialement