Résultats d’une correction de ptose mammaire

Ptose mammaire

Il faut patienter près d’un an pour obtenir un résultat définitif pour une correction de ptose mammaire. La poitrine est alors plus galbée et son aspect plus harmonieux. Les seins ont une apparence symétrique et naturelle.

Cependant, dès le lendemain de l’intervention, la tenue est déjà nettement améliorée. Seule la forme définitive nécessitera un peu de patience. En effet, le bombé est plus marqué au début en raison de l’œdème. Les seins trouveront progressivement leur volume définitif.

La correction de la chute de la poitrine a un véritable impact sur le quotidien : pratiques sportives plus aisées, allègement du poids des seins, facilités pour se vêtir et réassurance en soi. La cicatrisation définitive met environ un an et s’effectue elle aussi progressivement. Une visite de surveillance postopératoire est recommandée par trimestre.

Il est possible d’observer plusieurs types d’imperfections suite à cette plastie mammaire. La couleur des cicatrices devient généralement rosée et peut parfois gonfler dans les 2 ou 3 mois qui suivent l’opération de la ptose. Puis, elle s’estompe presque totalement. Une disparition complète est impossible. Dans certains cas, elle reste élargie ou prend une teinte brune, voire blanche.

Lorsqu’il réalise les sutures des incisions pratiquées, le chirurgien esthétique procède de la manière la plus qualitative. Cependant, pour assurer une bonne cicatrisation, c’est à la patiente elle-même de réunir toutes les conditions favorables (arrêt du tabac notamment).

On peut également constater une certaine asymétrie résiduelle de la poitrine concernant différents aspects : volume, orientation des aréoles, taille ou encore hauteur des seins. Pour toutes ces situations, lorsqu’elles sont présentes, une reprise secondaire est envisageable, minimum un an plus tard, lorsque les cicatrices sont arrivées à maturité.

< Retour à l’intervention de la correction de ptose mammaire

Article rédigé par le Dr David Picovski - Dernière mise à jour le 30 août 2012